AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion



 
><

Partagez | 
 

 Nadeshiko Hirima, une véritable petite fleur ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Bouffon de service

Bouffon de service
avatar


Âge : 17 ans
Orientation sexuelle : Hétéro, mais curieuse
Messages : 137

MessageSujet: Nadeshiko Hirima, une véritable petite fleur ...    Dim 5 Jan - 3:26



 
Hirima
Nadeshiko
 


 
Faut savoir profiter de la vie car on n'en a qu'une, ou du moins, on s'en souvient que d'une seule.

 
       
       
   
 

         

             
Informations

                 ¤ Surnom : Eshi ...
                ¤ Origine : Japonaise
                ¤ Âge : 17 ans
                ¤ Classe : Terminal
                ¤ Sexe : Féminin
                ¤ Groupe : Anarchiste
                ¤ Élève interne ? : Oui
                ¤ Orientation sexuelle : Hétéro, mais n'est pas contre de nouvelles expériences
                ¤ Job : Juste étudiante.


             

       
Image du personnage
 

   
Description

       

         
♪ Physique ♪

             
Etre différente, voila ce qui me caractérise de toutes ses poupées nipponnes basées sur le même modèle qu'est la pouffiasse de base. Avec moi, ne vous attendez donc pas à voir des jupes ultra courtes ou encore des talons de dix centimètres de hauts. Non, je suis loin d'être féminine, préférant largement mes pantalons déchirés ou trop grands. Pareil pour mes hauts, soit des tee-shirts ou des marcels amples et quelques rares débardeurs près du corps.
Ouais, je sais, on me l'a dit plus d'une fois : je serais tellement plus mignonne si j'étais un peu plus féminine. Sérieusement, allez crever, jamais je ne porterais une jupe, même si certains trouvent que j'ai un corps de rêve. Mouais ... Ça, ça reste à prouver. Je ne suis pas très grande, il serais étonnant que je mesure plus de 1,60m. Mais au moins j'ai la ligne, je n'ai pas un pète de gras en trop. Faut dire que je dépense beaucoup, entre sortir en boîte et mes footings du matin, y a pas à dire, je tiens la forme. Bon, je veux bien admettre que ma poitrine est certainement la chose la plus féminine de mon corps. Mais ne vous attendez pas à voir deux gros obus comme on peut en voir dans les mangas. Là, on est dans la réalité mes cocos, donc adieu les japonaises au bonnet F et place aux filles au bonnet B.

Venons maintenant au plus important, selon moi : mon visage. Là, j'avoue que j'ai bien été gâtée par mère nature. J'ai un joli petit minois. Des traits fins le dessine, sans aucune cassure. J'ai un peau de porcelaine. A cause de ça, je dois éviter de m'exposer trop au soleil car je ne bronze pas, je crame ... Et autant vous dire que c'est pas jolie de me voir écrevisse, en plus ça fait mal. Cette peau pâle faire ressortir à merveille mes lèvres rosées et surtout mon regard en amande si particulier. Non, mais vous avez déjà vu un japonais avec des yeux comme les miens, des yeux verrons ? Perso, moi non. Mais ça ne m'empêche pas de les adorer, même si ça déstabilise pas mal de monde. Mais c'est ça qui est cool. Mon oeil gauche est bleu et l'autre est vert. Pour finir sur mon visage, ou plutôt de ma tête, j'ai une grande chevelure brune qui me tombe facilement dans le bas de mon dos. Je les coiffe rarement, leur donnant un simple coup de brosse, histoire d'enlever les noeuds.

