AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion



 
><

Partagez | 
 

 [Abandonné]L'ennui ne se guérit que par les autres...[Cour]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Et t'as encore rien vue
Et t'as encore rien vue
avatar


Âge : 17 ans
Orientation sexuelle : Moi même sexuelle :3 /PAN/ bi...
Job : Serveuse de temps à autre...
Messages : 128

MessageSujet: [Abandonné]L'ennui ne se guérit que par les autres...[Cour]   Ven 7 Nov - 9:29

Un pas, deux pas, et on s'arrête pas. Pfff. Je ne sais pas vraiment ce qu'il m'a prit de sortir de mon lit ce matin, pourquoi? En plus, c'est pour aller au lycée. Pas que je sois naze en classe, plutôt qu'une classe, c'est une sorte de prison, avec des gardiens et des compagnons de cellule. Qui est qui? Chacun à son rôle, mais pas vraiment le visage qu'on lui accorde.
Et puis, de toute manière, je suis arrivée en retard pour le début des cours. Après tout, il n'y a personne, et quand on lève la tête vers les salles de classe, de la lumière, des têtes d'ados penchées sur leur tables. Raison de plus pour pas y rentrer.
Mais moi, je dois quand même un peu étudier, si je veux pas finir comme ma mère. Alors je me lève le matin, sans savoir que finalement, je resterais dans cette cours grise et vide, en proie à de grandes incertitudes.

Mais puisqu'il n'y a personne, autant en profiter. Personne pour me parler alors que je pense à autre chose, pour me dire que faire et surtout... Pour s'asseoir sur ce banc, à côté de moi!
Car oui, au moment où je réfléchissais, mon regard est resté accroché sur un élément du décor, à savoir, un banc. Il est à noté que je suis une flemmarde, et que ce simple banc pouvait me mettre en joie, particulièrement mes jambes en fait. Le chemin de mon studio jusqu'au lycée était en réalité, parfaitement fatiguant (Il y avait quoi, 10 minutes à pied?), et je posais mon derrière sur le dossier en bois avec satisfaction, tandis que mes docs s'installaient sur la latte en dessous. Il était l'heure de... Fumer? Écouter de la musique? Allons, soyons fou, tout en même temps! Juste retrouver mes écouteurs... Quelques part dans une poche... De mon sac... J'ai! Les clopes, le feu, pas compliqué, tout était "rangé" dans ma poche... Heu gauche? Nan, droite.

"My Medicine", by the Pretty Reckless dans les oreilles, je laissais la voix de la belle Taylor m'envahir la tête, tout en glissant une cigarette entre mes lèvres.

Now you're in deep
and now you're gonna cry!


La flamme léchait passionnément le papier de la cigarette, et en aspirant légèrement, ça y était, elle brûlait. Sentir la fumée glisser en moi, m'envahir et m'assassiner à petit feu. Petit feu! HAHAHA! J'arrive même à me faire rire moi même. Oui, petit feu, alors que j'allume une clope. Alors je rigole, toute seule dans cette cours. Seule. Bah, tant que je rie, la vie continue...


Dernière édition par Astrid Randall le Mar 14 Juil - 16:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: [Abandonné]L'ennui ne se guérit que par les autres...[Cour]   Mer 12 Nov - 18:27

"Tu vois Mika, quand l'inspiration te viens, c'est comme si un millions de petits hommes te bottaient les fesses pour que tu bouges ton petit corps de féneante à prendre un crayon et une feuille. Et la tu commences par dessiner les contours, bon ils sont flous, après à toi de les manier afin que ton dessin prennent forme."

Ça faisait quelques temps que je traînais dans la cours. Mes cours commençaient dans une bonne heure, j'avais encore le temps. La musique criant dans mes oreilles, je vis une forme allongé sur le banc, elle fumait tranquillement, attendant quelque chose. Le banc n'allait pas tarder à lâcher prise, un des pieds était à deux doigts de se briser.

Je m'assieds sur le banc d'en face, de léger picotements me firent sourire : l'inspiration venait, et elle était là, devant moi. Je sortie une feuille et un crayon, et commença à échafauder les contours, les formes principales. Plongée dans mon monde, un bruit de craquements me fit sursauter, le banc avait cédé et mon modèle aussi, par la même occasion. Mais je continua quand même, l'image bien précise de la jeune fille allongé sur le banc, fumant sa clope.

