AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion



 
><

Partagez | 
 

 Arrête de te cacher. [PV : Noah Everdeen] - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Souffre-douleur du lycée

Souffre-douleur du lycée
avatar


Âge : 17 ans.
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle.
Job : Élève.
Messages : 22

MessageSujet: Arrête de te cacher. [PV : Noah Everdeen] - Terminé   Mar 31 Déc - 19:37

Cela faisait tellement longtemps que je n'avais pas vu, A cause du déménagement pour se retrouver au lycée Lumen, je n'ai pas revu Noah depuis notre dernière journée de cours à Rye. Elle me manque.. Je me demande ce qu'elle est devenue. Je n'en sais trop rien. Il faut dire qu'elle a très peu d'amis, j'ai peur pour elle. Noah pourrait très bien passer du côté suicidaire. Ça m'effraie. Je ne veux pas que ça arrive, ce serait quelque chose d'horrible. Les mots me manquent. J'étais arrivé il y a quelques instants au lycée. On m'a dit que mes affaires étaient déposées à l'endroit convenu, ma chambre. Selon les informations, qu'une jeune fille m'a gentiment expliqué, je partage ma chambre avec une seule autre personne. Visiblement, ce sera un jeune homme de mon âge. Comme j'aurais voulu avoir une chambre commune avec Noah, nos fous rires me manquent. Elle me manque tout simplement. Je dois la retrouver, vite. Où était-elle partie ? Je n'en sais rien. Ma tête est embrouillée. Il faut que je ma calme. Respire calmement. Rien n'est déclaré. Souris comme tu le fais d'ordinaire.

Je devais me retrouver en dehors de l'établissement scolaire. Des parterres de fleurs suivaient le chemin que je m'étais tracé. Quelques arbres aux reflets verts s'ajoutaient à ce décor, sans oublié le chant de ces oiseaux perdus qui n'attendent que leurs mères pour repartirent à plein vol. Je tenais fermement mon parapluie au dessus de ma tête. Ce que je peux détester cette maladie. L'apparence ne me gêne en rien du tout, seulement avoir cette peau aussi faible et fragile n'est pas un avantage des plus considérables. Au contraire, être obligé tous les jours de faire attention à ne pas se cogner ou de faire attention si le soleil tapera fort ou non. Ce genre de problème que les lycéens normaux ne font guère attention. Je me démarque des autres au moins. Je marchais tranquillement, une main dans ma poche, l'autre tenant mon parapluie. D'autres élèves passèrent près de moi, la seule chose que je pus leur faire. C'était ce sourire que je savais si bien faire. J'aurais préféré le faire face à Noah. Où est-elle d'ailleurs ? N'était-ce pas le but que je m'étais fixé ? Rester avec elle durant toutes ces années. Je dois aller la voir.

Mes pas s’accélèrent, tout comme ma respiration. J'avais envie de la revoir, juste pour son sourire. Ce que j'espérais le plus, c'était que ses persécutions s'étaient arrêtées en arrivant au lycée Lumen. Vu que je ne l'avais pas vu depuis mon arrivé tardive. Je n'avais aucune information à ce sujet. Je me sentais obligé d’accoster une personne pour demander ces informations si précieuses à mon goût. Pendant que je marchais à côté de ce jeune homme, il me dit qu'il avait rencontré une jeune fille qui collait parfaitement au portrait de Noah. Il rajouta que cette jeune fille se montrait rarement, voir même qu'elle avait déjà séché les cours une ou deux fois. Ce beau brun continua à dire que cette fille se faisait rejetée de quasiment tout le monde et que cela fait plusieurs jours qu'on ne la voit que très rarement. Ce garçon était plutôt gentil, je ne pus m'empêcher de lui dire mon prénom. Et sans m'en soucier, il me dit qu'il en parlera à ses amis. Je le remercia plusieurs fois avant de partir en courant à l'intérieur du lycée. Mais qu'est-ce qu'elle en train de faire ? Noah, tu m’inquiètes, fais attention à toi s'il te plaît. Je n'ai pas envie de te perdre. Ne fais pas quelque chose que tu regretteras...

« Noah, s'il te plaît.. Arrête.. » Ces mots sortirent seuls de ma bouche.

Ou est-ce que Noah avait l'habitude d'aller ? Qu'aimait-elle le plus ? Qu'avait-elle l'habitude de faire quand elle était seule ? J'avais besoin de tellement de réponse pour la retrouver.. Quand une lumière me traversa l'esprit. Noah aime lire et écrire. Elle avait toujours ce carnet sur elle, où elle écrivait toujours ses phrases déprimantes. J'avais essayé de changer son humeur et ses phrases changèrent un minimum avec. Je vais peut-être essayer de la trouver dans un endroit où les livres sont présents. Ce n'est qu'une déduction hasardeuse, mais je n'ai rien de mieux pour l'instant. Mes pas se pressèrent. Mon excitation s'amplifiant de plus belle. J'arrivais quelques minutes plus tard en face d'une porte. A l'angle de cette porte, il y avait une pancarte, où il avait écrit dans une très belle écriture « Bibliothèque ». Mon souris revient à l'assaut quand je poussa la porte. Je refermais mon parapluie avant d'avancer rapidement entre les rayons proposant divers types de livre. Documentations, critiques ou romans, il y avait vraiment l’embarras du choix. Mais ce n'était pas les livres qui m'intéressaient. Mais plutôt cette personne qui me faisait dos, bien qu'il fut assise par terre. Je m'accroupis doucement près d'elle, pour ne pas qu'elle m'entende. Avant de placer mes lèvres près de son oreille. Je lui souffla ces quelques mots.

