AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion



 
><

Partagez | 
 

 [Terminé][Les rues]Retour au Chat Noir (la fin des angoisses ?) [PV Shinsu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Cancre

Cancre
avatar


Âge : 26
Orientation sexuelle : Homosexuel
Job : Policier
Messages : 55

MessageSujet: [Terminé][Les rues]Retour au Chat Noir (la fin des angoisses ?) [PV Shinsu]   Mer 14 Jan - 23:39

Retour au Chat Noir
(La fin des angoisses ?)


 __________________________________________________________________





      Un jeune homme longeait les murs d'une petite ruelle. Il venait de partir du quartier, non loin de là, où il habitait.
Ce soir était un soir spécial. La lune brillait d'une lumière blanche pure qui éclairait son chemin. Le jeune homme aux yeux bleus referma son blouson noir car la nuit était fraîche à présent.
C'était le week-end et il avait enfin finit son service, à peine 3 heures avant. Les heures de travail qui s'enchaînaient bout à bout depuis bientôt un mois prenaient fin avec l'arrivée d'un remplaçant et le dernier dossier bouclé. Son patron avait même promis qu'il le mettrait très prochainement "sur une affaire sérieuse"... C'était presque trop beau pour être vrai...., songeait-il. S'il n'y avait pas la visite de prévue de sa mère à l'hôpital psychiatrique le dimanche matin et puis ses incessantes pensées tournées vers un homme.
Il avait même diminué le nombre de rêve où il voyait et revoyait son père mort, et à la place il voyait cet homme, la plupart du temps sanglotant ou parfois lui faisant l'amour. Son visage était partout sans cesse, dans sa tête, dans sa peau même, qui lui rappelait combien il voulait le toucher.

Le jeune homme sortit un paquet d'une de ses poches, nerveusement, et y pris une cigarette qu'il alluma. Il souffla la fumée et sembla se calmer un peu. Il était perplexe. Beaucoup de choses s'était passée dernièrement... Il avait eu à faire des choix dans une période où il se cherchait encore. Il avait fait l'amour avec cet homme deux fois alors qu'il s'était promis, d'une de ne pas avoir de coup d'un soir, et de deux de ne pas recommencer une deuxième fois pour passer à autre chose.
Mais les circonstances en avaient voulues autrement...le destin l'avait à nouveau ramené sur son chemin, et c'était devenu encore plus compliqué que la première fois. Il s'était laissé prendre au jeu, complètement attiré par cet homme excentrique qui l'avait marqué. Et maintenant plus rien n'était comme avant. Il voulait cet homme mais avait peur de lui-même et de ses actions.
Oui...c'était compliqué de s'avouer qu'il avait peut-être enfin trouvé la bonne personne et préférait fuir. Mais, après avoir passé plusieurs nuits bourré et seul chez lui, alors qu'il ressassait les derniers évènements, il en était venu à une conclusion : il voulait à nouveau aimer et être aimer ! Et pour cela, s'il n'essayait rien, il n'aurait rien, à part la solitude et l'angoisse.
Et c'est ainsi qu'il se retrouvait là ce soir, cheminant dans les rues en direction du seul lieu possible : le Chat Noir. Le bar qui les avaient conduits à leur première nuit...
Cela faisait un mois peut-être que le policier n'avait pas revue le bijoutier depuis son arrestation. Il l'avait évité puis était passé plusieurs fois devant sa boutique mais n'avait pas osé entrer par peur de se retrouver face à face. Tant de questions cheminaient encore alors dans sa tête. Il avait donc laissé un présent devant sa porte avec un petit mot pour le remercier de l'avoir accompagné à l'hôpital et de s'être occupé de lui (à la place de son stupide collègue).
Il avait perdu du poids à cause du stresse durant cette période et avait tenté d'y échapper durant ses heures de musculation.

Depuis maintenant une semaine et demi, il allait tout les soirs au Chat Noir pour tenter d'y croiser le beau coréen...sans succès.
Pourtant il avait encore de l'espoir. Il se souvenait de la détresse de l'homme, de son envie de rester auprès de lui, et Thomas l'avait gentiment repoussé par peur. A présent, il priait pour que le coréen ait toujours envie de le revoir.

Il écrasa sa cigarette par terre et avança. La porte du bar arriva dans son champ de vision et il entra. Il était encore tôt et seulement trois personnes étaient présentes.

- "Bonsoir, je vais prendre une ambrée s'il-vous-plait."

La soirée risquait d'être longue. La bière était le moyen le plus sûr de tenir longtemps en buvant de l'alcool.

La musique de fond résonnait. Un air américain jazzy mais Thomas n'y prêtait pas attention. Ses yeux étaient rivés sur la porte du bar.
Tout en buvant son verre, il regardait entrer les clients, manquant un battement de cœur à chaque ouverture, espérant voir entrer une certaine personne.

Au bout de deux heures qui lui parurent une éternité, il ne l'avait toujours pas vu entrer. Il soupira, passa la main dans ses cheveux et toucha de ses doigts la boucle d'oreille en forme de dragon qu'il avait acheté dans sa boutique lors de leur première rencontre. Ah oui...la boutique. Il était passé devant l'après-midi lors de sa ronde de quartier routinière. Il était là puisqu'un client était sortit lorsqu'il passait et il avait même entraperçue au loin son visage... Mais lui ne l'avait sans doute pas aperçue...évidemment pas plus que les autres fois.