J'en sortie une aussi, elle m'avait donné envie tient ! Sans décrocher mon regard de ma feuille, je sortie une cigarette, et mon feu (qui soit dit-en passant était trop beau ! ) noir brillant, avec un dragon en violet néon. Un joli clipper que j'avais chouré à un mec en boîte de nuit avec Lucile. En parlant d'elle, cette folle m'envoya un message.

"Mikou !!!!!! Soit prête à 13h chérie, n'oublie pas qu'on à rendez-vous avec Tata pour la choré. (Si tu oublie je viens te chercher par la peau des fesses ) "


"Ne m'appelle pas Mikou sale p***, tu oublie peut-être que j'ai cours ! "

"Comme si les cours t'empêchaient de faire de la danse ^^ on est en code : Rambo je te signale. P.S Je t'appelle comme je veux d'abord ! :p"


Je rigola doucement, il est vrai que je n'avais jamais eu de soucis de sécher les cours pour faire ce que j'aime, nous avions un système de code entre nous, qui laisse perplexe les autres, mais ça nous fait marrer. J'enleva mon casque, et leva la tête, pour voir si mon modèle était encore là.
Revenir en haut Aller en bas

Et t'as encore rien vue
Et t'as encore rien vue
avatar


Âge : 17 ans
Orientation sexuelle : Moi même sexuelle :3 /PAN/ bi...
Job : Serveuse de temps à autre...
Messages : 128

MessageSujet: Re: [Abandonné]L'ennui ne se guérit que par les autres...[Cour]   Ven 14 Nov - 16:12

Je m'étais assise sur le banc, mais finalement, mon bas instinct de fatigue m'avait poussé à changer de position. Dos contre les lattes, le crâne, à moitié dans le vide, une jambe pliée, l'autre à moitié tendue, j'étais bien. Mes yeux gris comme cette cours, comme cette ville qui m'emprisonne, observait ce ciel, cette liberté que l'on ne peut connaître qu'en rentrant dans des boîtes, communément appelée avion pour les plus grosses, cercueil pour les autres. Quelques nuages, pas de quoi faire un trône à je ne sais quel dieu, juste de quoi faire chier quand ça te passe au dessus, lentement, masquant le soleil, pelant tes fesses. Parfois, un piaf volait au dessus de nous. Une seule crainte me hantait, c'était qu'à l'instant où il passe au dessus de ma tête, son trouffion lâche l'une des plus belles merdes de sa vie.

Musique à fond dans les oreilles, je captais à peine qu'une fille était dans la cours. À vrai dire, j'étais en train de fumer, Taylor terminait de sa voix enivrante l'une de mes musiques préférées, et je n'avais pas envie qu'elle vienne vers moi, cette inconnue. J'étais bien, seule, tranquille. D'ailleurs, depuis quand elle était là? En vrai, je m'en fous, mais bon, on va dire que si quelqu'un m'attaquais à l'instant présent, je ne saurais pas d'où il vient, ni rien dans ce genre là. Juste que je suis dans la merde.

Lorsque les instruments donnèrent à mes oreilles la dernière note, le silence s'empara du coin. J'étais déjà en fin de playlist? Ou le changement durait quelques secondes?
Enfin, le calme me permit d'entendre le silence des lieux, un bruit de craquement... Très proche d'ailleurs, et puis, je sens le banc qui bouge bizarrement sous moi.

"PUTAIN !"

