AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion



 
><

Partagez | 
 

 [Avertissement archivage]Moi, je suis un titre sympathique. ~Feat Shiz'pute~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: [Avertissement archivage]Moi, je suis un titre sympathique. ~Feat Shiz'pute~   Ven 20 Juin - 15:51

« Bah tu viens pas, Evan ? »
Une douce voix t’extirpait de tes pensées. Lorsque tu revins à la réalité, tu relevais légèrement la tête et posais ton regard sur la jeune fille qui venait de t’interroger. Tu tournais les talons et lui accordais un signe de la main. « Non, je n’ai pas envie de rester enfermé une heure de plus. »
Tu sortis d’un long couloir et quittais l’établissement scolaire. Lorsque tu te retrouvais devant l’entrée du lycée, tu t’arrêtais et sortis ton téléphone de ta poche. Le Smartphone affichait 10h30. Tu baissais légèrement les yeux en rangeant ton portable dans la poche de ton pantalon et fis mine de réfléchir. Tu avais envie de sortir, voir du monde, rire et t’amuser. Tu réfléchis quelques instants. Hésitant entre rentrer chez toi et jouer sur tes nombreuses consoles et sortir en ville, tu optais finalement pour la seconde option, et te dirigeais vers une station de métro, en direction du parc d’attraction. Le métro était plutôt vide et calme. Aussi puant qu’à l’habitude, mais calme. Les gens étaient sois à l’école sois au travail, il n’y avait donc pas grand monde qui se promenait dans les rues à cette heure. Tu entrais dans un wagon et t’asseyais près de la porte coulissante. Quelques stations plus tard, tu sortais du métro et quittais les sous terrains puants, pour retrouver l’air frais de la ville.

En chemin vers le parc, tu pris dans ton sac un gros casque noir que tu posais sur tes oreilles et sortis un petit baladeur MP3 auquel il était relié. Tu lançais la musique, qui ne tarda pas à battre dans tes oreilles, si bien que tu n’entendais plus rien de ce qu’il se passait autour de toi. Quelques minutes plus tard, tu arrivais  à l’entrée du parc. Tu réglais ton ticket d’entrée et pénétrais dans le grand parc. Admirant les nombreuses attractions en te demandant lesquelles tu allais essayer aujourd’hui, tu fis rapidement rappelé à l’ordre par ton estomac qui criait famine. En effet, tu n’avais pas beaucoup mangé depuis ce matin. Posant ta main sur ton ventre, tu scrutais les alentours à la recherche d’un endroit où te restaurer. Rapidement, tu remarquas un stand vendant des sucreries, tu t’y rendais et fis la queue une bonne dizaine de minutes. Lorsque ton tour arriva, tu commandas une gaufre napée de chocolat, et lorsqu’elle te fit servie, tu partis t’installer à une table. Tu avalais l’encas et bus une canette de soda.

Après t’être rassasié, tu fis un rapide tour du parc en regardant attentivement chaque attraction. Tu te décidais enfin et choisis le parcours du Grand 8. Une fois installé, tu patientas quelques minutes. De longues minutes. L’engin ne semblait pas vouloir démarrer. Tu jetais un regard furtif autour de toi. Les gens commençaient à s’impatienter. Le haut parleur se mit en marche. « Vous êtes prié de patienter encore un instant, merci de votre compréhension. » La voix du mec n’était pas très rassurante, lui-même semblant être prit de panique. Inquiet, tu décidais de quitter ta nacelle pour te rendre à l’accueil de l’attraction.

Un homme armé de deux pistolets braqué sur le gérant et l’autre sur la foule, le visage découvert, riait machiavéliquement, lorsqu’il actionna un des pistolets. Une balle en sortit à vive allure et vint terminer sa course dans le sol. Plusieurs hurlements brefs se déchirèrent dans le silence de mort qui régnait. Tu assistais à ce spectacle, stoïque, les bras le long du corps. Ce mec semblait être entrain de perde la tête. Il ne voulait de mal à personne, sinon, il aurait prit soin de masquer son visage et aurait déjà tiré dans la foule en folie. Il était juste complètement taré.