Thomas se détestait. Il aurait été différent, comme ses ex, dans un autre contexte, peut-être qu'il aurait réellement pu sortir avec Shinsuki.
Peut-être que le bijoutier, en revanche, aurait joué avec lui avant de le tromper ou de le jeter. Sur ce point tous les deux étaient pareil, c'est ce qui faisait que Thomas s'en sentait proche et qu'il avait la barrière mentale nécessaire pour ne pas en être affecté. Seulement....ça lui faisait justement peur, peur de lui-même. De ne pas pouvoir donner tout ce qu'il avait à donner.
Il était seul....il avait peur. Mais il avait besoin de lui.

Il fit un tour de la salle des yeux mais n'aperçut pas les cheveux noirs et le kimono qu'il cherchait.
Il sortit à nouveau une cigarette pour fumer.
Un mec s'approcha de lui pour lui parler, environ 30 ans, brun à barbe. Il le salua pour tenter d'entamer la conversation mais Thomas ne broncha pas et l'ignora.

*C'est pas un merdeux comme lui que je veux voir....mais vraiment pas, fais chier !*

Un bruit de porte lui fit relever la tête alors qu'il faisait signe à l'autre de dégager, et ne vit pas tout de suite la silhouette fine qui entra.

Il lança un regard-éclair vers le gars qui s'en allait et se retourna pour refaire un tour de salle des yeux. C'est alors qu'ils croisèrent un visage qu'il reconnut tout de suite.
Une drôle d'émotion le submergea soudain. Comme si des milliers de fleurs emplissaient son ventre, le pouls qui s'accélèrait aussi et un frisson qui remontait le long du corps. Il était trop heureux de le voir et n'en croyait pas sa chance.
Il fit signe à la jolie silhouette de s'approcher et l'admira des pieds à la tête.

Souriant comme un idiot et regardant vers le fond de son verre, Thomas expira la fumée de sa cigarette et lança :

- "Alors mon loulou, tu t'es enfin décidé à venir ?"

~~~~~~~~~~~~




Shinsu x Thomas:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Agité

Agité
avatar


Âge : 30 ans
Orientation sexuelle : ce qu'il veut et quant il veut.
Job : Bijoutier
Messages : 79

MessageSujet: Re: [Terminé][Les rues]Retour au Chat Noir (la fin des angoisses ?) [PV Shinsu]   Ven 16 Jan - 0:37

Enfin.
Il avait presque réussi à passer à autre chose, à oublier.
Oublier cet homme, oublier son regard, ses mains, sa langue...
Il avait réussi à oublier.

Alors que faisait-il ici ?
Que faisait-il dans la bar où tout avait commencé, où il avait faibli, où il avait fait sa première erreur ? Qu'est ce qu'il espérait ?
Pourquoi malgré sa résolution à reprendre son ancienne et vie et sa réussite à passer à autre chose, pourquoi ses pas le ramenaient toujours ici ?

Etait-ce une illusion ? Peut-être que son oublis n'était pas réel ? Peut-être qu'il n'avait pas réussi à éliminer la chimère après laquelle il avait voulu courir, à tuer son espoir, à récupérer son calme ?

L'asiatique soupira une dernière fois, les yeux fixés sur l'entrée du bar.
Il avait pourtant tout fait pour se changer les idées... Pourquoi cela ne marchait qu'à moitié ? Il restait toujours quelque chose, une petite pensée, une image qui trottait dans sa tête.
Quoiqu'il fasse il ne pouvait s'empêcher de refaire défiler dans sa tête tout ce qu'il s'était passé.

La dure réalité revenait sans cesse le frapper en pleine face, cette réalité qu'il avait caché pendant tant d'années et cette réalité dont il avait finalement peur et qui lui faisait mal : il était seul et personne ne voulait de lui.
Pas même cet homme qui pourtant semblait tant lui ressembler.

Cet homme qu'il ne reverra sûrement jamais, même s'il était ici dans l'espoir du contraire.
Ou alors peut-être était-il ici simplement pour ruminer sur son malheur, pour s'accrocher à des derniers souvenirs...
Il ne savait pas. Il ne savait plus...
Il avait besoin de temps pour arriver à se reprendre.

L'asiatique passa enfin l'entrée du bar et entra dans la salle enfumée et plongée dans l'ombre ambiante.

Instinctivement son regard détailla rapidement chacun des clients, dans le faux espoir de reconnaître une certaine tête. Il ne pouvait pas s'en empêcher.
Cela faisait un mois qu'il faisait cela, n'arrivant pas à décrocher, même si au cours de la journée il avait petit à petit réussi à penser à autre chose. Le soir restait toujours le moment où il se sentait le plus seul et où tout les doutes revenaient.
Pourtant pendant une semaine, il avait réussi à rester chez lui, même si cela avait été encore pire. Tellement pire qu'il avait décidé de revenir à nouveau ici.

Il allait de nouveau se maudire pour sa faiblesse d'esprit quand son regard s'arrêta sur une silhouette familière. Son coeur manqua un battement et il resta aussi immobile qu'une pierre pendant quelques secondes.
Non. Ce n'était pas possible... Il regarda Thomas qui lui faisait signe depuis l'autre bout de la salle.

Tout ce qu'il avait tenté de reconstruire en l'espace d'un mois s'écroula avec une facilité dangereuse et son corps s'avança automatiquement vers le policier. Il avait envie de pleurer de joie mais pourtant une peur encore plus grande que celle d'être seul s'installa en lui. Il ne savait pas pourquoi le policier était de retour et il était de nouveau dans l'incertitude la plus totale.

Shinsuki s'assit en face de son partenaire sans rien dire. Il se contentait de le fixer étrangement. Il n'avait pas envie de parler...
Il resta une dizaine de minutes ainsi, à moitié en train de se demander s'il rêvait ou bien en train de chercher à comprendre ce qu'il se passait, il se décida à murmurer une phrase.

-"...Merci. Pour le mot."
dit-il enfin.

Il avait reçu un petit présent et un mot de remerciement pour l'avoir amené à l'hôpital la dernière fois. Mais cela n'avait fait ni chaud ni froid à Shinsuki...
Cette carte lui avait bien réchauffé le coeur, pour quelques minutes seulement... Jusqu'à ce qu'il se rende compte que c'était un acte formel après tout, une sorte de politesse. Si Thomas avait vraiment voulu le remercier il serait venu lui parler en personne !

Shinsuki ne savait donc pas pourquoi il venait de remercier le policier... Comme la plupart de ses actions en présence du policier, il ne les comprenait pas, cela le désorientait totalement. Il en avait presque envie de fuir, fuir loin, même si maintenant qu'il avait retrouvé le policier, il se sentait incapable de faire le moindre mouvement.

L'asiatique aurait voulu sourire, mais il n'y arrivait pas. Il resta ainsi et riva ses yeux sur la table.