Il est maintenant temps de vous dire ce qui me différencie de tous. Bien sûr, cela se voit au premier coup d'oeil, enfin, lorsque je porte un short et un tee-shirt. Je veux parler d'ici de mes tatouages et piercings. J'en ai un peu partout sur le corps. Pour être précise, j'ai sept tatouages : un se trouvant sur chaque bras, un sur chaque jambes, sur chacun de mes coudes et le dernier sur mon avant bras gauche. Quant à mes piercings, j'en ai cinq, un sous la lèvre inférieur et quatre sur mon avant bras droit, sans parlé des plusieurs trous que j'ai à mes oreilles. Et je crois que c'est déjà pas mal. Et ouais je sais, ça fait beaucoup pour une fille de mon âge, mais vous savez, avec une carte d'identité falsifiée, on peut faire pas mal de choses.  
             

       

       

         
♪ Moral ♪

             
Quoi, vous voulez encore en savoir plus sur moi et cette fois-ci sur mon caractère. Bon l'aissez-moi réfléchir un peu ... En fait, pour tout vous dire, je vois pas vraiment ce que je pourrais vous dire sur moi A vrai dire, ça me casse les couilles de me présenter. Mais bon, apparemment, c'est obligatoire, alors continuons ... Quelle barbe ! Alors, c'est parti, vous allez tous savoir de moi. Enfin presque. Ce serait pas drôle si je vous disais tout. Dans la vie, faut qu'il reste des mystères pour qu'elle soit plus fun. Bref, trêve de blabla et me voici :
Y parait que je ne suis pas une fille très fréquentable. Pourquoi ? Bin franchement, j'en sais rien et je m'en contre fous de connaître la raison. Enfin, je dis ça, mais je crois la connaître. Apparemment, cela n'est pas bien vu de trainer avec une fille percée, tatouée, qui fume, qui boit et qui fait la fête avant de se réveiller aux côtés d'un inconnu. Bon, j'avoue que parfois ce n'est pas beau à voir, surtout quand j'ai la gueule de bois en essayant de me rappeler le nom de la personne à côté de moi, ou alors en essayant de me rappeler où a bien pu atterrir mon boxer. Et oui, je suis comme ça, et alors ? Ça pose un problème ? Pas à moi en tout cas. Faut savoir profiter de la vie mes cocos. C'est pas en restant coincer du cul que vous allez profiter. On n'a qu'une vie.

Certaines personnes disent aussi que je n'ai pas froid aux yeux. Franchement, là je vois pas de quoi elle veulent parler. Peut-être du fait que je ne prends jamais parti. Ou du moins, je n'aime pas m’initier dans les affaires des autres car je m'en contre fou. En plus qu'elles soient ennuyeuses, c'est le bon moyens d'avoir des ennuis. Donc autant dire les choses comme elles sont, je m'en fous comme de l'an 1000.  La vie des gens m'intéresse comme la bouse d'une vache. Non mais sérieux, ça sert à quoi de se plaindre au près des autres ? A rien. Juste à dire à tout le monde "regardez moi, je suis malheureux alors je veux être entouré de gens." Très peu pour moi. Je n'aime pas les gens hypocrites qui sont obligés de mettre en avant leurs malheurs pour exister.
Pourtant, malgré ça, moi aussi je suis souvent entourée de nombreuses personnes. N'allez pas croire que ce sont mes amis. Non, loin de là. Je n'ai pas beaucoup d'amis. C'est juste que je suis quelqu'un d'extraverti qui parle facilement aux autres, de tout et surtout de rien. Moi, je ne m'étale pas sur ma vie. Les gens n'ont pas à la connaître. Et puis, il faut dire qu'elle n'est pas passionnante.

Et derrière cette image de petite dure ? Oui, vous vous doutez bien qu'il y a bien une autre personne qui se cache sous cette carapace de rebelle que je me suis faite. A vrai dire, je reste tout de même une fille fragile, qui ne montre rien. Même si je fais souvent la fière, me prenant souvent des vannes dans la tronche et des critiques, je reste forte devant les autres. Mais n'allez pas croire que cela ne me touche pas. Jamais, je ne craquerais devant qui que ce soit. Je ne suis pas violente, d'ailleurs, il est rare que j'ai levé la main sur quelqu'un. Je préfère dire ce que je pense. Pourtant une fois seule, après une rude journée, il m'arrive de me lâcher. Mais j'avoue préférer me défouler en allant courir ou en sortant le soir.
Bref, tout ça pour dire que j'ai pas l'air si dure que ça. Je reste tout de même une fille et qui dit fille, dit un être fragile à l'intérieur, même si ça se voit toujours pas aux premiers abords.
             

