AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion



 
><

Partagez | 
 

 Oh you touch my tralala ! ∞ Jeffy ∞ Loading

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Oh you touch my tralala ! ∞ Jeffy ∞ Loading   Lun 27 Jan - 0:49



 
Neil
Jeffrey Shame
 


 
« Méfie toi de l'eau qui dort... »

 
       
       
   
 

         

             
Informations

                 ¤ Surnom : Jeff alias Jeff la poule, Jeffy.
                ¤ Origine : Anglaise de pure souche.
                ¤ Âge : Dix-sept ans.
                ¤ Classe : Terminale.
                ¤ Sexe : Mâle.
                ¤ Groupe : Sportif.
                ¤ Élève interne ? : Oui.
                ¤ Orientation sexuelle : Bisexuel. Quoi que plus attiré vers des jolies formes féminines.
                ¤ Job : Travail à mi-temps dans une agence de mannequinat, le temps de trouver autre chose de plus payant. Et participe à des compétitions de natation.


             

       
Image du personnage
 

   
Description

       

         
♪ Physique ♪

             

             

       

       

         
♪ Moral ♪

             
Pendant toute sa jeunesse, il n’a fait qu’encaisser chaque moment douloureux. Jeter au fond d’un gouffre sa propre tristesse, puisque dans sa tête c’était une réaction de faible de communiquer ses problèmes et ses conflits avec d’autres personnes. C’était et ça l’est toujours un gamin perdu dans un corps de jeune adulte. Il traverse toujours ses grands problèmes à géante enjambée, comme si tout était déjà résolu. Il sait tout autant se rendre dans le pétrin, mettre la merde autour de lui pendant longtemps. C’est un jeune homme très soupe au lait, il ne faut pas grand-chose pour le mettre hors de lui. On peut dire qu’il perd la notion du temps, il reste souvent encastré dans sa chambre à lire des livres très peu recommandable pour des jeunes enfants. Ou vous le retrouverez sous l’eau, où il n’osera même pas vous abordez. Trop occupé, répondra-t-il. Jeff peut parfois paraître très froid et autoritaire, vous envoyez balader dans des phrases très croustillantes et vulgaires est tout à fait son style. Quoi qu’avec de jolies demoiselles ça serait tout le contraire, à moins qu’il n’ait aucun faible pour l’une d’elles. C’est quelqu'un qui rêvasse à croire à des choses sordides, il va croire toute les choses qu’il voudra bien entendre de votre bouche. Jeffrey n’est pas une personne exactement comme les autres, il reste souvent dans sa tête et marmonne des mots incompréhensibles. Son regard laisse deviner une parcelle de détresse et de souffrance cachée. Il a tendance à souffrir de son funeste sort, seul chez lui à boire son café refroidit depuis longtemps. Vous remarquerez bien vite à force de vouloir le connaître qu’il va éviter de regarder ne serait-ce qu’une seule bouteille de bière ou les tabacs sur les étagères ou il lâchera cette mimique dégoûté avec cet arrière goût qui s’interpose dans sa gorge.

Hormis cela, c’est quelqu'un de très courageux qui n’a pas peur de faire face à son pire ennemi. Mais si une seule petite araignée pointe le bout de l’une de ses pattes devant son champ de vision, un cri assuré et la panique qui éclate. Oui, c’est une phobie qu’il a depuis longtemps. La violence n’est pas quelque chose dont il approuve et qu’il adore, loin de là, c’est quelque chose qu’il hait par-dessus tout. Se battre est un prix coûteux pour lui, c’est une chose qui lui ramène des souvenirs sombres et qui l’affecte gravement niveau mental. Les batailles ne sont pas pour lui, même s’il ne laisserait pas quelqu'un lui piler sur les pieds facilement. Bref, Jeffrey c’est un bon ami puisqu'il adore rendre service à n’importe qui et consoler toutes les jeunes filles larmoyantes. Son petit côté rancunier fait de lui une personne qui ne fera pas confiance au premier regard et à la première rencontre, il lui faut une raison pour confier sa confiance à une personne. C’est un jeune homme déterminé, qui aime le sport et les défis, adore montrer son endurance et sa capacité à accomplir quelque chose et le terminer correctement. Il ne donne pas sa place facilement et sait par-dessus tout qu’abandonner n’est pas un mot qu’il s’approprie. Et il a l’une de ses fâcheuses habitudes à manipuler que se soit n’importe qui pour réussir ou obtenir quelque chose. Le reste est à découvrir.
             