~~~~~~~~~~~~





#ff0000
Qui suis-je ?
My Diary.


Shinsu X thomas ♥:
 

rape face....:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cancre

Cancre
avatar


Âge : 26
Orientation sexuelle : Homosexuel
Job : Policier
Messages : 55

MessageSujet: Re: [Terminé][Les rues]Retour au Chat Noir (la fin des angoisses ?) [PV Shinsu]   Dim 18 Jan - 22:22

Retour au Chat Noir
(La fin des angoisses ?)


__________________________________________________________________






Bien que la musique résonnait en fond, Thomas ne l'entendait pas. Il était plongé dans un silence infini. Tous ses sens étaient instinctivement tourné vers une seule personne, à présent assise en face de lui. Les yeux rivés sur son visage, il ne bougeait pas, ne disait rien, respirait à peine, totalement concentré sur l'autre et ses mouvements.

Si le policier s'était vu à ce moment-là il aurait bien rit de lui voir n'y aurait simplement pas cru.

Oui, car à cet instant le jeune homme était tellement ravit de revoir le coréen que petit à petit, sans s'en rendre compte, un sourire absolument niais apparut sur son visage. Il réalisait à peine que Shinsuki était en face de lui. Après son absence d'un mois où il imaginait son visage partout, il était là, réellement devant lui...Si près...S'il tendait les doigts il pouvait le toucher...Mais allait-il le toucher ? Sentir sa peau douce est fine sous ses doigts...Il approcha la main de son visage, comme s'il voulait lui toucher la joue...pour vérifier qu'il était bien là...

Thomas sursauta légèrement et stoppa son geste à quelques centimètres seulement de lui. Non...il ne pouvait pas le toucher...Il laissa retomber sa main.
A présent il affichait une tête d'ahuris. Il n'en revenait simplement pas. Il avait conscience que l'asiatique lui avait manqué mais...A ce point.... ?
Quelque chose n'allait décidément pas avec lui. Jusqu'où cet homme allait le perturber ? Jusqu'à quand allait-il lui changer la vie ?

Il ne savait pas trop comment mettre des mots sur tout ça mais une chose était sûre à présent, il l'avait retrouvé, il ne voulait pas le lâcher. Il allait faire des efforts pour se faire apprécier, même s'il ne savait pas si cette relation les mènerait quelque part et si ça marcherait tout simplement. Autant Shinsuki n'était pas content d'être tombé sur lui...Autant il le détestait pour ce qu'il avait dit et fait...Il ne voulait peut-être pas le voir... Thomas angoissait à cette idée.

-"...Merci. Pour le mot."

Le bijoutier avait rompt le silence.

- "Ah...euh ouais."

Bon...Cette fois il s'agissait d'être sérieux. Il fallait faire bonne impression et se rattraper pour la colère qu'il avait générer chez le coréen, même s'il n'en connaissait pas l'origine.

Il attrapa son verre,  bu ce qu'il en restait dans le fond et tira une autre bouffée de sa cigarette avant de l'écraser dans un cendrier non loin. Il lança un regard assassin au mec qui l'avait dragué et qui les observait toujours depuis le bar, et se retourna vers Shinsuki qui regardait le sol...
Bon... qu'est-ce qu'il allait dire ?

Il respira un grand coup et commença :

- "Bon...je crois que je ne me suis jamais encore vraiment présenté. Je suppose que maintenant que j'en sais plus sur toi, je devrais nous mettre à égalité... Je m'appelle Thomas...et j'ai 26 ans."

Le policier n'osa pas regarder Shinsuki. Il bougeait ses doigts nerveusement. Il ralluma une cigarette et recommença à souffler la fumée, instinctivement pour passer les nerfs. Il commanda un verre qu'il but d'un trait...puis un autre. Et encore un autre.