« Noah.. Je t'ai enfin trouvé.. Arrête de te cacher, ne fais plus ta gamine. »


Dernière édition par Aaron Keynes le Lun 28 Juil - 13:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Souffre-douleur du lycée

Souffre-douleur du lycée
avatar


Âge : 16 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Job : Elle va même pas en cours c:
Messages : 19

MessageSujet: Re: Arrête de te cacher. [PV : Noah Everdeen] - Terminé   Mar 31 Déc - 22:24

Noah s'était réfugiée dans se que les humains appellent : La bibliothèque. Noah l'appelait : "L'encyclopédie de toutes personnes". C'est spécial comme nom, pas vrai ? Elle s'en fiche, personne n'est au courant, mis à part Aaron mais ce n'est même pas sûr.  Elle disait que même dans des livres, on pouvait voir la définition des élèves et des professeurs de l'école. Si ce garçon se ronge les ongles, c'est qu'il est soit impatient ou soit très stressé, etc.. Après, ça, ce n'est qu'une suppositions qu'elle s'est faite mais qu'elle compte confirmer en lisant le plus de livre possible durant son apprentissage à Lumen.

Actuellement, elle était assise dans un coin de la bibliothèque tout en lisant un livre sur les vampires. A côté d'elle, il y avait son carnet ouvert avec un crayon à papier. Toujours le même carnet qui a traversé avec elle des moments difficiles, que ce soit avant ou après la venu de Aaron. Son cahier, Noah y tient comme à la prunelle de ses yeux. Personne n'a l'autorisation de le lire, sauf l'albinos qui, pour la gamine, est de toute confiance. Si on s'approche de cette créature, nous pouvons voir qu'elle écrit divers noms et prénoms et autres citations dans le désordre. La connaissant, c'était surement pour avoir des idées de personnages fictifs, l'adolescente passe la majorité de son temps à écrire des histoires qu'elle invente de toute pièces. Que ce soit en cours où dans d'autre endroit, elle invente. C'est une enfant  créative. Elle se dit souvent que si elle ne perce pas dans le domaine de la musique, elle deviendrait une écrivain torturée archiviste à mis-temps. Elle les écrit vite et ne regarde même pas ce qu'elle fait. La petite Everdeen s'empresse de finir son livre avant que quelqu'un vienne la déranger. L'œuvre qu'elle tenait dans les mains devait faire plus de trois cents pages environs, impossible de savoir. Noah en était à le deux cent vingt-troisième, elle avait commencé se livre se matin uniquement.

Elle le dévorait et enchaînait les pages à la vitesse de la lumière. Noah mâchouillait son crayon, elle était si concentré. C'est rare de la voir comme ça, ce n'est pas souvent. Mais les vampires l'intéressaient tellement, toutes ces légendes différentes les unes des autres. Il fallait qu'elle clarifie ça dans sa petite tête de "weirdo". C'est comme ça que les gens l'appelaient dans son collège. Son visage disait qu'elle n'en avait rien à faire mais son cœur disait le contraire. Enfin son "cœur" parce qu'on sait tous que c'est le cerveau qui pense et pas le cœur; lui, il nous sert juste à vivre. C'est pas grand chose pour Noah. Même si elle n'a jamais voulu se suicider, elle n'aimait pas trop sa vie. Sa seule de ne pas vouloir tout claquer était Aaron Keynes.

La porte de la bibliothèque s'ouvre et Noah entend des bruits de pas. Surement un élève venu étudier, rien de très important. Elle continua ce qu'elle était entrain de faire, elle n'aime pas laisser quelque chose en plan pour pas grand chose.

« Noah.. Je t'ai enfin trouvé.. Arrête de te cacher, ne fais plus ta gamine. »

L'enfant sursauta. Elle n'avait pas prévu l'arriver d'Aaron. Pas du tout prévu… En cas normal, elle l'aurait ignorait la personne, mais on ignore pas les Keynes. Ils sont importants. Très importants. Noah pus déduire en voyant les yeux inquiet du garçon qu'il avait appris qu'elle restait souvent à l'abri du regard des autres individus des autres. Elle espérait qu'il n'était pas tombé sur quelqu'un qui lui aurait dit par mégarde qu'elle séchait les cours. Aaron est assez "sévère" sur ça, il n'apprécie pas du tout que la jeune fille n'aille pas en cours. Il lui répète sans cesse que un jour, si elle veut devenir ce qu'elle veut être, l'école sert à quelque chose. A chaque fois, Noah acquiesça  la tête mais son cerveau disait : "bullshit"

"Je ne jouais pas du tout à cache-cache. Mais désolée de t'avoir inquiété. Je … Ca fais longtemps. Tu m'as manqué."

Même si c'était son meilleur ami, Noah eut du mal à lui faire un câlin et resta tout de même un peu froide dans ses mots, ça n'a jamais été une fille très tactile, voir pas du tout. Mais elle le fit quand, elle savait que ce genre de chose faisait plaisir à Aaron. Du moins, c'est ce qu'elle croyait. Elle devrait vérifier ses statistiques là…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Souffre-douleur du lycée

Souffre-douleur du lycée
avatar


Âge : 17 ans.
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle.
Job : Élève.
Messages : 22

MessageSujet: Re: Arrête de te cacher. [PV : Noah Everdeen] - Terminé   Mer 1 Jan - 14:17

J'étais beaucoup trop inquiet ses derniers temps. Ne pas savoir comment pouvait aller ma petite Noah.. Cela devait se voir dans mes yeux, probablement. L'avis des autres n'est pas ce qui me préoccupe le plus, bien que j'apprécie les compliments de leurs parts. Je préfère avoir celui de Noah qui pouvait desceller chaque parcelle de mon organisme. Il faut dire qu'elle passe son temps à lire de nombreux ouvrages sur tous les sujets.  Noah avait fini par me connaître, et à comprendre plus ou moins les relations humaines. Bien que Noah n'y arrivait pas dans tous les cas. J'étais plus ou moins la seule personne où elle se lâchait un minimum. Comme par exemple pour son carnet. J'y ai le droit, de temps en temps, d'aller y jeter un coup d’œil. Je n'ose pas tellement y regarder longuement, je trouve que c'est de l'ordre privé. Bien que ça me titille l'esprit. J'aimerais tellement connaître Noah Everdeen par le bout des doigts, mais elle reste, par moment, inaccessible. A mon grand malheur, elle peut être tellement mignonne et adorable. C'est dommage qu'elle porte tellement d'attention aux regards des autres. C'est comme une fleur fragile, une fleur qu'on devrait prendre soin tous les jours pour éviter qu'elle ne fane. Qu'elle perde de l'éclat..