       

 

 

   
Histoire

       

Les mots sont vagues, tout autant que ma propre mémoire. J'ai l'impression qu'on joue avec mes souvenirs et qu'on les éparpilles comme un casse-tête à refaire et à refaire, à chaque fois. Putain que ça fait chier. Et en quoi mon histoire vous concerne-t-elle ? J'en ai ras le cul ! Vous le savez ? Ne me faites pas ce regard. Vous allez me fichez la paix après ? Oui ? Très bien...  

Blessé.

Une fleure souillée par la cendre d'une cigarette, seule dans ce vaste verre noyé d'eau sale. Des dizaines de bouteilles d'alcools remplient de clopes à l'odeur exécrable, éparpillées sur le tapis et la minuscule table du salon. Une traînée d'alcool qui circule sur la surface de la petite table en vitre et qui s'écoule sur le tissu du tapis. Cette odeur qui donne envie de gerber au moindre reniflement. Une silhouette allongée maladroitement sur le canapé rouge fraise, l'haleine puant l'alcool. Un gamin aux bleus fréquents sur les bras et à la joue maltraitée assit au recoin de l'un des murs de sa chambre. Une larme qui s'éternise sur sa joue douloureuse, infini comme le temps passe. Éphémère que restent les derniers souvenirs d'un enfant battu.

✖ ✖ ✖ ✖
 

Qu'est-ce qui s'est passé avec votre famille ? 

Quand les bons moments nous quittes, on se questionne sur le pourquoi ils ne durent jamais longtemps. On cesse alors de voir tout le bon côté des choses, on préfère clore notre vision de la vie à jamais, pour ne plus souffrir de nouveaux. On consomme tout ce qui nous tombes sous la main, pour épargnez cette douleur qui nous ronges à chaque moment que la réalité viens nous frappés. On boit le noir à chaque occasion qui se présente, car on a plus la force d'existé. C'est sûrement ça qu'il s'est rentré dans la tête mon bâtard de père, après la décès de maman. Comme s'il était le seul à connaître les remords, le seul à souffrir autant pour cette perte, comme si j'étais indifférent à tout ça. J'étais le mur qu'il pouvait frapper sans regret, le putain de mur de martyre. Comme si mon existence était minable et servait qu'à se débattre de tout ce qu'il avait accumulé jusqu'à présent. Une vulgaire chose qu'on jette dans la poubelle comme une chaussette, il se prenait pour le vide-ordures et moi j'étais l'ordure. Qu'elle belle pièce de théâtre ça aurait fait ! Il m'arrive de vouloir tout abandonner par moment, peut-être est-ce ma propre fierté porté à moi-même qui me l'en empêche. Je garde ces peines et ces remords au fond de mon être, ils subsistent et tournent en rond dans mon âme pour me prévenir qu'ils sont là. Je le sais, je le sais tout simplement que je vais finir par disjoncter dans ma propre réalité, je ne sais combien de fois où j'ai presque perdu la tête. Je ne sais combien de fois où je me suis rangé au font d'un puits imaginaire, pour m'apitoyer sur mon sort, souffrir en silence en refusant quelconque aide. J'étais un gamin d'à peine sept ans, j'avais perdu ma mère, mon père était devenu le pire des alcooliques, on pieutait dans un petit appartement presque large comme ma main. Et j'étais le mur où s'abattait chaque jour, chaque soirée, sa souffrance. Ses poings qui faisaient raisonnées ce qu'il avait enduré jusqu'à maintenant, comme si j'étais le fautif dans toute cette histoire. J'ignore tout, je suis sur mon petit bateau à l'ignorance de tout, sur mon propre rivage, sur un paquebot en mauvais état. Et je cherche à avoir des informations sans autant en avoir, je ne sais rien d'elle à part une putain de photo et son prénom. Kate. Qu'est-ce qui a pu tant l'intéresser chez un homme pareil comme mon père, Hayden Neil. Ça a été toujours un parfait idiot jusqu'à maintenant, aurait-il été différent avec elle, lors de son séjour sur terre ?