- "Ah...Putain, je suis pathétique. Et ça, quelque part c'est ta faute. Aaah la la, je ne me reconnais plus en ce moment, on peut dire que tu m'as bien retourné le cerveau. Pour la première fois...Ah mais avant je couchais avec n'importe qui, je ne me préoccupais guère de tout ça. A force d'avoir foiré mes relations la solution était simplement de changer de partenaire chaque fois...Et puis il y a eu cette histoire. Je l'ai tellement blessé tu vois... Et moi aussi par la même occasion. Ouais c'est nul, je devais réfléchir sur mon sort...seul. Je te dis pas l'alcool que j'ai ingurgité et les paquets de clopes que je me suis enfilé...Cette période a été atroce et tout ça pour m'apercevoir que je pourrais jamais être heureux, que je me sentais seul mais incapable de m'accrocher à quelqu'un...Et puis toi t'a débarqué là...Et rien n'a plus été logique. Je devais pas couché avec toi et j'ai cédé...deux fois. T'es tellement différent des autres mais...je suis pathétique. Je sais plus qui je suis haha. Pour la petite histoire, mon père est mort et ma mère est en foyer psychiatrique. Jeune, j'étais un petit con délinquant et je nageais dans la luxure. Puis j'ai décidé de devenir policier...Bref haha une vie de merde tu vois. Et je m'amuse à draguer des petits cons niais qui voient la vie en rose...Et là je suis pour la première fois à côté de la plaque. Oh mais en fait nan t'y es pour riieeen tu voiiiis ? Je suis nuuuul. Et meeeerde, on diraiiiit que j'ai un peu trooop bu... Ah désolééé, je suis allé un peu trop loin et en plus c'est la première fois que je raconte tout ça à quelqu'un héhé...raah mais quel con je suis. C'est pourris, oublis ça s'te plait..."

Thomas soupira sur lui-même et enfouit sa tête dans ses bras, posés sur la table, pour se cacher.

~~~~~~~~~~~~




Shinsu x Thomas:
 


Dernière édition par Thomas Roussel le Dim 18 Jan - 23:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Agité

Agité
avatar


Âge : 30 ans
Orientation sexuelle : ce qu'il veut et quant il veut.
Job : Bijoutier
Messages : 79

MessageSujet: Re: [Terminé][Les rues]Retour au Chat Noir (la fin des angoisses ?) [PV Shinsu]   Dim 18 Jan - 23:48


- "Ah...euh ouais."

Shinsuki releva un peu la tête pour observer Thomas fumer, ce qui lui rappela subitement une certaine envie qu'il avait essayé de réprimer sans grande motivation... Et oui,  dans cette histoire le petit détail insignifiant à première vue et que tout le monde avait oublié, même lui, c'était que la police lui avait confisqué son opium certes, mais aussi son tabac. Donc monsieur n'avait pas pu fumer depuis un mois, une sorte de cure brutale qui ne lui avait pas plu du tout ! Lui qui avait presque toujours sa pipe à la bouche, fumer était devenu une de ses raisons de se lever le matin, une aide pour l'apaiser... Et pile au moment où il aurait eu le plus besoin de quelque chose pour le détendre et bien cette dernière disparaissait ! Génial... Pour couronner le tout, à chaque fois que son envie revenait -c'est à dire toute les cinq minutes- il était donc obligé de repenser à la police, et surtout à Thomas. Cela l'avait vraiment beaucoup énervé.

Il regarda d'un air à la fois blasé et irrité la cigarette dans la bouche de son partenaire et se leva brusquement -chose rare pour lui- pour la lui arracher et l'écraser sur le cendrier d'un geste très agressif. Son manque, ou plutôt ses manques, lui faisait faire des choses imprévues. Que ce soit de nicotine ou de parties de jambes en l'air, il en avait été privé pendant un mois et ça n'arrangeait pas son état presque dépressif.

Comme si ne pas comprendre tout ses sentiments qu'il avait ressenti avec et puis sans le policier ne suffisait pas, il fallait en plus que ce dernier commence lui aussi à faire des choses bizarres.
Comme le sourire niais -et magnifique certes- qu'il affichait depuis l'arrivée de l'asiatique.
Shinsuki en avait presque envie de le baffer. Il n'arrivait pas à sourire lui, cette situation était trop contradictoire et dérangeante pour qu'il puisse l'apprécier.

Le nombre de choses qu'il ne comprenait venait d'atteindre son paroxysme et en plus de lui faire peur cela commençait à l'agacer de plus en plus. Il se renfrogna et écouta le monologue de Thomas en le regardant se bourrer gentiment la gueule.

-"Non effectivement." répondit-il très amèrement quand le policier avoua enfin qu'il ne s'était jamais présenté.

Il faut dire que cela n'avait pas manqué de renforcer tous les doutes de Shinsuki et même de le persuader que leur relation serait impossible. Comment un homme qui n'acceptait même pas de lui dire son nom pourrait tenir à lui ?
Néanmoins le voir enfin se confier à lui l'adoucit un peu et éloigna sa rancoeur et tristesse.

Il bu lui aussi quelques verres tout en continuant d'écouter silencieusement Thomas, qui semblait être devenu un moulin à paroles, un moulin bourré même.

-"..."

-"D'accord. C'est oublié."
finit-il par répondre en soupirant. Que pourrait-il dire d'autre de toute façon ? Il n'était pas psychologue...

L'asiatique se releva pour contourner la table basse et venir s'asseoir à côté du policier, apportant avec lui son verre de rhum.

-"Hmm tu sais, il y a des gens qui ont eu une vie beaucoup plus horrible que la tienne. Je pense que tu réfléchis trop. Tu devrais simplement profiter de la vie et arrêter de te poser des questions. Ce n'est pas à toi de juger si tu es pathétique ou pas de toute façon."

Il déblatéra phrase sur phrase en se demandant ce qui lui prenait de dire une merde pareille, surtout qu'il était assez mal placer pour critiquer ce genre de chose.
Combien de fois c'était-il haït, détesté ? C'était d'ailleurs pour cette raison qu'il s'était enfoncé dans la luxure, cherchant à se détruire et à se salir encore plus, car c'était à ses yeux ce qu'il méritait de mieux.
Lui même n'avait plus vraiment de raison de rester dans ce monde... Il ne savait même plus ce qu'il y faisait, perdu dans son univers douloureux.

-"Bref...je..."

-"je..."


Il ne finit jamais sa phrase. En réalité il ne savait absolument pas quoi dire.

Shinsuki se rendit soudainement compte que les aveux de Thomas venait de lui enlever un poids énorme. Après tout c'était la première fois que ce dernier en parlait à quelqu'un, ce qui voulait dire qu'au final tout l'espoir n'était peut-être pas perdu. Peut-être qu'il comptait vraiment aux yeux du policier...
Mais sa joie repartie bien vite.
Espoir de quoi en réalité ?
De pouvoir avoir quelqu'un sur qui reposer ? Est ce qu'il méritait vraiment ça ?
Non sûrement pas...
Espoir d'avoir de...l'amour ?
Il manqua de s'étouffer à cette pensée. Alors ça serait vraiment le comble !

Pourtant pendant ce mois de séparation il avait eu le temps de constater que quoiqu'il fasse Thomas était bien devenu plus qu'un simple partenaire. Au début sa peur avait été que cela ne soit qu'à sens unique mais il venait finalement d'en avoir la preuve inverse...
Alors pourquoi se sentait-il toujours, voir plus mal à l'aise.

Il soupira et passa doucement sa main dans les cheveux noirs de la tête affalée sur la table.

-"Tu sais... Je... Je n'ai jamais eu de relation durable pendant mes trente ans de vie. Il y a encore beaucoup de choses que tu ne sais pas et qui pourront te faire changer d'avis à mon sujet. Je pense que tu me sur-estime. " murmura-t-il avant d'engloutir à son tour son verre.

Il savoura un instant l'alcool qui descendait dans sa gorge. Après tout loin était encore pour lui le moment où il réussira à parler de son passé à quelqu'un. Certain passages étaient déjà trop douloureux pour qu'il s'en souvienne simplement de toute façon.  

-"Quand je t'ai dit que...je ne voulais pas être seul... C'était vraiment ce que je pensais. Je fais tout l'inverse en rejetant mes partenaires au bout de quelque temps mais la vérité est que..."

-"Ce... C'est douloureux. Toute cette vie me fait mal... Tu peux en pleurer de rire mais tu ne comprendra sûrement jamais ce que je ressens." finit-il enfin d'une voix tremblante.

Il passa sa main sur ses yeux et laissa sa propre phrase résonner dans son esprit, étrange écho moqueur qui lui tamponnait le crâne.