« Je ne jouais pas du tout à cache-cache. Mais désolée de t'avoir inquiété. Je … Ca fais longtemps. Tu m'as manqué. »

Noah s'était rapprochée assez de moi pour qu'elle puisse me prendre dans ses bras. C'était un effort qu'elle faisait à chaque fois. Je l'avais bien remarqué, Noah n'était pas trop du genre à toucher les autres. Alors au point de me faire un câlin, bien que je suis censé être son meilleur ami et confident, je voyais bien que ce n'était qu'un effort pour me faire plaisir. En tout cas, l'effet souhaitée était bien réel. J'appréciais vraiment quand cette petite se rapprochait de moi timidement. Croire que je devais être un grand méchant loup ou une bête féroce. Ce qui était totalement l'inverse de ce que je suis vraiment. Un vrai enfant ou tout simplement une personne malade qui n'attend seulement qu'on vienne l'aider de temps en temps. Noah était toujours là pour moi, elle m'aidait. Même si la demoiselle ne le remarquait probablement pas. Il faut dire qu'à par sourire, on me voit rarement autrement. Il me semble que même Noah ne m'a pas vu autrement. A vrai dire, avec elle, je ne peux m'empêcher de passer de bons moments. Elle peut être tellement amusante, limite parfaite...

« Tu m'as terriblement manqué... Noah.. Mais.. J'aimerais que tu me répondes franchement.. »

Certain sujet me donne mal au cœur, notamment au niveau des cours d’apprentissages. Noah n'aime pas particulièrement ça, je le sais très bien. Mais je n'aime pas la voir sécher ou, tout simplement, ne pas écouter. L'école n'est pas offert à tous, elle devrait s'en rendre compte et faire honneur à la chance qu'elle a. Je suis dur sur ce sujet, je n'apprécie pas ça. Je pense que le pire, c'est qu'elle me ment en me disant qu'elle écoute et qu'il y va tous les jours. C'est peut-être l'une des choses que j'apprécie le moins. Quelle est l'utilité de mentir face à son confident ? Je ne vais pas la gronder, quoique peut-être un peu, mais je ne veux pas que notre relation soit basée sur le mensonge et la peur. Tout ce que je veux, c'est toujours me rapprocher un peu plus d'elle. Est-ce si trop demandé ? Je ne m'attends jamais à quelque chose d'exceptionnelle. Je veux juste qu'elle me fasse totalement confiance et que le mensonge parte de notre relation, si on peut dire. Comment pourrais-je lui parler sans lui faire de mal ? J'ai l'impression que je pourrais casser cet être si faible et qui dépend de moi. Cette sensation est horrible, je veux juste que Noah puisse voler de ses propres ailes, qu'elle se fasse de nouveaux amis digne de confiance. Et dans le pire des cas, qu'elle m'oublie et qu'elle vit heureuse.

Cette pensée, bien que toute simple, me fit une drôle de sensation. J'avais l'impression que quelqu'un s'amusait à prendre mon cœur entre ses doigts. Et que cette même personne s'amusait, doucement, à appuyer doucement. Libérant une douleur à travers de mon corps tout entier. Pourquoi me voir meurtri de cette manière ? Je ne comprends pas tout, mais je dois juste garder le sourire face à Noah. Elle le mérite, après ce qu'elle vit au quotidien. Il lui faut bien un peu de réconfort. On était l'un en face de l'autre. Je m'étais assis à côté d'elle, fessant bien attention à ne pas déranger les pilles de livres et son carnet posaient sur le sol de façon désordonné. Je posais délicatement mon parapluie près de moi, avant de plonger mon regard dans ses yeux bleus ciels. Combien de temps avais-je passé à la fixer dans les yeux, sans aucun but précis ? C'était comme si ses yeux m’appelaient doucement, sûrement, comme un endroit où rien ne pouvait m'arriver. Un endroit où je n'aurais plus peur du soleil et de chaque blessure. Un endroit sûr, en somme. Mais il y a des chances que je passe pour quelqu'un de psychopathe si je restais trop longuement à la fixer, de plus, je la mettrais mal à l'aise. Et ce n'était, en aucun cas, mon but premier.  

« Pourquoi t'amuses-tu encore à sécher les cours ? Tu sais très bien que je n'apprécie guère ce comportement. Ne te l'ai-je pas assez répété que l'éducation est importante et que les études te permettront d'avancer dans la vie, notamment dans la voie que tu as choisi ? J'ai vraiment cette impression de me répéter sans cesse. » *Blanc* « Je sais bien que les livres te passionnent.. Mais.. Pourquoi tu ne veux pas m'écouter sur ce point là ? Noah ? J'aimerais au moins que tu me dises la vérité, que tu me dises que tu sèches et ne pas me mentir en me disant que tu y vas tous les jours.. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Souffre-douleur du lycée

Souffre-douleur du lycée
avatar


Âge : 16 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Job : Elle va même pas en cours c:
Messages : 19

MessageSujet: Re: Arrête de te cacher. [PV : Noah Everdeen] - Terminé   Mer 1 Jan - 20:35

« Tu m'as terriblement manqué... Noah.. Mais.. J'aimerais que tu me répondes franchement.. »

Noah se demandait comment, après toutes ces années, Aaron pouvait encore l'apprécier; voir plus, l'adorer. On le sait tous, c'est une gamine insupportable, asociale a un niveau qu'on peut rarement dépasser, toujours dans son monde, froide, colérique, pleurnicharde et pour finir, presque égoïste. Comment Aaron arriver à la supporter et à l'aimait ? La jeune brune se pose la question encore aujourd'hui. Elle n'aura probablement jamais la réponse, l'albinos était un garçon mystérieux tout de même. Ce n'était pas un livre ouvert, tout comme l'enfant ici présente. C'est surement pour ça qu'ils sont amis. D'après Noah, ça doit être un de leur seul point commun.

Regardez, si l'on compare on peut remarquer que Noah fait toujours la tête ou pleure, Aaron est toujours souriant. Aaron a des amis, Noah, quand à elle, est seule. Aaron est un bon élève, Noah laisse à désirer. Aaron est magnifique, Noah est rien de plus qu'une gamine banal. Aaron est gentil, Noah est limite désagréable parfois. Aaron est parfait, Noah est imparfaite.

