AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion



 
><

Partagez | 
 

 [Abandonné][Centre commercial]Une colère noire, une rencontre en or. [[PV Libre]]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Bouffon de service

Bouffon de service
avatar


Âge : 17
Orientation sexuelle : Ne sait pas trop. Essaie tout.
Job : Elève
Messages : 103

MessageSujet: [Abandonné][Centre commercial]Une colère noire, une rencontre en or. [[PV Libre]]   Mar 4 Fév - 8:20


    "Quelle journée pourrie. Les oiseaux chantent, il fait beau, les gens s'amusent, s'aiment... Ça me dégoûte."Shizuru, contrairement à son habitude, était très remontée suite à cette dure journée. C'est pourquoi elle prit l'initiative de faire un tour au centre commercial le plus proche. Faire les magasin, il n'y a que ça de bien pour se changer les idées. Sur le chemin, elle prit le temps d'admirer le paysage, pensant à tout et à rien. Les fleurs, les plantes, les arbres, tout lui paraissait trop gai. Sûrement trop gai pour ce qu'elle venait de vivre. Alors qu'elle se commandait une bouteille de jus de fruits frais à la supérette non loin de chez elle, elle remarqua à travers la vitrine un couple de colombes se câliner en roucoulant."Tu te fous de moi... Faut plus que je traîne, vivement que je sois arrivée."Une fois la bouteille arrivée, elle reprit la route, marchant à vive allure. Toutes fois, elle sentait que quelqu'un la regardait. Se retournant discrètement, elle ne vit personne la dévisager. Elle continua alors son chemin, bousculant la foule afin de se frayer un passage vers le centre commercial au plus vite. Alors qu'elle continuait à avancer, elle trébucha: son coeur la lançait. A croire qu'un chagrin d'amour est plutôt puissant lorsque c'est le premier. C'est alors qu'elle entendit une voix des plus graves et des plus posées:"Vous allez bien Mademoiselle?"Un jeune homme lui tendait la main. Elle prit quelques minutes pour reprendre son souffle, repoussa le jeune homme en ajoutant un:"Je vais très bien merci. Excusez-moi, je suis en retard."Avant de se remettre en route. Elle était vraiment sur les nerfs, complètement boulversée. Une fois arrivée au centre commercial, elle se rendit compte qu'elle avait oublié sa bouteille de jus lors de sa chute. Qu'importe, de toutes manières, elle n'en voulait pas. Elle entra donc dans le magasin le plus proche s'intitulant "L'amour ne s'achète pas, mais le style oui!". Quel nom... Attirant... Une fois à l'intérieur, elle fit des affaires: t-shirts, pantalons, shorts, mitaines, bottines, elle choisissait en fonction de son humeur. Elle acheta donc une dizaine d'articles, se changea, et sortit avec trois sacs en papier bien remplis. Son porte feuille n'avait pas apprécié ses emplettes, mais qu'importe, là n'était pas la question. Habillée d'un t-shirt bordeaux avec des têtes de mort noires, d'un pantalon noir troué ici et là et de grosses bottines à lacets, elle se mit en quête d'un magasin d'accessoires. "Le rouge et le noir". Ça fera bien l'affaire. Une fois à l'intérieur, elle trouva des bracelets de force, ainsi que des bagues articulées. Le choix était vaste, mais elle ne mit pas longtemps avant de choisir: Deux bracelets de force, cinq bagues articulées dotées de têtes de mort ainsi que de dragons argentés et deux colliers aux épines métalliques affûtées. Elle mit un bracelet à chaque poignet, un des colliers et une bague à son annulaire gauche sur laquelle on pouvait distinguer un cœur poignardé. Alors qu'elle se mettait à chercher un coiffeur digne de ce nom, elle bouscula quelqu'un par mégarde:"Pousses toi de mon chem... Eh mais... Tu ne serais pas...?"