Lâchant un soupire, tu tournais les talons et te dirigeais vers une autre attraction. « Quelle plaie. Faut toujours que ça tombe sur moi ces conneries. » te murmurais-tu à toi-même en ôtant le casque de tes oreilles, le posant autour de ton cou.
Revenir en haut Aller en bas

Bouffon de service

Bouffon de service
avatar


Âge : 17
Orientation sexuelle : Ne sait pas trop. Essaie tout.
Job : Elève
Messages : 103

MessageSujet: Re: [Avertissement archivage]Moi, je suis un titre sympathique. ~Feat Shiz'pute~   Ven 20 Juin - 17:36

Le parc d'attraction, une addiction...





Quelle magnifique journée. Un soleil qui brille, une légère brise agréable... Seul problème?
Les cours.

J'étais coincée en cours de sciences physiques à ce moment là. J'en pouvais plus. Heureusement pour moi, j'ai toujours mon carnet de dessins à portée de main et la fenêtre, tout ceci à la place le plus au fond de la salle. Qu'est-ce que je ne supporte pas la physique chimie... Un croquis par-ci, un dessin par là... Tiens... Un oiseau chante... C'est si agréable... Si... Agré... able...

MADEMOISELLE KAGAME.
HEIN... Que... Heu... Oui Monsieur?
Vous pensez être invisible sous prétexte que vous êtes au fond? J'en ai marre de vous voir vous endormir durant mon cours, cela fait tout de même 3 fois en une demi-heure. Vous serez collée et exclue si les lentilles convergentes et divergentes ne vous intéressent pas plus que cela. Tenez, un ticket pour la liberté.
Quoi? Mais Monsieur! Non ne me collez pas! Je...
Au revoir mademoiselle Kagame.

Mon Dieu... Ma première exclusion... Ma première heure de colle... Comment l'annoncer à mes parents? Et si mes amies l'apprennent? Dans quel pétrin me suis-je fourrée...
Enfin... Vous avouerez que les lentilles, personne n'en a grand chose à battre. En tout cas, moi je n'ai que faire de savoir si des lunettes sont convergentes ou divergentes. Elles corrigent. C'est tout.

J'ai alors rangé mon carnet et mes nombreux crayons de bois dans mon sac avant de rendre sa calculatrice à ma voisine en ayant soigneusement pris le temps d'y laisser les chiffres 35383773. Je me suis ensuite dirigée de la façon la plus nonchalante et déprimée possible vers le bureau de Mr "J'aime les lunettes, c'est ma vie les lunettes ಠﭛಠ", ai pris mon billet d'exclusion, et suis sortie de la salle sans prononcer un mot de plus. Après avoir effectué quelques pas dans les couloirs du lycée pour me diriger vers la vie scolaire, j'ai eu une réflexion qui m'a assez vite rabaisser le moral:

Que vais-je faire... Mon Dieu... Il me restait tout de même une heure trente de cours, et je ne reprends pas avant... Ah mais... comme la prof d'histoire n'est pas là... Je ne reprends pas avant 16h...

Puis, je ne sais pas pourquoi, un élan de folie m'envahit alors qu'une larme de désespoir coulait le long de ma joue pour finir son chemin sur mon billet d'exclusion...

Il fait si beau... Ce devrait être un crime d'être enfermée à étudier des lunettes alors qu'il fait grand bleu dehors. Dire qu'il va falloir que je revienne en classe... Pour une seule heure de cours... Je... Non. J'en ai marre de me morfondre, je veux vivre l'instant présent, AU DIABLE L'ANGLAIS, A MOI LA LIBERTÉ!

Je me suis alors dirigée vers le portail -qui est toujours ouvert- sans me soucier de passer par la vie scolaire. Une fois à l'extérieur, je sentais l'air frai et la brise me caresser tendrement la joue gauche et se glisser dans mon col pour titiller mon cou. Je me suis mise à marcher en chantonnant, profitant de l'instant présent, écoutant chaque bruit de la ville, à regarder un peu à droite à gauche sans réelle destination... Quel magnifique sentiment que la liberté. Puis... Un prospectus.

VENEZ ESSAYER LE NOUVEAU GRAND HUIT DU PARC D'ATTRACTIONS!

Oui... J'avais envie de m'amuser. Rire. Ressentir la bonne humeur d'autrui sans me soucier de rien.
J'ai donc fini par me diriger vers le parc d'attractions qui était fermé durant un petit moment pour justement, installer cette nouvelle attraction.
Quand je suis arrivée au portail, ça sentait la peinture neuve. Ils ont dû en profiter pour embellir celui-ci.
Alors que j'achetais mon billet, l'excitation montait en moi:

Hihihi j'ai tellement bien fait de venir ici! Mon carnet et mes crayons vont morfler aujourd'hui, y'a tant de choses colorées et inspirantes!