Voyez vous, c'est comme ça que ce voit Noah depuis l'arriver d'Aaron. Inférieure à lui. Elle a toujours eu l'impression de faire tâche à côté de ce grand garçon. Cette petite brune plus jeune que lui, cette petite brune... aux cheveux marrons. Rien d'exceptionnel. Elle savait qu'Aaron avait souvent du mal avec cette maladie, mais par moment, elle l'enviait. Elle voulait être comme lui, c'était son idole.

Mais pour le moment, Noah ne se demandait qu'une seule chose. Répondre à quoi ? Il connait sa vie pratiquement par cœur. L'adolescente était pressée de savoir la question qu'il allait lui poser, même si elle avait un peu peur. Aaron était toujours inquiet pour elle, souvent pour pas grand chose. Il serait près à lui faire une morale longue comme le bras.

« Pourquoi t'amuses-tu encore à sécher les cours ? Tu sais très bien que je n'apprécie guère ce comportement. Ne te l'ai-je pas assez répété que l'éducation est importante et que les études te permettront d'avancer dans la vie, notamment dans la voie que tu as choisi ? J'ai vraiment cette impression de me répéter sans cesse. » il y eu comme un trou noir pendant quelques secondes. Des secondes horribles pour Noah qui lui demandait de ne pas partir en courant et de reste là, telle une gentille petite fille qu'Aaron aurait voulu avoir à côté de lui à ce moment là. « Je sais bien que les livres te passionnent.. Mais.. Pourquoi tu ne veux pas m'écouter sur ce point là ? Noah ? J'aimerais au moins que tu me dises la vérité, que tu me dises que tu sèches et ne pas me mentir en me disant que tu y vas tous les jours.. »

A la fin de ses paroles, Noah n'avait qu'une envie, partir. Elle voulait fuir la question. Ne pas y a répondre. Elle avait peur de la réaction d'Aaron. Aujourd'hui, c'est plus que son meilleur ami. C'est son grand-fère. Le seul humain qui compte pour elle. Elle lui arrive d'être jalouse quand il traîne avec d'autre fille ou bien même de lui mais elle l'admire. Elle ferma son livre, le bruit du choque entre les deux partie résonna dans toute la bibliothèque. Elle souffla un peu pour se donner du courage. Mais elle n'osa tout de même pas le regarder.

"Je ne m'amuse pas à sécher les cours. Je voudrais bien y aller mais j'ai peur. J'ai peur que le professeur m'interroge et que tout le monde se fiche de ma réponse incorrecte. De plus, la voie que j'ai choisi ne m'oblige pas à participer au cours. La musique, c'est comme j'en ai envie. Pour finir, je tiens tout de même à m'excuser. J'aurais du te le dire juste après et ne pas te mentir. Je devrais arrêter de me réfugié dans la bibliothèque. Je suis désolée. Excuse moi, Aaron ... "

Noah disait ça d'un ton calme, froid et sec. On aurait dit une citation d'un livre déprimant. Mais c'est peut-être là que tout va se jouer pour la jeune demoiselle. Qui sait ? Elle va peut-être enfin avoir des amis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Souffre-douleur du lycée

Souffre-douleur du lycée
avatar


Âge : 17 ans.
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle.
Job : Élève.
Messages : 22

MessageSujet: Re: Arrête de te cacher. [PV : Noah Everdeen] - Terminé   Mer 1 Jan - 23:43

Les mots finirent par me manquer. Ce n'était pas totalement ce que je voulais lui dire. En mon fort intérieur, j'avais l'impression d'y être allé fort. Pourtant, ce n'était pas grand chose. J'ai juste des trop grandes peurs quand ceci concerne Noah. Pourquoi un être si fragile a autant d'importance à mes yeux ? J'ai toujours eu du mal à le comprendre, bien que ce n'était pas l'une des choses fondamentales que j'aurais voulu savoir. Mes mots étaient restés en suspens dans l'air. Comme si, avec de simple parole, cette bibliothèque venait de s'éteindre à jamais. Cela pouvait faire froid dans le dos, je le reconnais. Mais ce n'était pas ceci qui me préoccupait. La demoiselle devait me répondre sincèrement, c'était tout ce que je voulais. De la sincérité. Pourquoi l'enfance ne dure pas plus longtemps. Quand nous sommes jeunes, on n'a pas le temps de mentir. On est même plutôt direct dans nos propos. Qu'avec Noah, à son âge, au mien, les mots deviennent une sorte de manège sournois. Elle cherche chaque mot, évitant de me faire mal, mais qui au final, ne fait que mentir. Ça me torture..

« Je ne m'amuse pas à sécher les cours. Je voudrais bien y aller mais j'ai peur. J'ai peur que le professeur m'interroge et que tout le monde se fiche de ma réponse incorrecte. De plus, la voie que j'ai choisi ne m'oblige pas à participer au cours. La musique, c'est comme j'en ai envie. Pour finir, je tiens tout de même à m'excuser. J'aurais du te le dire juste après et ne pas te mentir. Je devrais arrêter de me réfugié dans la bibliothèque. Je suis désolée. Excuse moi, Aaron ... »

Je pourrais lui répondre tellement de chose, tant de choses importantes mais si insignifiantes aux yeux de Noah. Ses mots étaient sincères, cela se sentait parfaitement au son de sa douce voix. C'était plutôt étrange de ma part vu que cette jeune fille parlait froidement. Mais j'ai appris à connaître ses humeurs et sa voix. Elle s'en voulait un minimum et regretté ce choix de m'avoir menti pendant tout ce temps. J'en suis heureux. Heureux qu'elle pense à moi, qu'elle fasse attention à ce que je lui dis tout de même. Des questions me taraudent toujours l'esprit, pourquoi Noah accorde-t-elle autant d'importance aux regards des autres ? A cause de ce simple malaise, Noah a du mal à se faire des amis et restent dans son coin durant les cours. Enfin, ce que je dis, n'est que supposition. Malheureusement, j'ai une année de plus qu'elle. Je ne peux donc pas tellement savoir comment la demoiselle se comporte en cours. Tout ceci n'est que le fruit d'un interrogatoire sur des personnes des anciennes classes à Noah. Combien de temps j'avais passé avec d'autres personnes pour récupérer un maximum d'information sur la demoiselle durant les cours ? Je ne l'ai compte plus tellement que le temps serait long.