       

 

 

   
Histoire

       
Il fallait bien que je m'en doute. Vous ne vous arrêterez pas en si bon chemin pour savoir qui je suis. Et bien, très bien. Vous avez gagné. Je vais vraiment tout vous dire, même si ça me coûte beaucoup. Mais n'allez pas vous plaindre en lisant ce qui va suivre. Vous pensez que la vie est un conte de fée. Bin, détrompez-vous. La vie, elle est pourrie jusqu'à la moelle, c'est pour ça qu'il faut savoir la modifier à notre sauce pour qu'elle soit parfaite. Bref, commençons donc cette "magnifique" histoire.

Tout d'abord, autant vous dire que je ne connais pas mes parents, ou du moins, je ne connais pas mes géniteurs. De ce que m'a dit, je suis une enfant née sous X. Ce sont les sages femmes qui m'ont donné le nom de Nadeshiko. Ce nom, je l'ai toujours trouvé cucul, ou plutôt, un peu trop bourgeois pour la fille que je suis. Mais on ne choisit pas et on fait avec. Par chance, j'ai été très vite adoptée par un couple qui avait des problèmes pour avoir un enfant. C'est de là que commence réellement mon histoire.

Ma nouvelle famille semblait super bien vu de l'extérieur. Kentaro Hirima, le père de famille, était directeur d'une banque du coup, je le voyais rarement à la maison, ce qui m'arrangeait. Myoko Hirima, ma nouvelle mère, était aussi une femme d'affaire, mais s'occupant principalement d'évènementielles dans les grandes villes pour les peoples. Elle non plus, je ne la voyait pas souvent. Ils avaient aussi un fils, ou du moins, c'était le fils de Kentaro qu'il avait eu par une première union. Il s'appelait Shintaro. Il avait cinq ans de plus que moi.
Une famille parfaite, une bonne situation, une super baraque dans un quartier résidentiel huppé. Je ne pouvais pas rêver mieux. Et pourtant, moi, j'ai toujours voulu fuir cet endroit. Etre de la haute société, ce n'était pas pour moi. Peut-être que cela est dans mes gènes, mais je ne suis jamais sentie à ma place dans ce monde d'hypocrite où tout est bon pour s'enrichir un peu plus. Et oui, ça se passe comme ça. Tout le monde tire dans le dos des autres mais en affichant un grand sourire lorsqu'ils se retrouvent en face. C'est écoeurant ...
Pourtant, mes parents, et surtout ma nounou, ont tout fait pour que je puisse un jour m'intégrer. Toute mon éducation fut basée sur les bonnes manières et de comment bien se comporter en société. Même mon école n'avait pas été choisi au hasard. Une école de bourges où chaque enfant avait son chauffeur personnel. Pour les plus riches d'entre eux, certains se baladaient toujours avec un domestique. Quel bande d'assistés de la vie. Autant vous dire que je n'ai jamais réussi à trouver ma place dans ce bahut.