~~~~~~~~~~~~





#ff0000
Qui suis-je ?
My Diary.


Shinsu X thomas ♥:
 

rape face....:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cancre

Cancre
avatar


Âge : 26
Orientation sexuelle : Homosexuel
Job : Policier
Messages : 55

MessageSujet: Re: [Terminé][Les rues]Retour au Chat Noir (la fin des angoisses ?) [PV Shinsu]   Mer 21 Jan - 17:26

Retour au Chat Noir
(La fin des angoisses ?)



__________________________________________________________________








     
         
Thomas, toujours avachit sur la table, sa tête enfouit dans le creux de ses bras croisés, dégagea une main pour fouiller dans sa poche. Il attrapa son paquet de cigarettes mais stoppa finalement son geste, se rappelant que le coréen s'était énervé un peu plus tôt et lui avait écrasé celle qu'il fumait à ce moment-là.

*Mais quel coooon....je fume devant lui alors qu'il n'a plus rien à fumer depuis qu'on lui a tout pris au poste, lors de l'arrestation. Heureusement que le procureur n'avait pas de preuves pour des poursuites... Cette histoire aurait vraiment pu tourner au cauchemar... Quoi que c'est déjà le cas vu qu'il me déteste...Et il doit me trouver ridicule et pitoyable dans cet état à lui parler de ma vie...*


- "Aaah...jsuis désOôléééée...."

- "D'accord. C'est oublié."

Thomas se calma un peu lorsque les mots traversèrent la bouche de son camarade. Il ne savait pas s'il l'oublierait réellement ce moment d’épanchement stupide mais ça le rassurait un peu d'entendre sa voix calme et posée.

Il sentit un mouvement pas loin de lui.

- "Hmm tu sais, il y a des gens qui ont eu une vie beaucoup plus horrible que la tienne. Je pense que tu réfléchis trop. Tu devrais simplement profiter de la vie et arrêter de te poser des questions. Ce n'est pas à toi de juger si tu es pathétique ou pas de toute façon."

La voix s'était rapprochée, Shinsuki ne devait pas être loin de lui.

- "Ah...Oui c'est vrai il y a bien pire...haha je suis centré que sur moi après tout...toujours aussi égoïste...et...stupide..."

Des larmes montaient aux coins de ses yeux. Quoi ? Des larmes ? Qu'est-ce que ces stupides gouttes d'eau et de sels faisaient là ? Cela faisait peut-être 10 ans qu'il ne pleurait plus. Pourquoi maintenant ? L'alcool triste n'aidait certes pas mais...avait-il seulement pris conscience maintenant combien il se détestait réellement ? Combien il s'en voulait pour nombre de ses choix ? Ayant préféré enfouir ça loin dans sa tête, passant à autre chose comme si de rien n'était, comme si plus rien ne pouvait le détruire tant qu'il n'avait pas atteint le but de sa vie...