« L'éducation reste pour ta culture générale, ça reste quelque chose d'important. Mais peu m'importe. J'attendais depuis un bon moment ses excuses, Noah.. Combien de temps ai-je passé pensif en attendant de savoir quand tu allais me dire la vérité ? Le temps me paraissait trop long sans cette vérité, mais surtout. Sans toi. »

C'était ma petite sœur rien qu'à moi. Je devais la protéger coûte que coûte. Au prix de ma vie, s'il le fallait. J'en serais capable. Après tout, je ne reste qu'un gamin atteint d'une maladie incurable. Je suis pourtant bien plus fragile physique que Noah, mais ce n'est pas ceci qui me découragera. Je veux aider Noah Everdeen de tout mon corps et de toute mon âme. Cela fait un peu beaucoup pour une simple petite sœur, mais ce n'est pas de ma faute si mes sentiments affectifs envers elle sont puissants. Je continuais à lui sourire tendrement, avec elle, je ne peux m'en empêcher. C'est systématique. Pourquoi ne pas sourire face à cette magnifique personne ? Certes, son physique reste banale, mais n'est-ce pas une qualité au final ? Cette petite mine triste pourrait en rendre fous certains, si ils pensaient à autre chose que de la persécuter. Je dois être l'un des seuls qui passe outre tous ces jugements péjoratifs. Pourquoi persécuter quelqu'un alors que cette personne n'a rien fait de mal ? Pourquoi ce moquer de cette petite brune ? Elle n'a rien de mal, ce n'est qu'une personne adorable. Elle me donne envie de la câliner et de passer le reste de mes journées voir de ma vie avec elle. A m'amuser et à la taquiner.

« Laisse moi faire ceci.. »

Mes paroles restèrent calmes et sincères. Elles brisèrent le silence qui s'était peu à peu installé dans cette bibliothèque. Je m'étais rapproché doucement d'elle, sans pour autant la coller.  Noah n'osait plus bouger, mais ce n'était pas mon cas. J'avais envie de bouger, de sauter, de faire tout et n'importe quoi en compagnie de la demoiselle. Elle est adorable, Noah mérite tellement de chose après ce qu'elle a vécu. Cela me fait mal au cœur de savoir tout ce qu'elle a enduré. J'aimerais tellement l'aider plus, toujours plus que ce que je peux faire. C'est puérile de ma part, surtout de vouloir la garder rien qu'à moi. Mais que faire ? Je suis son « grand frère », je n'ai pas envie que ma petite sœur tombe sur des gens désagréables et si pour ça je devrais rester avec elle jour et nuit. Je le ferais. Pour elle. Pour qu'elle puisse avoir rapidement une vie normale. Je m'étais assez rapproché d'elle, surtout mon visage du sien. Bien que rapidement, mes lèvres touchèrent son front. Lui déposant un baiser au niveau de son front, tendrement. Je ne pourrais, voyons, pas embrasser ma sœur. Ce serait tout de même bien étrange. Chose faite, je recula un peu. Mon visage resta proche du sien, juste assez pour qu'elle puisse voir mon sourire sur mes lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Souffre-douleur du lycée

Souffre-douleur du lycée
avatar


Âge : 16 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Job : Elle va même pas en cours c:
Messages : 19

MessageSujet: Re: Arrête de te cacher. [PV : Noah Everdeen] - Terminé   Dim 5 Jan - 17:43

Le regarde d’Aaron … Les mots utilisés n’étaient pas les bons. Noah, blessa et blesse encore ce pauvre garçon. Il se donne du mal pour elle, il pourrait presque mourir pour elle. Sa réaction est semblable à celle d’une gamine. Elle ne sait rien faire, à part lui faire du mal et pleurer. Noah rêverait d’être comme lui et toujours sourire même quand ça ne va pas fort. De nos jour, personne ne veut d’une gamine qui pleure et lit des encyclopédies sur les vampires; les élèves veulent du lourd, veulent de l’original, veulent une personne qui sourit même comme ça va pas. Il faut croire que pour avoir des amis, il faut être comme les autres le veulent. C’est ridicule, n’est-ce pas ? Mais c’est la réalité, et cela un peu partout dans les villes et écoles. A votre avis, pourquoi Noah n’a pas d’ami ? Les autres n’aime pas ce qu’elle est. Les référence au Seigneur des Anneaux et à la série américain remplie de psychopathes et autres fous répondant au nom de « American Horror Story  » n’intéressent pas les modlus. La brunette n’est qu’une Seirdaigle insignifiante, même un hobbit est plus puissant qu’elle.

« L'éducation reste pour ta culture générale, ça reste quelque chose d'important. Mais peu m'importe. J'attendais depuis un bon moment ses excuses, Noah.. Combien de temps ai-je passé pensif en attendant de savoir quand tu allais me dire la vérité ? Le temps me paraissait trop long sans cette vérité, mais surtout. Sans toi. »

L’éducation ne sert à rien. L’école ne sert à rien. Les livres sont là. « Je connais l’histoire du pays voisin, la géographie des villes les plus perdus du monde, la composition du corps humains, félin, canin et bien d’autres. Je peux faire ça quand je veux et en faisant ce que je veux à côté. » C’était ce que pensais la gamine depuis un certain moment. Elle ne voulait pas y aller mais elle le ferait quand même juste pour Aaron. Ces dernières paroles agacées Noah mais elle avait horreur de ne pas écouter l’albinos. Si elle voulait devenir comme lui, il fallait faire comme lui. Mais c’est trop compliqué pour la gamine. Parler à des inconnus ? Ecouter ce que dis le professeur ? Faire une à deux heures de devoirs tous les soirs ? Sourire pour rien ? Impossible. La petite Everdeen ne pouvait pas faire ça. Elle ne pouvait pas faire comme tout les autres; C’était trop dur. C’était trop banal.