Mais à voir vos têtes, je vois que c'est pas à ça que vous pensiez, ou plutôt j'ai l'impression que vous voulez entendre quelque chose d'autre ... Bon d'accord, je suis percée à jour. Dans ma vie, il n'y avait pas seulement la haute société qui m'écoeurait. Il y avait surtout mon père ...
Qu'est-ce que j'aimais lorsqu'il restait tard au boulot ou qu'il ne rentrait pas du tout. Les autres soirs, je tremblais dans mon lit. Il a commencé a être violent d'abord envers son fils, puis vers moi lorsque j'eus à peu près six ou sept ans. Mon père a toujours été un alcool et un drogué au drogues dures. Perso, moi je me suis toujours arrêtée qu'aux pétards. Mais lui, il était dangereux. Il piquait des crises pour un rien. Il pouvait nous balancer tout et n'importe quoi sur la figure. Le pire a été qu'une fois, il a renversé une étagère sur son propre fils quand celui-ci lui avait ramené son bulletin scolaire. Et ma mère dans tout ça ? Bien sûre, elle était au courant, mais elle préférait fermer les yeux et partir profiter de son amant. Les joies de la famille ...
Certains soirs, il était préférable de s'enfermer dans sa chambre pour éviter toutes visites indésirées. Oui, c'était typique de Kentaro, il aimait venir nous voir dans notre lit. Et si on ne faisait pas ce qu'il disait, on ne se prenait à coup sûr des coups de ceintures. Je peux vous dire qu'une boucle en argent, ça fait mal. A cause de ça, j'ai de nombreuses cicatrices sur le corps, aujourd'hui camouflée par mes tatouages.

Pour fuir cette situation des plus craignosse, j'ai commencé à faire le mur vers treize ou quatorze ans. Au début, je ne savais pas vraiment où aller. Je trainais surtout dans les supérettes ouvertes 24h/24h. Dans l'une d'elle, je me suis faite un ami, Ash. C'était un fêtard invétéré et il se foutait complètement de savoir pourquoi je ne restais pas chez moi la nuit. C'est lui qui m'a appris à faire la fête et à tourner la vie à mon avantage. En fait, il m'a appris pas mal de chose sur le fait de profiter de sa vie et surtout de dire go fuck à certaines personnes. Qu'est-ce que j'ai bien pu rire avec lui, d'ailleurs, c'est lui même qui m'a fait mon premier piercing, celui sous la lèvre. Je vous raconte même pas la fureur du père Ken quand il m'a vu débouler avec ça sur le visage.
En fait, je crois que c'est avec Ash que j'ai vécu les moments les plus joyeux de ma vie. Lorsque je fus assez âgée physiquement, il m'a fait entré dans des endroits où j'ai tout de suite trouvé ma place. Avec lui, je souriais sans me forcer. Il arrivait à me faire sortir de ma carapace, mais jamais je ne lui ai raconté le pourquoi de mes fuites de mon chez moi. Vous vous en doutez, il n'y a pas eu que de l'amitié entre nous deux. C'est lui qui m'a volé mon premier baisé ainsi que ma vraie première fois, là où j'ai compris qu'on pouvait apprécier cet acte que je trouvais si barbare. C'est en sa compagnie que j'ai fait mes tatouages, les premiers furent ceux sur les jambes, pour les cacher assez facilement. Mais lorsque je fis les autres, ce fut quasiment la fin du monde ...