Soudain une main toucha et caressa ses cheveux. Une main douce dont il reconnut le toucher immédiatement. Il tressaillit lors du contact. Il ferma les yeux encore plus fort et se mordit la lèvre...c'était tellement agréable. Il se sentait comme un enfant rassuré par sa mère.
Pourvu que le coréen n'ai pas remarqué qu'il pleurait...
Il ne voulait pas non plus d'une quelconque pitié, il ne la méritait pas. Mais méritait-il pour autant de la gentillesse...de l'affection ?
Non, bien sûr que non...

Des lumières dansaient sur le fond noir de ses paupières fermées...il se sentait bien, il voulait que cela dure toujours.

- "Tu sais... Je... Je n'ai jamais eu de relation durable pendant mes trente ans de vie. Il y a encore beaucoup de choses que tu ne sais pas et qui pourront te faire changer d'avis à mon sujet. Je pense que tu me sur-estime. "

Thomas bougea légèrement sa jambe pour trouver celle du bijoutier et le toucher. Il n'osait pas lever sa tête pour voir celle du bijoutier, il était encore trop honteux de son état et préférait se cacher.

- "Bah...si ça t'allait, t'es pas obligé d'avoir des relations stables, les gens sont pas toujours faciles à vivre de toute façon....c'est peut-être mieux parfois d'être libre...Et puis tu ne sais pas ce que je pense de toi...alors tu ne sais pas ce qui pourrait vraiment le faire changer d'avis. Après tout je ne suis pas un petit enfant qui découvre le monde..."

- "Quand je t'ai dit que...je ne voulais pas être seul... C'était vraiment ce que je pensais. Je fais tout l'inverse en rejetant mes partenaires au bout de quelque temps mais la vérité est que..."

- "..."

- "Ce... C'est douloureux. Toute cette vie me fait mal... Tu peux en pleurer de rire mais tu ne comprendra sûrement jamais ce que je ressens."

Là, Thomas releva la tête d'un coup.

*Quoiiiii ? Comme si je pouvais faire une chose pareille !! et puis c'est le même comportement que moi, c'est pas comme si je pouvais pas comprendre. Il a mal...merde...on dirait que mes cauchemars deviennent réels... Je  veux le voir sourire bon sang !*

Effectivement, Thomas pleurait mais pas de rire. Il n'avait pas encore séché celles qui coulaient depuis ses 20 minutes de dépression mais avec en plus l'alcool et les si tristes paroles de Shinsuki, elles repartirent de plus belle sans que le jeune homme s'en rende compte, occupé à contempler avec désolation le visage meurtrit de l'asiatique.

- "Non ! S'emporta-t-il, je ne vais pas rire de quelque chose que je fais moi-même et que je comprends plus que quiconque."

Puis, plus doucement il s'approcha, caressant de ses doigts le visage de Shinsuki.  Il s'arrêta un instant puis se rapprocha à nouveau pour venir déposer des bisous sur ses joues et le long des arêtes de son visage, murmurant à son oreille d'une voix douloureuse et entrecoupée.

- "Ne fais pas cette tête...Je t'en pris....pas cette tête...Je....je ferais ce que tu veux. Tu peux m'utiliser ! Tout ce que tu veux pour ne pas te sentir seul ! Moi avec toi je serais toujours d'accord, je me sentirais pas seul, alors utilise moi quand tu veux et comme tu veux mais souris ! Je préfère quand tu joues avec moi, tu es si attirant."

Puis il hoqueta, stoppa son geste et s'éloigna.

- "Ah..."

Quoi... ? Attends deux secondes...Mais qu'est-ce qu'il venait de dire... ? C'était quoi ces conneries maintenant ?
Plus romantique tu meurs ! Bravo Thomas ! Nan mais comme si ça te ressemblait de sortir des discours pareils, quelle horreur !
...Merde...Alors comme ça il était finalement okay pour établir une relation avec lui ? Une relation dans laquelle il ne serait rien et serait d'accord avec ça ? Juste pour cette personne ? Elle était si importante que pour une fois il décidait de ne pas penser à lui-même d'abord ? Bah...Au point où il en était... C'est vrai qu'avec Shinsuki il y avait moyen de passer de bon moments. Il n'aurait peut-être pas besoin d'aller voir ailleurs pour le moment....il faudrait juste qu'il fasse attention à pas trop s'attacher...Quoi que c'était déjà trop tard pour ça. Pour dire une telle chose, il devait être attaché à lui.

- "Ah...non..enfin tu vois...merde..."

Thomas venait de se rendre compte qu'il avait pleuré devant le coréen et passa sa main sur le visage pour enlever les traces humides. Il se sentait encore plus dégoûté par lui-même d'être comme ça alors qu'il travaillait depuis des années à être fort et à ne se soucier que de lui-même et de son bonheur pour se protéger.

- "Euh...je voulais juste dire qu'on est pas obligé de faire dans le drame...on connaît tous les deux nos manières de fonctionner on va dire. Donc on peut se permettre de se voir quand on en a besoin, sans contraintes et puis voilà comme ça on se sentira pas seuls..."

Il essaya de reprendre sa tête habituelle en affichant un sourire intéressé mais qui se brisa presque immédiatement. Ses pensées noires revenaient en boucle. Il vida le fond de son verre et hoquetait pour s'empêcher de pleurer encore.

- "Je...suis...désolé.. je suis visiblement pas bien hein, haha je supporte mal l'alcool en ce moment...je devrais peut-être faire un tour aux chiottes pour me... calmer..."