Dernière édition par Shizuru Kagame le Jeu 6 Fév - 10:30, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: [Abandonné][Centre commercial]Une colère noire, une rencontre en or. [[PV Libre]]   Mer 5 Fév - 12:48

    Kasu regardait les passants avec un air rêveur. Le soir même, il avait rendez-vous avec Chihiro, et son esprit était totalement occupé par rapport aux fleurs qu'il allait lui apporter. Un coup de foudre, comme on appelle ça, il ne fallait absolument rien laisser au hasard

    Il traversait la rue, pressé, et adressait un sourire aux passants, carnet à la main. Des images, des mots, virevoltaient dans son esprit d'artiste, et rien ne laissait présager l'étonnante rencontre qu'il allait faire. Avec de grands pas, il entra dans le centre commercial, et se mit en tête de trouver un fleuriste potable. Il lui fallait des lys. Ou bien des narcisses. Non, le symbole était trop fort. Le choix était vaste, mais pas question de lui prendre des roses. Les roses, c’est cliché, les roses, c’est banal. Il fallait quelque chose qui sortait de l’ordinaire, qui la surprendrait. Des fleurs qui sentent le rêve et qui ont une signification spéciale, qui corresponde à Chihiro.
    De l’aubépine (Doux espoir. Prière timide. Vous êtes la reine, l'unique!), de la camélia (Constance. Je vous aimerai toujours) et peut-être même des violettes de Parmes ... tout un programme. Son humeur est au plus comble, et il s’avance d’un air joyeux.

    Après au moins deux heures de recherche, le jeune homme s’affala sur un banc solitaire. Aucun marchand de fleurs n’avait pu le satisfaire. On l’avait bousculé. Il y a avait un monde fou. Humeur niveau zéro. Il broyait du noir, désespéré, en regardant les jeunes couples batifoler autour de lui. Aucun problèmes pour eux. Il saisit son carnet, une gomme et un crayon qu’il tailla soigneusement. Et il écrivit.

    « Faire venir le soleil sur ta peau de velours
    Voir tes yeux s’éclairer, quand vers tes bras j’accours.
    Un présent des plus doux, que je chéris sans fin :
    De te savoir heureuse, de sentir ton parfum.
    »

    Satisfait, il inspira profondément. Il n’achètera pas de fleurs, puisqu’elle même lui a dit : sa seule vue l’emplit de bonheur. Et c’était réciproque. Se casser la tête pour acheter quelque chose de matériel et éphémère, alors qu’un sourire, ou un regard apportaient bien plus. Il se leva, et reprit sa marche. Il ferma les yeux et ouvrit grand les bras, insensible aux regards interloqués que la foule lui jetait. Cette sensation de plénitude, quand la solution d’un problème lui venait d’elle-même par le biais de l’écriture ... magique. Il fut tiré de sa rêverie violemment, percuté par une jeune fille au look émo/gothique assez jolie, et visiblement de mauvaise humeur.

    « -Pousses toi de mon chem... Eh mais... Tu ne serais pas...?

    Le jeune artiste reconnut une de ses camarade de club, et lui sourit, penaud.

    -Heu ... je m’appelle Kasu. Je crois qu’on est dans la même classe. Excuse-moi, j’aurais dû faire plus attention. Tu ne t’es pas fait mal ?

    Son regard trahissait une réelle inquiétude, et la pauvre semblait déboussolée, et ailleurs.


Revenir en haut Aller en bas

Bouffon de service

Bouffon de service
avatar


Âge : 17
Orientation sexuelle : Ne sait pas trop. Essaie tout.
Job : Elève
Messages : 103

MessageSujet: Re: [Abandonné][Centre commercial]Une colère noire, une rencontre en or. [[PV Libre]]   Jeu 6 Fév - 9:58


    Un camarade de classe... On dirait... Mais oui, c'est Kasu. Shizu était complètement gênée. Se faire voir dans une telle tenue lors d'une de ses crises de dépression... Ce n'est pas du tout l'image qu'elle veut donner d'elle. A coup sûr, il allait dire à tout le monde qu'elle se transformait en une gothique capricieuse en dehors des cours. Autant lui avouer qu'elle admire son travail depuis la rentrée, peut-être qu'il en oubliera cette dégaine de tueuse. Et puis tous ces sacs de courses éparpillées au sol, rien ne jouait en sa faveur.... D'ailleurs, il fallait les ramasser au lieu de rester plantée là. C'est alors que Kasu prit la parole:

    "Heu ... je m’appelle Kasu. Je crois qu’on est dans la même classe. Excuse-moi, j’aurais dû faire plus attention. Tu ne t’es pas fait mal ? "

    Shizu répondit d'un air complètement embarrassée en rougissant:

    "Hem... Heu... Je... Non je n'ai rien, et... Je sais qui tu es, Kasu...Moi c'est Shizuru. Tu peux mappeller Sushi d'ailleurs, je préfère... J'admire beaucoup tes créations depuis le début de l'année tu sais... Enfin je... Ouais..."

    Ne sachant plus ou se mettre, elle se mis à genoux afin de ramasser toutes ses emplettes, faisant tomber son téléphone portable par mégarde. Une fois ses sacs à nouveau remplis, elle remis nerveusement ses cheveux derrière son oreille et essuya une larme coulant sur sa joue. Un silence gênant s'installa avant que Shizu ne reprenne la parole.

    "Hem... Écoutes, tu n'y es pour rien, c'est moi qui suis maladroite, je ne t'ai pas vu et... Juste... Ne dis a personne que tu m'as vue comme ça... Je... Enfin on... Faisons comme si on ne s'était pas croisés... S'il te plait...? Heu... Je suis désolée, mais... Je... Va falloir que je... Pardon."

    Quelle idiote! Pourquoi fallait-il qu'elle croise un de ses camarades de classe aujourd'hui... Shizu tourna les talons et s'enfuit à toute allure, ne prenant pas le temps d'écouter la réponse du jeune homme. Ayant changé de couloir, de nouvelles larmes lui montèrent aux yeux. Nervosité? Colère? Tout semblait mélangé. Ne se sentant pas capable de rentrer à pied, elle tendit la main vers sa poche en essuyant ses yeux afin de contacter sa mère. Mais le téléphone... Il... Quelle poisse! Ce n'était décidément pas une bonne journée pour Shizu. Et Kasu qui pouvait lire à tout moment ses sms de rupture avec son ex. Et peut-être même les faire lire à d'autres personnes. La rumeur d'un petit ami arrivera jusqu’aux oreilles de ses parents... Le cauchemar ne se terminerait donc jamais. La jeune femme s'éfondra sur le banc le plus proche, une main couvrant son visage empli de colère et de peur, l'autre jetant ses sacs sur le siège. Et puis cette bague articulée qui lui tranchait ci et là son annulaire. La douleur physique n'était plus rien à présent. Tout lui semblait si terrible... Mais que pouvait-elle faire...? Le centre commercial était manifestement une mauvaise idée pour se détendre. Elle prit un temps pour se calmer, renifla une dernière fois, prit tous ses sacs et se remit à marcher, ne sachant plus vraiment ou elle allait. Elle finit par passer devant chez un fleuriste. Qu'y a-t-il de mieux que les plantes pour se remonter ne serais-ce qu'un minimum le moral? Shizu se mit alors en quête de fleurs d'hibiscus, signe de chaleur, d'exotique, de renouveau. C'est bien ce qu'il lui fallait en ces temps de froideur et de malheur. Alors qu'elle se penchait pour pouvoir sentir le doux parfum appaisant de quelques roses blanches, elle entendit une voix au loin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Abandonné][Centre commercial]Une colère noire, une rencontre en or. [[PV Libre]]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Abandonné][Centre commercial]Une colère noire, une rencontre en or. [[PV Libre]]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Résolu] Entrer dans le centre commercial
» Centre commercial de Doublonville
» Centre commercial de Nénucrique
» Centre commercial d'Illumis
» Centre commercial de Volucité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lumen :: Hors-jeu :: Archives :: Anciens RPs :: Abandonnés-