C’était pendant ce moment de réflexion qu’Aaron dit des mots que Noah n’écoutait pas. Elle reçu un baiser sur le front, voir assez haut pour que ça arrive sur le crâne. Le garçon était très grand et la fille était assez petite pour son âge. Mais ce bisou. Il ne passait pas comme ça. L’enfant détestait ça mais celui était comme celui d’Eric. Vous devez surement vous demander qui est Eric, non ? Voilà pourquoi vous ne méritez pas d’être son ami. Eric Northman était un vampire. Eh oui, Noah les adorait. Lui, c’était la progéniture de Godric et le maker de Pam’. Ils viennent tous les trois de la série « Tru Blood », à la base c’est un livre mais la petite brune ne l’avait jamais lu auparavant. Même si elle connait la fin, elle devrait le faire juste pour sa culture. Bref, Eric c’était un des vampires des plus classes de la série, Godric, Russell et Warlow. Et peut-être Talbot, qui sait ? Il était tellement grand ! Le plus grand de tous les personnages. Noah se remémore les scènes où il devait baisser la tête pour passer une porte et pour faire un baiser à Pam sur le front qui, elle, était assez petite, comme l’enfant. Elle ne savait pas si Aaron l’avait fait parce qu’il savait que Noah aimait ça ou juste par pure attention.

« Je.. Arrête je vais pleurer.. Tes phrases sont trop faite ! C’est limite flippant ! Haha ! »

Elle lui souris. Elle ne voyait pas que ces phrases avaient le pouvoir de blesser des gens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Souffre-douleur du lycée

Souffre-douleur du lycée
avatar


Âge : 17 ans.
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle.
Job : Élève.
Messages : 22

MessageSujet: Re: Arrête de te cacher. [PV : Noah Everdeen] - Terminé   Sam 11 Jan - 13:14

Revoir Noah sourire était presque un cadeau tombait du ciel, un miracle pour moi. Je ne compte plus les fois où j'ai vu cette bouille triste et perdue dans ses pensées négatives. Noah n'était pas très positive comme demoiselle, c'est l'une des choses que j'aimerais changer un minimum chez elle. Qu'elle se retrouve un peu plus optimiste que pessimiste. Je me rappelle de cette question qu'un camarade m'avait posé pour savoir de quel côté je me trouvais. « Le verre est à moitié vide ou à moitié plein ?». Question pas très réfléchie à vrai dire, il suffit seulement de reprendre les termes de la question. Alors pourquoi cette simple question pose un mur entre tous, pessimiste ou optimiste. Je pense que tout le monde devrait sourire à la vie, et pleurer dans les moments durs. Noah vit de nombreux moments durs, et j'aimerais changer ça. Passer du temps avec elle pour la voir s'épanouir. Et qui sait, se trouver un petit copain en qui elle aurait une confiance totale ? Pour l'instant, c'est mon principal but dans cette vie qu'est la mienne. Je pourrais tout laisser pour elle, pour enlever cette cruauté qu'on lui a fait subir durant toutes ces années. Un malheur pour une pauvre petite fille telle que Noah Everdeen. Lui faire plaisir, seulement. Ce n'est pas chose simple, la demoiselle est assez complexe à comprendre. Mais heureusement, avec ce temps précieux en sa présence. J'ai fini par comprendre quelque faille dans son système, ou simplement en elle pour ceux qui ne comprendrait pas.

« Je.. Arrête je vais pleurer.. Tes phrases sont trop faite ! C’est limite flippant ! Haha ! »

Au moins, j'avais réussi à faire sourire cette demoiselle. J'aurais pu embellir cette journée qu'elle aurait voulu passer seule, dans cette bibliothèque mal nettoyée. Ses paroles ne se voulaient pas en mal, mais telle qu'elle les employait, c'était la principale chose qu'on voyait. Heureusement que j'ai cette habitude de la côtoyer à la longueur de journée. J'aurais dur avoir mal en ce moment même, mais étrangement, je veux simplement continuer à la voir me parler de cette manière. Parce que, en effet, c'est de cette manière que Noah s'exprime. Maladroitement et directement, mais c'est bien de cette manière que je veux la voir se parler. Pas d'une autre. C'est assez étrange quand on sait que ses paroles ne sont pas des plus encourageantes et des plus souriantes à la vie. Mais ma « petite sœur » est comme ça. Et c'est mon devoir de « grand frère » de la faire sourire de temps en temps. Je finis par tourner en rond, vu que la demoiselle a du mal à s'ouvrir à autrui, même à moi, il faut dire. J'espère y arriver un jour. Ce serait vraiment un miracle de savoir que la demoiselle s'ouvre totalement à moi, ou à une autre personne digne de confiance. C'est tout ce qu'il m'importe. Les yeux de Noah s'étaient éveillées d'une rare flamme. Cette flamme que j'aurais voulu atteindre coûte que coûte. Car, j'en suis sûr, si j'arrive à toucher cette flamme. Noah sera à moi et se livrera d'avantage.

« Après tout, je suis comme ça. Trop fait. » *Smile* « Dis Noah, ça te dirait qu'on aille autre part ? Faire un tour dehors ? »

Je voulais juste la faire sortir dehors. Bien que je n'apprécie pas tellement l'air extérieur. Cela ne me dérange pas d'être malade pour que Noah se sente mieux. Ai-je égoïste de ma part de la rendre heureuse par la seule force de mon intelligence ? Je ne pense pas. Je vais juste me mettre en danger pour elle, mais à vrai dire, elle le mérite. Je ne voulais pas la laisser partir aujourd'hui, je voudrais juste qu'on passe nos soirées ensembles à parler et à s'amuser sur tout et n'importe quoi. Comme deux adolescents tout à fait normal. Mais étrangement, nous ne sommes pas normal. L'un est malade, l'autre n'apprécie pas tellement la vie. Si l'un n'était pas venu voir l'autre, l'autre ne serait plus de ce monde. Et l'un n'aurait jamais eu de confident durant sa vie. Cela résume assez facilement dans quelle situation nous sommes, Noah et moi. Quitter Noah serait ne plus avoir la force de continuer à vivre, je ne serais que dans le noir complet à longueur de journée. Cette stupide maladie qui m'empêche d'être trop souvent dehors m'avait, quasiment, pourri le début de ma vie. Je l'avais connu dans les hôpitaux et dans des endroits dont personnes ne pouvaient voir ces personnes à l'intérieur. On me trouvait étrange au début. Mais j'ai fini par vaincre cette différence, et grâce à elle, Noah est venue à moi.