*Et comme toujours je suis hyper fin...super inintéressant ouais !!*

Il soupira et passa ses mains sur son visage pour se cacher.






~~~~~~~~~~~~




Shinsu x Thomas:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Agité

Agité
avatar


Âge : 30 ans
Orientation sexuelle : ce qu'il veut et quant il veut.
Job : Bijoutier
Messages : 79

MessageSujet: Re: [Terminé][Les rues]Retour au Chat Noir (la fin des angoisses ?) [PV Shinsu]   Jeu 22 Jan - 18:22


Shinsuki continua à caresser la tête brune en regardant pensivement les larmes couler le long de ses joues alors que le policier essayait inutilement de les cacher.

-"Je ne sais pas si tu es stupide ou pas... Par contre je ne comprends vraiment pas." murmura-t-il

-"Je ne connais pas ta vision de moi, tout ce que je sais c'est qu'elle est très loin de la réalité, dans tous les cas." rajouta-t-il.

Comment pouvait-il être aussi sûr de lui en ignorant les trois quarts des choses ? Cela agaça l'asiatique... Parmi ceux qui venaient à lui d'eux mêmes pour tenter de le séduire et s'emparer de lui, il y en avait beaucoup qui avait fini par s'éloigner, victimes de désillusion et déçus de découvrir sa vraie nature. On lui avait même dit une fois qu'il devrait aller dans un hôpital psychiatrique... C'est vrai qu'avec tous les traumatismes qu'il avait vécu, il était loin de pouvoir se comporter normalement comme n'importe qui d'autre et qu'il aurait bien besoin de se faire soigner.
Pourtant Shinsuki n'avait aucune envie de guérir en quelque sorte, il voulait juste se laisser couler au fond du fleuve. Et il était pas près de changer d'avis.
Alors il préférait faire de la prévention maintenant, même si la plupart ne l'écoutaient jamais, exactement comme Thomas par exemple. Ils croyaient tous tout voir, tout savoir et lire en lui comme dans un livre et allaient tous pleurer après en avoir lu le contenu...
Shinsuki poussa un soupir et retira sa main pour la poser sur la jambe de son partenaire.

Chercher le bâton pour se faire battre et puis se plaindre après... Je ne comprends vraiment pas ce genre de comportement...

Aucun d'entre eux n'avaient su le consoler de sa solitude, et encore moins ceux qu'il choisissait lui-même pour s'amuser un peu. Dans quel camp sera Thomas ? Connaître la réponse à cette question lui faisait peur, mais il voulait quand même essayer, il en brûlait d'envie même.
Alors il lui avoua, il lui avoua sa solitude, ses difficultés.  

-"Je ne vais pas rire de quelque chose que je fais moi-même et que je comprends plus que quiconque."

-"Ah...Ce n'est la peine d'en pleurer hein.." murmura-t-il d'un ton pas vraiment convaincant.

Comprenais-t-il vraiment ? Shinsuki avait bien remarqué que Thomas et lui se comportaient un peu de la même façon et qu'ils étaient à peu près sur la même longueur d'onde, mais il doutait encore de sa sincérité.
Après l'incompréhension et la peur devant l'inconnu, puis la peur d'être rejetée venait la peur de faire entièrement confiance à quelqu'un.
Il trouvait cela vraiment très dangereux... Et pourtant, il avait vraiment envie d'essayer.

- "Ne fais pas cette tête...Je t'en pris....pas cette tête...Je....je ferais ce que tu veux. Tu peux m'utiliser ! Tout ce que tu veux pour ne pas te sentir seul ! Moi avec toi je serais toujours d'accord, je me sentirais pas seul, alors utilise moi quand tu veux et comme tu veux mais souris ! Je préfère quand tu joues avec moi, tu es si attirant."

L'asiatique ouvrit grand ses yeux en l'entendant prononcer cela. Il ne s'y attendait pas vraiment et ne savait pas quoi répondre.

-"Alors au final tu dis simplement cela parce que je suis attirant..." répondit-il enfin.

Comme tous les autres.... pensa-t-il en fermant les yeux. Pourquoi continuait-il toujours d'espérer ? C'était évidement perdu d'avance. Je doute que tu sois tout le temps d'accord, apprends à me connaitre avant de dire une chose pareille. se dit-il encore en essayant de calmer son souffle qui devenait irrégulier à force de supporter des émotions trop lourdes et une réflexion trop intense.

Tu vois... tu changes déjà d'avis... pensa-t-il en entendant la suite.

-"Se voir quand on en a besoin hein... Mais tu sais... Je me sens tout le temps seul moi. " répondit-il lentement.

-"Tu vois... A chaque respiration, chaque battement de coeur, chaque seconde je suis seul. " rajouta-t-il.

Je te parlais d'une vraie relation... Pas d'une chose où chacun fait à sa volonté et selon son envie... se dit-il mentalement. Il n'eut pas la force de le dire à voix haute et afficha à la place un air morne.
Après tout c'était sa propre faute s'il en espérait trop... il n'y avait personne d'autre à blâmer.

Shinsuki finit lui aussi son verre, regardant distraitement les lumières du comptoir.
Il était en quelque sorte un perdu par cette nouvelle tournure des choses, déçu et apeuré de ce qui pourrait arriver par la suite. Mais puisqu'ils étaient parvenu à un accord pour continuer à se voir, même si ce n'était pas réellement une relation, il vaudrait mieux en profiter non ?

Il tenta de relativiser les choses et soupira lentement. Non décidément, ce lourd poids sur ses épaules n'était pas encore sur le point de s'envoler...Mais au bout de trente ans, il commençait à avoir l'habitude.

-"Allons chez toi dans ce cas." dit-il soudainement en se levant pour aller payer.

De toute évidence Thomas était encore plus mal en point que lui, ce dont Shinsuki ne pouvait s'empêcher de rire jaune mentalement. Les jeunes de nos jours sont bien fragiles, s'ils avaient vécu à son époque, dans son pays, ça n'aurait pas été la même chose. M'enfin, il avait envie d'en profiter et ne pouvait pas vraiment le laisser dans un état pareil...
Il revint et attrapa le policer par le col avant de le traîner dehors et d'appeler un taxi. Comme Thomas était assez lourd et qu'il n'était pas en état de marcher correctement, et que ce n'était pas l'asiatique et sa force ridicule qui allait se le trimbaler dans toute la ville, il leur fallait un chauffeur... Il fouilla dans la veste de son partenaire pour trouver son porte-monnaie et son adresse, se pencha vers lui pour l'embrasser lentement et monta dans la voiture.