Où avez-vous grandis, dans cet appartement ? 

Non, pas dans cet appartement. Croyez moi, à ma naissance il n'y avait aucune bouteille qui osait se mettre dans le champ de vision de ma mère. Elle n'a jamais aimé la bière ou l'alcool, elle buvait du vin mais en petite quantité. Ma tante m'avait parlé de son quotidien et de son boulot, elle faisait ce qu'elle aimait par dessus tout, elle travaillait avec l'eau. Participant par exemple à des compétitions de natation. Kate voulait se rendre jusqu'au Olympique, c'était une nageuse professionnelle et rien ne lui en aurait empêchée. Mon père a longtemps été journaliste, c'est d'ailleurs ainsi qu'il a rencontré ma mère. C'est lors d'un championnat qu'elle a remportée première place qu'il l'a interviewée. J'ai donc grandis jusqu'à mes six ans dans une maison en Angleterre. Puis ensuite mon père a déménagé après le décès de ma mère aux États-Unis dans un petit appartement louable à ses frais et proche de son boulot. Mais, il n'a pas tenu longtemps et il a lâché le travail vers mes neuf ans. Il tient toujours avec l'héritage que lui a décerné ma mère à sa mort, c'est pour ça qu'on est pas encore à la rue. Merci, maman.

En dépit de tout cela, vos études se poursuivent-elles comme il se doit ?

J'ai évidemment dû me débrouiller seul quand rien n'allait bien. Au début, j'étais un gamin plutôt timide, à mon avis. Je ne savais pas où était réellement ma place dans toute cette école, j'étais un enfant perdu dans tout ce manège. Déboussolé encore plus en me retrouvant parmi des gens de mon âge. M’accoutumer? Oubliez ça, je n'ai jamais pu m’accoutumer nul part. Même chez moi, j'ai jamais pu me sentir convenablement. On aimait bien rire de mon deuxième prénom que la plupart des gens connaissaient, Shame, c'est un prénom de fille. C'est mon père qui l'a choisi, pas étonnant. Il a dû prendre un coup et balancer ça dans la face de ma mère et elle l'a bien pris. Tout simplement. Ça me saoul, ce prénom fait trop mignon, on pourrait le donner à un chaton naissant. Ça fait chier. Pour ce qui est des amis, ça pas été trop long. C'est facile de se faire des amis, on parle de gauche à droite, les bons amis, eux, c'est autre chose... les amis ça te suis au cul et du jour au lendemain ils disparaissent, les bons amis, c'est le contraire. Ça colle au cul de temps en temps, mais ça reste. Mes notes, c'est une autre histoire. Les mauvaises notes c'est pareil à une claque en arrière de la tête. Il y a aussi le type d'élève qui a une grande gueule, ça s'ouvre tout le temps en publique. C'est à cause de l'un d'eux que je me suis retrouvé en face d'un psychologue, à cause des bleus fréquents qui apparaissaient sur mes bras. J'ai mentis une fois de plus. Ils m'ont crus. J'avais peur de mon père, je pense.

Pourquoi la natation et non un autre sport ?