« Comme ça, tu pourras me raconter tes dernières découvertes sur la race des vampires ? Non ? »

Bien sûr que j'avais vu qu'elle lisait de nombreux ouvrages sur cette espèce. Personnellement, je trouvais cela absurde de s'intéresser à une espèce éteinte voir qui n'a jamais existé. Mais c'est une passion comme une autre. Cela me permettra d’approfondir ma culture générale. J'avais vu, de nombreuses fois, la jeune demoiselle plongeait dans ces ouvrages datant d'il y a des décennies. J'ai toujours été admiratif des personnes qui savaient écrire. J'aurais bien voulu y arriver autant qu'eux. Voir tous ces livres dans cet endroit.. Combien d'auteurs ? Combien de pages ? Quelle est l'histoire de chacun de ces livres ? Combien de temps l'auteur avait pris pour un seul chapitre, ou bien même livre ? Comment a-t-il fait pour que son livre marche ? Les personnages, l'histoire, le contexte, l'ambiance, le style d'écriture ? Quoi donc ? J'avais beaucoup de questions à ce sujet, mais je n'avais pas tellement le temps de passer quelques heures à feuilleter quelques pages d'un bon bouquin pour assouvir ma soif de connaissance. Noah remplissait, en quelque sorte, ce rôle pour moi. Ce qui était très agréable de sa part. Bien que je ne sois pas sûr qu'elle l'est compris. Je continuerais à lui demander des renseignements sur tout ce qu'elle lit. Tout m'intéresse, que ce soit les livres ou elle. C'est un peu absurde, mais c'est tellement puissant cette soif de connaissance sur cette petite personne ou sur les livres qu'elle touche du bout de ses doigts.