Une fois à l'intérieur, je ne savais où aller: La grande roue? Les auto-tamponneuses? La maison hantée?
...Non... Cette odeur... Cette odeur alléchante m'attirait plus que tout...

DES GAUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUFRES!

Mon estomac guidait à présent mes pas. Alors que je faisais la queue pour me procurer une délicieuse gaufre fraîchement cuite et tartinée avec amour de bon chocolat fondant, je sortais mon carnet et me mettait à gribouiller. Une fillette. Un homme dans un stand. Des peluches. Des couleurs. Des oiseaux. Des fontaines! Des rires et de la bonne humeur à n'en plus finir! Et puis...

...Heu... Mademoiselle, vous m'entendez...?
Hein... Oh oui, pardonnez moi, l'inspiration est vraiment omniprésente ici, c'est si agréable!
Je confirme... C'est pour ça que je travaille ici. Et puis on y est bien, tout le monde est heureux. Bon, je t'écoute jeune demoiselle, qu'est-ce qui pourrait te faire plaisir?
Une délicieuse gaufre avec du chocolat s'il vous plait!
Ah... Excuses moi ma grande, mais le jeune homme là bas à pris la dernière. Il ne me reste plus de pâte à gaufres, et vu le nombre de clients, je ne pense pas en refaire...
Oh...? Tampis alors... Je n'ai pas très faim de toutes manières... Excusez-moi, bonne journée.

Un jeune homme... Je dirai plus un jeune garçon... Blond, assez petit... Mignon malgré tout.
Je me suis donc dirigée vers sa table. Je voulais tellement une gaufre au chocolat. Alors que j'approchais de lui, je me suis aperçue que la gaufre avait disparue. Sacrilège! Il l'avait entièrement engloutie! Bon, eh bien, une prochaine fois la gaufre... Plus la peine d'aller lui adresser la parole et de sympathiser... Mais ce drole de personnage retenait mon attention. Je ne sais pas pourquoi... Je me suis mise à le suivre.
Quelle démarche adorable. Et quel visage mignon. Je ne pouvais m'empêcher de voir tout ce qu'il faisait.
Alors que l'envie folle de faire un portrait de lui m'est venue, le blondinet est monté dans le grand huit. Je me suis dit qu'il serait plus malin d'attendre qu'il sorte pour pouvoir lui demander de poser, éventuellement.

C'est alors qu'un fou entra en scène. Un homme armé pointant ses armes sur tout et n'importe quoi avant de tirer une balle au sol. La foule qui était entassée autour de la nouvelle attraction se dispersa dans des cris assourdissants... Alors que je tentais de distinguer mon petit mannequin, je me suis aperçue qu'il n'y avait plus personne dans l'attraction. Tout le monde avait été évacué. J'ai eu un petit moment d’absence avant de me rendre compte que le fou se dirigeait vers moi. Il m'a attrapée. M'a plotée. Puis m'a pointé une de ses armes à feu sur la tempe:

Salut beauté. Tu veux voir comment j'ai tué l'éléphant rose qui voulait détruire le grand huit? Je suis un héros tu sais...

Cet homme était manifestement un fou. Un pervers dérangé. Je me suis alors mise à me débattre afin de me libérer, mais en vain.