L'eau, hein. Il y a tant de chose à dire à propos de ce sport. La finesse de l'eau à su me charmer probablement. On a l'impression d'être un rapace qui cherche à s'envoler, à s’immiscer dans le ciel bleuté, à concourir le ciel dans ses hauteurs et profondeurs. Reflétant les abysses de la mer et la clarté du mince filet d'eau qui nous sépare de l'autre monde parallèle au sien, celui de terre. Lorsqu'on ne touche plus le sol pour s'envoler vers les cieux aquatiques, on délaisse tout nos soucis derrière nous un moment. On parcours ce voyage lointain et pourtant si court, on entend les battements rythmiques de notre cœur s'épanouir à cet espace paradisiaque. Nos yeux cristallins qui observent de gauche à droite en sécurité sous les lunettes de plongée. Nos membres qui s'activent pour s'ouvrir un passage, pour s'envoler comme un rapace dans ces cieux imaginaires. Ce sport qui a su émerveiller ma mère, m'émerveille à mon tour. Je comprends maintenant que j'explore ce qu'elle a autrefois traversée. J'ai l'intention de continuer où ma mère a arrêtée. De continuer ce qu'elle voulait terminer. D'explorer à mon tour chaque parcelle de l'eau, pour dompter cette bête imaginaire qui hante mon esprit jour et nuit.  

Nous avons entendu parler de votre malheureux accident, pouvez-vous nous en dire plus ?  

L'accident. C'est un sujet délicat que je n'aime pas particulièrement en parler. Un simple accident, ça peut arriver à tout le monde. On fait toujours une bêtise qui nous coûte toujours quelque chose. Comme un gamin, j'ai fais le con et je me suis retrouvé dans un coma à séjourner quelques jours à l'hôpital. J'ai fais l'erreur de plongé trop directement et je n'ai pu m'orienter pour éviter de rencontrer le fond de la piscine. Ça aurait pu me coûter la vie et j'en suis conscient. On m'avait interdit de recommencer la natation après un suivi, mais ça bien l'air que si j'abandonne je vais finir par disjoncter seul dans mon coin et sans avenir. Je n'ai pas compter le nombre de journalistes qui sont venus, le jour de mon réveil. C'était presque suffoquant d'être dans la même pièce qu'eux, avec leur putain de calepin où ils griffonnaient toutes les informations qu'ils pouvaient recueillir. J'ai préféré leurs tournés le dos plutôt que d'expliquer mon état, c'était déjà assez embarrassant. Je n'ai rien à ajouter, mis à part que notre entretient est bientôt terminé. Une dernière question ?

Pourquoi, pourquoi ce lycée ? Qu'y a-t-il de si particulier, pour que vous le rejoigniez ?

Que de pourquoi. J'espère que votre dernière question vous convient, car après cet entretient... je refuse toujours d'en refaire un autre avec la même personne. Vos questions vous seront-elles vraiment utiles ? J'espère que oui. Je ne répond pas à n'importe qui, enfin si... puisque vous êtes ce '' n'importe qui ''. Je l'ai rejoint, je ne sais pour quel nul raison. Peut-être simplement parce qu'il contenait de simples gens normaux comme je me considère comme-t-elle, malgré mes jobs du moment. J'aime rencontrer des gens différents, des artistes dans l'âme au plus discret qui se faufile sans même qu'on les voient. Je considère la nature des gens comme quelque chose d'important et pur. Après tout, personne ne se ressemble exactement. Je passe ma dernière année là-bas, alors j'espère me fondre normalement dans la société comme tout le monde.

Me permettez-vous une dernière question qui va clore définitivement notre entretient ?
Bien sûr, mais le prix de cet entretient sera un peu plus... comment dire : coûteux ? C'est bien  ça coûteux. Qu'est-ce que vous voulez, les profiteurs agissent ainsi...

Bien, pourquoi aviez-vous peur de votre père ?