En fait, je crois que tout s'est écroulé en même temps. La douleur physique, puis la douleur psychologique. Je ne sais pas comment j'ai surmonté ça.
Il y a eu d'abord la violence de mon père. Je ne l'ai jamais vu autant en rogne que ce soir là, à la vue de mon corps mutilée, d'après lui. Il ne pouvait supporter de voir autant de dessins sur ma peau. Pourtant, ce n'était pas la première fois qui les voyait. Mais apparemment, il avait un trop abusé de l'alcool et de ne je sais trop quoi. Il a été violent, très violent. M'attrapant par les cheveux pour me jeter par terre ou contre le mur. Me jetant à la figure vases et autres bibelots. Il n'a pas arrêté une seule seconde, pas même lorsque j'ai essayé de l'arrêter par la violence, essayant de la frapper, de le griffer. Mais cela fut pire que tout. Pour ne plus que je bouge, il m'avait attaché, à l'aide de sa cravate à l'un des pieds de la table à mangé. Ce qu'il en suit ? De nouveau de la douleur et l'humiliation. Des pleures et de la vulgarité dans la bouche de cet homme qui était censé être mon père ...
Puis vint la libération de mes liens. Je suis restée un bon moment dans cette position, recroquevillée sur moi même, pleurant jusqu'à ce que je me reprenne et parte de cet endroit. Dans la rue, je me suis mise à divaguer pendant plusieurs longues minutes avant de me rendre chez mon ami Ash. Je savais que là-bas je trouverais le réconfort que je cherchais. Mais lorsqu'il m'ouvra la porte de son appartement minuscule, ce fut un coup de massue que je reçus dans le ventre. Il n'était pas seul. Bien sûr, je savais qu'il n'était pas célibataire depuis le début Je savais qu'il avait une copine que j'avais espéré qu'il quitterait pour moi. Mais d'après le ventre rond qu'elle affichait, il ne risquait pas de la laisser tomber. D'ailleurs, cette nuit là, c'est même moi qu'il laissa tomber, me faisant comprendre qu'il n'allait plus pouvoir sortir comme bon lui semblerait dans quelques temps et que du coup, il ne me verrait plus. D'après les cartons que je voyais, il semblerait qu'il allait déménagé et s'il m'en avait pas parlé, cela signifiait qu'il ne voulait que sache son départ.

Après cette nuit, je n'ai plus jamais revu Ash. Pendant quelques temps, j'ai arrêté de sortir, m'enfermant simplement dans ma chambre le soir. Puis, ce qu'il devait arriver, arriva : le cauchemar. Je venais tout juste de reprendre mes habitudes nocturnes lorsque je le remarquai. Cela faisait depuis deux mois que j'avais pas eu mes règles et je commençais a être nauséeuse à chaque fois que je sentais de la nourriture. Il ne me fut pas longtemps pour confirmer mes craintes de grossesse. Bien évidement, je ne l'ai pas gardé, vous imaginez une fille de 16 ans avec un gosse, moi pas, et surtout pas moi.
Dans cette nouvelle épreuve, ce fut Shintaro qui m'aida, à ma grande surprise. On n'a jamais été assez proche. Mais à ce moment, c'est lui qui a tout pris en charge, allant même dire à l'hôpital qu'il était le père du bébé, ne voulant pas incriminer son père, certainement dû à l'amour paternel qu'il devait avoir. Pourtant, les infirmières n'étaient pas dupes et remarquèrent tout de suite que le rapport n'avait pas été voulu.

Je vous passerais les détails de mon avortement pour passer directement à la suite. Une nouvelle fois encore, je suis restée bien sage dans mon coin. Allant à l'école, faisant mes devoirs et m'enfermant dans ma chambre chaque soir.
Mais cela, ne dura guère longtemps car très vite, je repris du poil de la bête. Mettant de côté tout ce que j'avais bien pu subir. Après tout, à ce moment là, je ne pouvais remonter la tête hors de l'eau. Maintenant que j'avais certainement subi le plus dur dans ma vie, il ne me restait que les bons moments. C'est à ce moment là que la bonne nouvelle arriva. A la base, cela devait être une punission pour mon insolence et mes petites fugues nocturnes. Cette punission ? Il s'agissait de me faire changer d'école et d'inscrire dans un lycée des plus banal, loin de la maison et donc, en pensionnat. C'est ma mère qui a pris cette décision, la seule qu'elle n'ait jamais vraiment prise.
En tout cas, une chose était sûre, elle ne pouvait pas plus me faire plaisir que de m'envoyer je ne savais trop où. Pour moi, l'importance, c'était de mettre le plus de distance avec ce gros porc.

Et voila, c'est comme ça que je m’apprête aujourd'hui à rentrer à Lumen. Normalement, j'aurais dû arriver plus tôt, mais la paperasse à mis plus de temps que nécessaire.
       