Je m'étais relevé, bien que difficilement, mon cher parapluie dans ma main. Tendant l'autre à Noah, je sais que mes gestes sont très fait et surjoués. Mais je n'y peux rien, j'aime jouer ce genre de rôle quand Noah est au alentour. Je veux faire attention à elle, comme un morceau de porcelaine prêt à se fissurer. J'ai de nombreuses peurs en moi, mais je dois les faire taire pour pouvoir continuer à sourire à cette jeune fille. Les choses ne sont pas simples tous les jours mais il faut bien que je le fasse pour cette fille. Mon cerveau tourne en rond en sa présence. Il est vraiment dommage que je ne puisse pas avoir une chambre avec elle. Non pas que je suis un pervers et que je veuille que des choses malsaines arrivent, mais seulement pouvoir parler plus longtemps avec cette Everdeen. Pourvoir lui parler pendant que la Lune nous illumine et que nos pensées se retrouvent communes. Alala, je suis trop rêveur par moment. Il faut que je me reprenne.

~~~~~~~~~~~~

Un sourire en #4B088A:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Souffre-douleur du lycée

Souffre-douleur du lycée
avatar


Âge : 16 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Job : Elle va même pas en cours c:
Messages : 19

MessageSujet: Re: Arrête de te cacher. [PV : Noah Everdeen] - Terminé   Sam 26 Juil - 11:33

Après s'être allègrement et amicalement foutue de sa gueule, Noah se tut. Sa méchanceté presque incontrôlable par moment la rendait désagréable même avec l'humain le plus cher à ses yeux. Elle ne se rendit jamais compte de ses actes et ses paroles maladroites envers ses camardes . C'était une jeune fille maladroite, mais uniquement pour les personnes qu'elle appréciait. On peut décrire ça comme une marque d'affection. Avec les autres élèves de sa classe qui lui sont pratiquement inconnu, rien que de prénom, elle ne disait pas un mot; encore moins sur sa personnalité. Elle préférait faire croire aux autres qu'elle était comme eux et ne rien dire sur sa relation avec Aaron ou encore sa passion sur les créatures légendaires telles que les vampires. Non pas parce que Noah n'assume pas, juste qu'elle ne souhaite pas en faire part. Il faut que retenir que c'est, tout de même, une fille assez réservée.

Ce que la petite Everdeen aimait par dessus tout, après sa guitare, c'était le sourire d'Aaron. Il souriait pour un rien, et cela lui en donnait un aussi. L'albinos, on avait beau être méchant avec lui, il prenait ça bien, avec de l'amusement. C'est pour ça que tout le monde l'apprécie. Enfaite, quand on y pense bien, ce garçon était vraiment l'idole de Noah. Cette petite fille insignifiante aux longs cheveux bruns ne valait rien aux côté d'Aaron Keynes. Parfois, quand ils parlent ensemble, on pourrait presque voir une sorte de lueur dans les yeux de la jeune fille. Son intelligence l'éblouie. D'ailleurs, quelle merveilleuse idée de vouloir sortir de ce trou à rat. Noah était totalement "agree" avec ça, totalement d'accord. Voir un peu les fleurs, les oiseaux, l'eau, le soleil. Enfin, pour ce dernier, cela risque d'être compliqué. N'oublions pas qu'Aaron est albinos et ne peut pas se montrer sous le soleil sans son parapluie fétiche. Noah ne faisait pas vraiment attention à ce détail là non plus.

Un peu de temps après, il proposa à Noah de lui expliquer toute sa science infuse sur les vampires. En vrai, il s'en fichait, mais il faisait ça pour Noah, "sa" Noah. Il savait qu'elle adorait lui raconter des histoires. Elle prit l main d'Aaron et commença à lui parler :

"Tu sais que dans certaines légendes, les vampires peuvent se voir dans les miroirs? Enfaite, c'est au Moyen-Age, ils disaient ça pour pas se faire prendre. Comment ça ils pouvaient passer devant des glaces sans se faire remarquer, c'est super intelligent, non? Oh! Et tu savais que dans d'autre légendes, on pouvait écrire "vampire" avec un "-y" et sans "-e" à la fin ?! C'est trop stylé comme ça ... Faut vraiment que j'écrive une histoire sur les vampires! Je te la montrerais demain si tu veux !"

Noah Everdeen continua de parler sans s'arrêter.

Toujours sa main dans la sienne, elle se collait à lui pour se mettre à l'abri du soleil. Elle cachait sous son parapluie en murmurant : "J'aime pas le soleil... Aaaah" C'était son côté gamin qui ressortait, elle ne pouvait pas s'en empêcher lorsqu'elle était avec Aaron. La jeune fille ne voulait pas montrer se côté terrible à ses 'camarades', ils risqueraient de la juger. Elle avait peur, de ces autres humains...

"Ca te dis on va en ville? On peut aller prendre un café, ou alors aller au ciné! Ah bah non ... J'ai pas d'argent... Ou alors on peut tout simplement se balader dans les rues, faire du lèche vitrine."

Noah Everdeen parlait beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Souffre-douleur du lycée

Souffre-douleur du lycée
avatar


Âge : 17 ans.
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle.
Job : Élève.
Messages : 22

MessageSujet: Re: Arrête de te cacher. [PV : Noah Everdeen] - Terminé   Sam 26 Juil - 18:29

Ses mots défilèrent à une vitesse effrayante. Je retrouvais, enfin, cette amie d'enfance heureuse et pleine de vie qui m'avait terriblement manqué. Je peux me convaincre d'avoir réussi à la lancer dans un sujet où la demoiselle s'y connaît relativement bien. Sa mine réjouit, je ne pouvais espérer mieux venant de Noah. Les vampires la fascinait on ne peut mieux. Ses informations essayent tant bien que mal de rester dans la case mémoire de mon organisme. Il est vrai que cela ne va pas m'arranger grandement de savoir autant d'informations sur la race des vampires. Ce n'est pas pour cela que j'essaye de retenir ce que me dis Noah. Je veux juste lui prouver que je l'écoute réellement, que je ne suis pas vide face à elle. Je suis sain d'esprit et je l'écoute pleinement, même pendant des heures s'il le faut. Non, je dirais même avec plaisir. Sa fine peau rentra en contact, ce qui me fit plus ou moins tressaillir. Cet initiative de sa part me touchait littéralement. Cela était tellement peu commun venant de Noah que je ne m'imaginais pas qu'elle me prendrait ma main, si faible et fragile. Nos doigts se frôlèrent, avant que nos paumes finissent par se coller l'une contre l'autre. Ce simple contact pouvait donc en rendre heureux plus d'un.

«Tu sais que dans certaines légendes, les vampires peuvent se voir dans les miroirs? Enfaite, c'est au Moyen-Age, ils disaient ça pour pas se faire prendre. Comment ça ils pouvaient passer devant des glaces sans se faire remarquer, c'est super intelligent, non? Oh! Et tu savais que dans d'autre légendes, on pouvait écrire "vampire" avec un "-y" et sans "-e" à la fin ?! C'est trop stylé comme ça ... Faut vraiment que j'écrive une histoire sur les vampires! Je te la montrerais demain si tu veux ! »

La proposition de me faire lire un de ces textes me comblait en quelque sorte de joie. Ce n'était donné à personne d'autre qu'elle-même de lire ce qu'elle écrivait. Bien que je sois relativement proche d'elle, je ne veux pas trop en demander. Je me contente de ce qu'elle m'offre, et je vois avec bonheur ces efforts qu'elle essaye tant bien que mal de me montrer. Noah a beau être maladroite et porter un grand intérêt vis à vis des autres. Ma petite sœur essaye me faire plaisir et de se faire plaisir de temps à autre. Se confrontant même au danger, pour me faire sourire. Bien que quand je proclame le mot danger, je ne vois rien de bien dangereux physiquement. Seulement qu'elle aille voir les autres ou qu'elle participe un peu plus dans la vie de sa classe. J'espère que mes demandes ne soient pas trop extravagantes. Je m'estime me contrôler un tant soit peu pour ce genre de chose. Je sais que changer est une chose progressive. Je sais que si je demande trop à Noah, je risque plus de la brusquer que de la faire tout doucement avancer. Je reconnais bien la les limites que l'être humain est.

« J'accepte avec plaisir de replonger dans tes lectures.»

Noah m'entraîna avec vivacité dehors, m'exposant doucement à la chaleur du soleil. Heureusement que j'avais, de loin, prévu le coup et que mon parapluie était fermement dans ma main. Noah se rapprocha de nouveau de ma personne, se collant à moi. Probablement pour se cacher elle aussi de cette chaleur infernale. Son attitude enfantine reprit le dessus sur son attitude froide quotidienne. Cela rendait la demoiselle encore plus mignonne qu'elle ne l'était déjà. Il suffirait de s'attarder quelques instants sur une demoiselle pour voir tout le potentiel qu'elle garde soit en elle ou qu'elle démontre avec fierté. Noah fait partie de cette première catégorie, se cachait par peur de l'avis des autres. Des personnes ordinaires ne feraient aucune attention à cette demoiselle, et pourtant. Si elle tirait d'avantage de son physique, elle pourrait éventuellement plaire à grand monde. Mais ce ne serait évidement plus la même Noah, ce ne serait plus mon amie d'enfance. Ce serait une autre personne, peut-être plus épanouie.

« Ca te dis on va en ville? On peut aller prendre un café, ou alors aller au ciné! Ah bah non ... J'ai pas d'argent... Ou alors on peut tout simplement se balader dans les rues, faire du lèche vitrine. »


« Je te laisse les commandes. Marchons pour découvrir un peu mieux cet environnement qui nous entoure, amusons nous dans ces magasins, bavant devant des confiseries.. Allons-y, juste ensemble. Noah»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Arrête de te cacher. [PV : Noah Everdeen] - Terminé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrête de te cacher. [PV : Noah Everdeen] - Terminé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une rose aussi belle soit-elle peut cacher une guêpe. [Terminé]
» Noah Voliakov [Terminée]
» M'man ! M'man ! Arrête, tu m'embrouilles la crinière ! [Simba - Terminé]
» Arrête-moi si tu peux [Pv Sarah Mann & Leroy Jethro Gibbs]
» Pourquoi la PNH arrête-t-elle des bouzins quand des bandits occupent la rue ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lumen :: Hors-jeu :: Archives :: Anciens RPs :: Terminés-