Les alcooliques, ce sont des gens qui sont parfois malsains, on ne sait jamais ce qui peut arriver avec eux. On ne sait pas ce qu'ils leurs passent en arrière de la tête. Ils boivent leurs propre sentiments et se pensent supérieurs. Pathétique, ils sont pathétiques. Mon père ne s'est pas empêché de lever la main sur moi après les funérailles de ma mère, c'est d'ailleurs là où tout ça a commencé. Je l'ai craint jusqu'à mes dix-sept ans, jusqu'à ce que je disparaisse pour aller pieuter à l'internat. Je me demande comment il se débrouille, sans moi. Il doit y avoir des bouteilles à tous les recoins de la maison, de la bière sur la table du salon, des cigarettes dans le levier, une écrasé dans la craque du canapé et d'autres clopes dans les verres. Il n'est même pas capable de s'occuper de soi-même, il va crever en un rien de temps. Et tout mes soucis seront envolés dans ce temps là. Le temps est écoulé, ce qui veut dire que notre entretient prend fin. Puis-je vous reconduire jusqu'à la porte, notez quelques dernières informations et partez comme si vous ne seriez jamais venu. Adieu, jeune demoiselle...
 

 

 

 

   
Lycée Lumen


       ¤ Une rapide présentation ? (:  : Je suis le dirigeant des lamas multicolores :3
       ¤ Code du règlement : Validé par Kuro le chieur de service x)
       ¤ Remarque(s) sur le forum ? Que du positif, j'adore l'ambiance, le contexte ect... des remarques positives quoi.
       ¤ Premier compte ? Oui[x] Non[]
       ¤ Comment avez-vous trouvé le forum ? Par top site. 

 



Dernière édition par Jeffrey S. Neil le Lun 3 Fév - 1:13, édité 32 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Oh you touch my tralala ! ∞ Jeffy ∞ Loading   Lun 27 Jan - 8:38

Juste .... Wouaw ! Bienvenu !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Oh you touch my tralala ! ∞ Jeffy ∞ Loading   Lun 27 Jan - 9:32

Bienvenue ici ! :)
J'ai hâte de voir ta fiche finie ^^
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Oh you touch my tralala ! ∞ Jeffy ∞ Loading   Lun 27 Jan - 11:57

Bienvenue à toi ! 8D
Bonne chance pour finir ta fiche ^w^
Revenir en haut Aller en bas

Bouffon de service

Bouffon de service
avatar


Âge : 17 ans
Orientation sexuelle : Hétéro, mais curieuse
Messages : 137

MessageSujet: Re: Oh you touch my tralala ! ∞ Jeffy ∞ Loading   Lun 27 Jan - 14:17

Je te souhaite la bienvenue parmi nous ^^

~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Bouffon de service

Bouffon de service
avatar


Âge : 24
Orientation sexuelle : Hétéro'
Job : Prof' de Géographie
Messages : 103

MessageSujet: Re: Oh you touch my tralala ! ∞ Jeffy ∞ Loading   Lun 27 Jan - 18:30

Bienvenue jeune personne !
Ca nous fait un nageur de plus !
Te souhaitant de passer d'agréables moments parmi nous ! :)

~~~~~~~~~~~~

Une confession ? un message à passer ? une révélation ? En bref, un spotted pour le journal ?
Aucun problème, c'est par ici ! → Un spotted et un sourire !
☄️A propos de moi

"Un sourire ne coûte rien, mais il rapporte beaucoup ; il enrichit celui qui le reçoit sans appauvrir celui qui le donne."

☄️Liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

& doué en la matière
& doué en la matière
avatar


Âge : 20 ans
Orientation sexuelle : M'approche pas. J'acceptes tout le monde, mais pas n'importe quoi.
Job : Professeur de Sport
Messages : 654


Tous mes badges:

MessageSujet: Re: Oh you touch my tralala ! ∞ Jeffy ∞ Loading   Lun 27 Jan - 20:04

Ohhhh! Un vrai nouveau!!!! *o*
Bref, bienvenue à toi! yeah
N'hésite pas à t'éclater sur le forum
Passe sur la Chat Box! bye

~~~~~~~~~~~~

Onii x Kuro
Mis à jour le: 17/02/2015:
 


Hum? Me parler? Ok, mais pas en #3333ff, elle est à moi ... A moins qu'tu sois suicidaire...
Crédits: La grande majorité des images de mon personnage sont des Fanart fait par Palito-de-Pan (et retouchées par moi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://masterxservant.forumactif.org/