 

 

 

   
Lycée Lumen


       ¤ Une rapide présentation ? (:  : Moi, juste moi, tarée dans son genre et puis ... C'est tout ... Ha si, vive les mouettes ~v~
       ¤ Code du règlement : Validé par Kuro le Magnifique! -w- J'ai du la lire trois fois pour bien réussir à le lire >.< Je sais! u.u C'est fait exprès pour que le règlement soit bien imprimé :D - Ell
       ¤ Remarque(s) sur le forum ? Heu ...
       ¤ Premier compte ? Oui[x] Non[]
       ¤ Comment avez-vous trouvé le forum ? Via un top site  

 


~~~~~~~~~~~~



Dernière édition par Nadeshiko Hirima le Dim 5 Jan - 16:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Bouffon de service

Bouffon de service
avatar


Âge : 24
Orientation sexuelle : Hétéro'
Job : Prof' de Géographie
Messages : 103

MessageSujet: Re: Nadeshiko Hirima, une véritable petite fleur ...    Dim 5 Jan - 3:35

Comme promis, me voilà te disant convenablement "Bienvenue". Je suis trop bon, ça me perdra.

En tout cas, amuse-toi bien ici ! (Mon inscription date d'hier lol)

("Kuro le Magnifique". Pffft il a osé)

~~~~~~~~~~~~

Une confession ? un message à passer ? une révélation ? En bref, un spotted pour le journal ?
Aucun problème, c'est par ici ! → Un spotted et un sourire !
A propos de moi

"Un sourire ne coûte rien, mais il rapporte beaucoup ; il enrichit celui qui le reçoit sans appauvrir celui qui le donne."

Liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Nadeshiko Hirima, une véritable petite fleur ...    Dim 5 Jan - 11:24

Welcome ! o/
Revenir en haut Aller en bas

& doué en la matière
& doué en la matière
avatar


Âge : 20 ans
Orientation sexuelle : M'approche pas. J'acceptes tout le monde, mais pas n'importe quoi.
Job : Professeur de Sport
Messages : 654


Tous mes badges:

MessageSujet: Re: Nadeshiko Hirima, une véritable petite fleur ...    Dim 5 Jan - 15:32

Bienvenue petite Rima!
J'espère que tu t'amuses bien avec nous sur la ChatBox! x)
Amuses-toi d'avantage quand tu serras VRAIMENT dans le groupe des Anarchiques! =D

~~~~~~~~~~~~

Onii x Kuro
Mis à jour le: 17/02/2015:
 


Hum? Me parler? Ok, mais pas en #3333ff, elle est à moi ... A moins qu'tu sois suicidaire...
Crédits: La grande majorité des images de mon personnage sont des Fanart fait par Palito-de-Pan (et retouchées par moi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://masterxservant.forumactif.org/

Souffre-douleur du lycée

Souffre-douleur du lycée
avatar


Âge : 16 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Job : Elle va même pas en cours c:
Messages : 19

MessageSujet: Re: Nadeshiko Hirima, une véritable petite fleur ...    Dim 5 Jan - 16:33

Bienvenue :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Bouffon de service

Bouffon de service
avatar


Âge : 17 ans
Orientation sexuelle : Hétéro, mais curieuse
Messages : 137

MessageSujet: Re: Nadeshiko Hirima, une véritable petite fleur ...    Dim 5 Jan - 16:44

Merci à tous de votre accueil ^^

Je vous annonce également que je viens de terminer ma fiche ^^

~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Nadeshiko Hirima, une véritable petite fleur ...    

Revenir en haut Aller en bas
 
Nadeshiko Hirima, une véritable petite fleur ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Galiopée ☆ Petite fleur abandonnée [VALIDEE - JUMENT]
» L'atelier d'une petite fleur (presque) fanée qui défend les canards et les moustiques ♫
» [PNJ] Pour la petite fleur....
» [PRIORITAIRE] Petite Fleur [Ombre] - Femelle
» Petite fleur brisée...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lumen :: Administration :: Personnage :: Présentations :: Fiches acceptées-