Un juron, encore un, rien de bien grave. Je viens juste de descendre un peu, le banc explosant à moitié, mon dos dessus. Ça les amusent de foutre des bancs vétustes dans leur cours?
Sur le moment, et l'effet du choc, je restais sonnée, et mes écouteurs s'étaient barrés de mes oreilles. Le bois m'avait pincé douloureusement le mollet droit, et mon dos et mes fesses me lançaient tout autant que ma tête.
Toujours un peu sonnée, je me redressais en position assise, massant l'arrière de mon crâne ainsi que ma nuque, faisant craquer bruyamment mes vertèbres. Ma clope s'était évidement barrée pendant la chute, et elle agonisait là, juste à côté de moi. C'est alors que j'entendis un léger rire, une gonzesse. Il me suffit de tourner la tête pour constater qu'il s'agit de la nana qui s'est ramenée il y a pas longtemps. Tiens, elle fume, mais elle se moque de moi. Connasse.
J'étais en colère, fallait que je passe mes nerfs sur quelqu'un, qu'importe le pauvre innocent qui recevrait mes foudres. D'ailleurs, elle se foutait de ma gueule là nan? Très bien, elle a pas de chance la pauvre.
Attrapant mon sac d'une main, je me relevais douloureusement. Mon autre main passa dans mes cheveux, geste systématique pour les remettre un peu mieux, et avoir un air plus... moi.
En deux enjambées, j'étais face à elle, mes yeux lançant des éclairs, j'hésitais à la taper d'office, mais non, j'allais lui annoncer ce qu'il risquait de lui arriver sur la tronche.

"Hé, toi, ça t'éclate que je me casse la gueule?"

~~~~~~~~~~~~




présentation liens RPs journal intime messagerie
Me moquerais je de toi Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: [Abandonné]L'ennui ne se guérit que par les autres...[Cour]   Sam 15 Nov - 12:38

Ça y est, je ne voyais plus mon dessin, les formes n'étaient plus aussi nette dans mon esprit, ce n'était plus que des traits sans âmes, sans valeurs. Plus rien, le vide, mon dessin serais en attente, chose que je détestais.

Je la fixait dûrement, l'air impassible. C'était une blague ? Pourquoi elle m'agresser elle ? Je pû enfin détailler de plus près son visage. Elle n'était pas vraiment laide, des yeux bleu-gris glaciales, des cheveux un peu de couleurs cuivré, ou alors de je ne sais quel couleur. J'enleva ma veste, dévoilant mes bras et une bonne partie de ma peau, et me releva pour lui faire face. Je n'avais pas envie de me battre, surtout pour une histoire ridicule. Elle était plus grande que moi, une tête de plus que moi je dirais, elle devait être une punk, d'après mon observation.

"-T'as un problème ? "

Un autre message me parvint, coupant cours à mon analyse et à la réponse que j'allais lui donner.

" Information : votre médicament "Rivotril" est disponible dans votre pharmacie, votre médecin vous donnera votre "Rivotril" à 16h lors de votre rendez-vous mensuel le **/**/2014 "


Et merde, Saleté de message. Pourquoi je devrais prendre ce médicament ! Ça y est, ça m'avais soulé. Je pris mes affaires rapidement sans un regard pour cette fille. Un jour, je démonterai ce médecin. Ce n'était pas l'envie qui me manquait. Bien que les services de police me connaissais pour état d'ébriété, je n'avais pas envie de retourner au poste pour une seconde mise en examen pour "coups et violence excessif ".

Je me ralluma une cigarette, et fixa de nouveau la fille. Si c'était les problèmes qu'elle cherchait, mieux valait qu'elle me laisse tranquille. J'envoyais un rapide message à Lucile : nom de code Black Widow. Ce qui signifie en gros, quelqu'un cherche les problèmes. Lucile va direct venir me voir pour essayer de ne pas me mettre en colère, mais la seule chose qu'elle m'envoya par la suite c'est un " vas-y mon pti Milka ! "

Comment garder la tête froide lorsque tu exploses de rire devant une personne qui veux des problèmes ? C'est impossible. Mais je partis néanmoins rejoindre l'extérieur de ce bâtiment avant de renchérir d'un ton froid.

"-Le monde ne tourne pas autour de toi tu sais. Tu es tombée toute seule du banc, tu ne peux t'en prendre qu'à toi même."

Ok, la je crois que je suis dans la merde, saleté de reparti à la con.....
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Abandonné]L'ennui ne se guérit que par les autres...[Cour]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Abandonné]L'ennui ne se guérit que par les autres...[Cour]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» PACHA petit lhassa apso 9 ans abandonné (62)
» Rufus, caniche abricot de 4 ans, abandonné 2 fois ! (dép56)
» Insomnie et ennui ... [Priv. Seamus] [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lumen :: Hors-jeu :: Archives :: Anciens RPs :: Abandonnés-