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Oh you touch my tralala ! ∞ Jeffy ∞ Loading   Lun 27 Jan - 21:15

Bienvenue très cher !
Pour info, je suis l'infirmière trop sexy alors de belles formes, je pense en avoir <3 xD
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Oh you touch my tralala ! ∞ Jeffy ∞ Loading   Mer 29 Jan - 12:53

Welcome ! o/
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Oh you touch my tralala ! ∞ Jeffy ∞ Loading   Mer 29 Jan - 18:46

Bienvenu (bis) !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Oh you touch my tralala ! ∞ Jeffy ∞ Loading   Jeu 30 Jan - 12:45

Bienvenue ! La poule !

Te voici parmi-nous dirigeant de lamas multicolor  
Bonjour et bienvenue sur le forum ^^
Pour commencer je voudrais te dire que je te neme déjà !!!!!!!!!
T'es peut etre dans les mêmes délires que moi( et faut les trouver é_è)
Viens sur la Chatbox de suiiite, et si t'es pas connecter c'est pas grave tu viens quand même*-*
edonc voila, amuse toi bien parmis nous et puis bonne chance pour ta présentation


*Je suis le capitaine moutarde, et j'ai un micropénis*
Revenir en haut Aller en bas

Bouffon de service

Bouffon de service
avatar


Âge : 17
Orientation sexuelle : Ne sait pas trop. Essaie tout.
Job : Elève
Messages : 103

MessageSujet: Re: Oh you touch my tralala ! ∞ Jeffy ∞ Loading   Lun 10 Fév - 8:31

Bienvenue à toi Jeff le poulet! Hihi 눈‿눈
J'ai hâte de lire ta description physique pour que je puisse valider ta fiche! ;D
Tu vas t'intégrer comme un poisson dans l'eau je suis sure! n.n
Bon je sais que ta présentation n'est pas encore finie, mais bon, je suis la modo chiante niveau français, alors voilà, je t'aide un peu, et ce dans l'unique but que tu t'améliores! n.n

Quelques p'tites fautes ci et là:

Jeffrey Shame Neil a écrit:
"C’était et ça l’est toujours un gamin..."

Il aurait fallu mettre "C'était, et c'est encore/toujours (au choix) un gamin..."

Jeffrey Shame Neil a écrit:
"La violence n’est pas quelque chose dont il approuve et qu'il adore..."

Cette phrase n'est pas très correcte; il aurait fallu écrire "La violence n'est pas quelque chose qu'il approuve ou qu'il adore"

[quote="Jeffrey Shame Neil"]"Se battre est un prix coûteux pour lui..."

--> "Se battre a un prix coûteux pour lui..."
--> "Se battre est quelque chose de coûteux pour lui..."
Au choix! n.n (même si je pense que le second choix colle mieux dans ta phrase huhu)

Jeffrey Shame Neil a écrit:
"Les batailles ne sont pas pour lui, même s’il ne laisserait pas quelqu'un lui piler sur les pieds facilement"

Heu je n'ai pas très bien compris cette phrase xD Tu voulais dire quoi? "marcher"?

Jeffrey Shame Neil a écrit:
"Et il a l’une de ses fâcheuses habitudes à manipuler que se soit n’importe qui pour réussir ou obtenir quelque chose. Le reste est à découvrir."
Je trouve que tu utilises beaucoup la conjonction "Et", comme cette phrase est la dernière dans la quelle on peut lire un dernier renseignement sur ton perso (enfin si c'est la fin de ta description, bien entendu xD) je pense que le mot "Enfin" en début serait plus approprié. ;D

Jeffrey Shame Neil a écrit:
"...comme un casse-tête à (re)faire et à refaire..."


Enlèves le "re" ;3

[quote="Jeffrey Shame Neil"]"Vous allez me fichez la paix après ?"