LÂCHES MOI ESPÈCE DE GROS DÉGUEU! A L'AIDE! AIDEZ MOI! QUELQU'UN S'IL VOUS PLAIT!


~~~~~~~~~~~~



OOOOOOH La belle vie...

Sans amouuur, sans souciiiis, saaaaans problèèèèèmeuhs...

Dans tous les cacas, Shiz'pute vous souhaite de passer de bons moments sur le meilleur forum du mande. A peluche les dinos! ♥

~Shiz'pute~

♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥
♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥
♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥
♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥
♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: [Avertissement archivage]Moi, je suis un titre sympathique. ~Feat Shiz'pute~   Dim 22 Juin - 1:09

Alors que tu étais entrain de prendre le chemin du retour, voulant quitter ce parc avant qu’il ne t’attire des ennuis, ton intention fut retenue par des hurlements. Une voix féminine criait à l’aide. Tu te retournais furtivement, et écarquillais les yeux, devant la scène qui se déroulait à quelques mètres de toi. Le psychopathe tenait entre ses mains la poitrine d’une jeune femme, qu’il retenait prisonnière, ayant braqué une arme contre sa tempe. Tu étouffais un cri de stupeur, collant tes mains contre tes lèvres. Les gens s’étaient regroupés autour du malfaiteur et de sa victime, ils regardaient la scène, impuissants. Ils ne pouvaient rien faire, à part prier pour qu’il n’arrive rien à la jeune femme, entre les mains de l’agresseur.

Tu fronçais les sourcils. Tu ne pouvais pas partir sans rien faire. Tu ne pouvais pas non plus rester là, à regarder, attendant que ça se passe. Ce mec était fou à lier. Il fallait l’arrêter. Il ne voulait faire de mal à personne, seulement, il ne savait plus ce qu’il faisait. Tu serrais les poings. Tu plongeais ta main dans ta poche et en sortit un bonbon. Celui-ci était enveloppé d’un papier, sur lequel était dessiné la fleur de feu dans le célèbre jeu vidéo « Mario Bros. » Tu enlevais le bonbon du papier et le laissais fondre dans ta bouche. « Je sens la puissance monter en moi… » te murmurais-tu à toi-même. Après quelques minutes, tu te sentais prêt, tu te sentais fort. Prêt à combattre l’ennemi. Tu saisis ton Smartphone et activais la 3G. Tu allais ensuite sur Youtube et lançais une recherche. Tu mettais ensuite en route une musique de film d’action, musique qui accompagnait le héros tandis qu’il allait sauver sa belle. Tu mis le volume à fond. Tu remis ensuite ton téléphone dans ta poche. Tu étais prêt à affronter l’ennemi, cependant, quelque chose n’allait pas : Ta tenue. Tu passais ta main dans tes cheveux, prenant une grande inspiration, et, accompagné d’un cri d’horreur, déchirais ton haut et le jetais au sol, laissant apparaître tes muscl… Non, en fait, laissant apparaître que dalle. Juste ton bidon. Tu étais fin prêt.

Tu t’avançais vers le terroriste, le visage menaçant. Les poings serrés, tu le dévisageais. A quelques centimètres de lui, tu lui fis goûter à ton pouvoir de titan : Tu élançais ton bras et vint lui coller une gifle magistrale.
… Il ne bougea pas d’un millimètre. Il te fixait à présent. Ok, il était temps de mettre en action ton plan B. Tu fronçais de nouveau les sourcils et t’écriais : « Non mais ça va pas ? T’es qui pour t’en prendre à une nana comme ça, au milieu d’un parc d’attraction ? Tu fais peur aux gosses, va t’rhabiller ! Tu sais pas qui j’suis moi, ok ?! » Tu saisis son arme et la jetais au sol. « Non mais ho ! » Tu pris ensuite la demoiselle par le bras et l’entrainais loin de ce malfaiteur. Marchant d’un pas assuré, t’éloignant de la foule, tu lançais un regard au misérable et lui répétais « Non mais ho ! » suivi d’un magnifique « fuck » que tu soulignais de ton majeur gauche.

Sans lâcher la jeune femme, tu allas te cacher derrière l’accueil d’une attraction. Tu la fis pivoter pour qu’elle soit face à toi et lui sourit de toutes tes dents. « Ne me remercie pas, c’est naturel ! »
Tu passais ensuite ta main dans ta chevelure flamboyante, et lui lançais un clin d’œil. Ce bonbon chelou devait contenir de la drogue, car tu n’étais plus tout à fait toi-même. Un mec que tu avais rencontré sur le net te l’avait donné, il t’avait dit que ses effets étaient monstrueusement cool ! C’était donc l’occasion pour que tu l’essaies.
Revenir en haut Aller en bas

Bouffon de service