--> "Vous me ficherez la paix après ?"
--> "Vous allez me foutre la paix après ?"
Re-au choix! ^u^

Jeffrey Shame Neil a écrit:
"Des dizaines de bouteilles d'alcools remplient..."

L'alcool est indénombrable et "remplies" est ici au participe passé pour décrire les boutailles, donc c'est "es" et non "ent". ;)

Jeffrey Shame Neil a écrit:
"...infini comme le temps passe..."


Voulais-tu comparer l'écoulement de la larme avec le temps qui passe à l'infini?
Si oui, ce serait plutôt "infini comme le temps "qui" passe" ;D

[quote="Jeffrey Shame Neil"]"Quand les bons moments nous quitte ent s, on se questionne sur le pourquoi ils ne durent jamais longtemps."

Jeffrey Shame Neil a écrit:
"...car on n'a plus la force d'exister é."

Jeffrey Shame Neil a écrit:
"...presque aussi large que comme ma main..."

Jeffrey Shame Neil a écrit:
"...chez un homme (pareil comme) tel que/semblable à mon père..."

Jeffrey Shame Neil a écrit:
"...avec l'eau. Participant par exemple..."

Il est inutile de faire une nouvelle phrase:
"...avec l'en en participant, par exemple,..."

Bon, je n'ai pas tout corrigé, comme tu peux t'en rendre compte, relis bien, et ce sera parfait!
J'adore l'idée de faire une interview dans l'histoire, très original! ;D

J'espère que tu pourras finir de mettres tes infos, j'ai vraiment hâte de pouvoir RP avec toi!

GROS POUTOUX BAVEUX DE SHIZ'PUTE LA MODO DE REFERENCE! ♥

~Sushi ♥~

~~~~~~~~~~~~



OOOOOOH La belle vie...

Sans amouuur, sans souciiiis, saaaaans problèèèèèmeuhs...

Dans tous les cacas, Shiz'pute vous souhaite de passer de bons moments sur le meilleur forum du mande. A peluche les dinos! ♥️

~Shiz'pute~

♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️
♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️
♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️
♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️
♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️~♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Clown

Clown
avatar


Âge : 23 ans
Orientation sexuelle : Mystère et boule de gomme~
Job : Professeur de français et de théâtre
Messages : 86

MessageSujet: Re: Oh you touch my tralala ! ∞ Jeffy ∞ Loading   Lun 10 Fév - 14:18

Je te souhaite la bienvenue, jolie petit poisson nommé Jeffrey.. . 8"D

Au plaisir de te croiser sur la chatbox. :D

~~~~~~~~~~~~



A Narcissistic Beauty in Love with Himself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Oh you touch my tralala ! ∞ Jeffy ∞ Loading   Lun 10 Fév - 18:00

Bienvenue jeune sirène ! c:
Revenir en haut Aller en bas

Et complètement taré
Et complètement taré
avatar


Âge : 17 ans
Orientation sexuelle : Bisexuel ou Asexuel, ça dépend d'ta gueule ♥
Job : Host Boy
Messages : 244

MessageSujet: Re: Oh you touch my tralala ! ∞ Jeffy ∞ Loading   Dim 9 Nov - 19:17

Édit de Senri : Délai plus que dépassé. Aucune justification dans les absences, malgré l'envoi d'un MP d'avertissement. Fiche rejetée.


~~~~~~~~~~~~


Ne continue pas de marcher Invité,
tu finiras bouffé par tes ténèbres.

Je choisis de t'ignorer en #996666
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Oh you touch my tralala ! ∞ Jeffy ∞ Loading   

Revenir en haut Aller en bas
 
Oh you touch my tralala ! ∞ Jeffy ∞ Loading
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HLM ◮ OH, You Touch my Tralala ... mmh, my Ding Ding Dong
» « Oh, you touch my tralala ! La-lalala ! » - Ethel
» Aliénor - Don't Touch my Tralala...
» I can't wait to kiss the ground, wherever we touch back down. [PV Willy]
» Japan Touch Haru

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lumen :: Administration :: Personnage :: Présentations :: Fiches rejetées-