Bouffon de service
avatar


Âge : 17
Orientation sexuelle : Ne sait pas trop. Essaie tout.
Job : Elève
Messages : 103

MessageSujet: Re: [Avertissement archivage]Moi, je suis un titre sympathique. ~Feat Shiz'pute~   Dim 22 Juin - 2:03

Une surprenante rencontre...





AIDEZ MOI! QUELQU'UN S'IL VOUS PLAIT!

Personne ne réagissait... Personne ne venait à mon secours... Mais tout le monde regardait.
Je ne supportais pas ces regards que tout le monde m'envoyait. Pourquoi... Pourquoi rester là sans faire quoi que ce soit...
Le malfrat me faisait à présent mal à ma poitrine en la pressant vraiment fort.

MAIS BOUGEZ-VOUS! AÏE LÂCHES MOI BORDEL JE NE T'AI RIEN FAIT POUR MÉRITER CA!
Tu es presque aussi violente que l'éléphant rose ma jolie... Je vais te calmer...

Alors que l'homme armé se mit à me plotter de plus belle en me faisant encore plus mal, on entendit au loin la chanson "Pink Fluffy Unicorns". C'était le jeune blondinet de tout à l'heure! Néanmoins... Celui-ci avait l'air... Perturbé.
Il avait déchiré deux boutons de sa chemise et était complètement décoiffé. D'un pas déterminé, il se dirigeait vers un poteau sur lequel étaient attachées des barbes à papa préalablement mises en sachets, prêtes à être vendues.
Il se mit alors à crier:

Non mais ça va pas ? T’es qui pour t’en prendre à une nana comme ça, au milieu d’un parc d’attraction ? Tu fais peur aux gosses, va t’rhabiller ! Tu sais pas qui j’suis moi, ok ?!

Il prit une barbe à papa et la jeta au sol.

Le malfaiteur et tous les spectateurs le regardaient, étonnés de voir quelqu'un interrompre le pervers armé. J'en ai alors profité pour mettre un coup de pied bien puissant au pervers là où vous pensez. Une fois à terre, je me suis mise à courir vers le blondinet. Je l'ai attrapé par le bras et l'ai entraîné avec moi. Alors que nous nous éloignions, il laissa échapper un
Non mais ho !
En faisant un magnifique doigt d'honneur à un enfant se trouvant à coté du poteau, qui se mit à pleurer juste après. Une fois en sécurité derrière un tir à la carabine désert, il reprit la parole, s'adressant cette fois-ci à une grande peluche:

Ne me remercie pas, c’est naturel !
Chut! quelqu'un pourrait nous entendre!

Le jeune homme semblait complètement à l'ouest. Il passait la main dans ses cheveux gras et faisait un clin d’œil à la peluche. Je me suis alors dit: Soit il est tout aussi fou que l'homme de tout à l'heure, soit il a été drogué le pauvre... Alors que j'avais détourné le regard de celui-ci pour voir si la sécurité du parc avait interpellé l'homme, j'entendis un énorme "BOUM" derrière moi...

Le jeune blondinet avait bondit sur la peluche et l'embrassait. Je ne savais pas trop quoi faire... Je l'ai alors pris par les épaules et l'ai secoué de toutes mes forces:

MAIS ENFIN QU'EST-CE QU'IL T'ARRIVE?!

J'entendis quelqu'un approcher. J'ai donc pris le blondinet par la main et l'ai entraîné par l'arrière de l'attraction pour aller m'installer sur un banc plus loin. J'ai sorti de mon sac une bouteille d'eau et lui ai tendue:

Tiens... Je pense que tu devrais boire...

~~~~~~~~~~~~



OOOOOOH La belle vie...

Sans amouuur, sans souciiiis, saaaaans problèèèèèmeuhs...

Dans tous les cacas, Shiz'pute vous souhaite de passer de bons moments sur le meilleur forum du mande. A peluche les dinos! ♥

~Shiz'pute~

♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥
♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥
♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥
♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥
♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥~♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Avertissement archivage]Moi, je suis un titre sympathique. ~Feat Shiz'pute~   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Avertissement archivage]Moi, je suis un titre sympathique. ~Feat Shiz'pute~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je suis un titre~ Kim E. Hong[FINI]
» [FLASHBACK][AVERTISSEMENT] Un baiser frappe comme la foudre. ♛ feat. Azylis
» je suis ton père :russe: :: feat.Papounet HyoJin
» Noob, je suis un noooob!
» ATTENTION K-PLIM JE SUIS CONTRE TOUT RECYCLAGE DE RENE CIVIL...JWET SE JWET ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lumen :: Hors-jeu :: Archives :: Anciens RPs :: Abandonnés-