~~~~~~~~~~~~





#ff0000
Qui suis-je ?
My Diary.


Shinsu X thomas ♥:
 

rape face....:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cancre

Cancre
avatar


Âge : 26
Orientation sexuelle : Homosexuel
Job : Policier
Messages : 55

MessageSujet: Re: [Terminé][Les rues]Retour au Chat Noir (la fin des angoisses ?) [PV Shinsu]   Sam 24 Jan - 16:40

Retour au Chat Noir
(La fin des angoisses ?)



__________________________________________________________________










Le jeune policier était toujours avachit sur sa table. Visiblement, encore une fois, il n'avait pas su jouer finement. Vu le ton du coréen, il avait encore du dire une connerie...

Raah il s'était encore mal exprimé. Comme si il trouvait juste Shinsu attirant...si c'était juste pour ça..il serait aller voir ailleurs, ça n'avait pas suffit comme raison lors de ses précédentes relations. Hors il se sentait...sérieux ?! Ah...
Déjà il fallait qu'il commence à être plus honnête avec lui-même.
Que ressentait-il vraiment pour Shinsuki ? Que voulait-il faire de leur relation ?
Ces questions...il n'était pas encore sûr des réponses. C'était flou pour lui et la peur était toujours là. En fait, il n'avait pas voulu faire peur à Shinsuki, il voulait le laisser libre et sans contraintes...C'est ce qu'il avait cherché à dire quand il s'était rattrapé pour lui dire qu'ils pourraient se voir tous les deux quand ils en auraient besoin et envie...Mais le bijoutier lui répondit qu'il se sentait seul à chaque seconde. Et vu l'air maussade qu'il avait sur son visage...Thomas n'avait visiblement pas dit, encore une fois, quelque chose que voulait entendre Shinsu.

Le jeune homme soupira. Il était pas très bien, entre l'alcool et les pleurs, rien n'allait plus dans son petit monde habituel. Remarque rien n'allait plus depuis déjà un bon bout de temps. Il voulait s'isoler le temps de récupérer...Mais Shinsuki lui proposa d'aller chez lui...Le cœur de Thomas fit un bond.

*Oh ? Il va me raccompagner chez moi ? Est-ce qu'il a juste pitié de mon état et me pose chez moi ou...c'est parce qu'il a envie de plus ? Non, vu la tête qu'il tire, il doit me détester finalement. Il fait juste ça par pitié, il va me déposer et se barrer c'est tout...Raah je fais vraiment de la merde. *

Pendant son monologue intérieur, Shinsuki avait déjà payé et venait vers lui pour l'aider à bouger. Thomas se releva de sa chaise, fit quelques pas et tout se mit à tanguer. Merde...il avait du y aller plus fort qu'il ne le pensait. Il s'était encore plus déchiré la gueule que d'habitude, sans même s'en rendre compte...La présence du coréen, bien qu'elle l'avait rendu heureux, l'avait aussi complètement perturbé, faisant ressurgir beaucoup de choses...

Le bijoutier vint le soutenir et l'amena dehors. Il appela un taxi et fouilla dans ses poches. Thomas sentait qu'il avait beaucoup de peine à le tenir mais malheureusement le policier était incapable de l'aidait plus que ça, le pic d'alcool se faisant rudement sentir, alternant complètement ses sens et le laissant amorphe. Il sentit Shinsuki l'embrasser et le pousser à s'asseoir. Il parla et se cala contre lui. Quelque chose se mit à bouger sous ses pieds. Il ferma les yeux. Quand tout s'arrêta de bouger il les rouvrit. Le sol tanguait déjà beaucoup moins. Il ouvrit la fenêtre, respira un peu d'air frais. Il sentit le regard de Shinsuki posé sur lui. La voiture repartit.
Au bout de quelques minutes, elle s'arrêta à nouveau, définitivement cette fois.
Thomas reconnut son quartier et ouvrit la portière. Le coréen lui cria d'attendre mais il se releva et sortit de la voiture. Il tenait parfaitement sur ses pieds. Si l'alcool lui montait vite à la tête, il était capable de désaoûler très rapidement. Lorsque Shinsu le rejoignit, il se mit à lui sourire et se cramponna à son bras pour rejoindre le petit immeuble qu'il lui indiquait du doigt.

- "Au deuxième étage au fond à droite."

Il gravir les escaliers et arrivèrent devant sa porte. Thomas fouilla dans la poche de son veston et en sortit ses clés.

- "Voilà...on y est. Merci de m'avoir raccompagné. Bon ben j'ai dé-saoulé, ça va mieux maintenant. Tu....veux entrer un instant ?"

Puis aillant peur que le coréen change d'avis, il se dépêcha d'ouvrir la porte et le poussa à l'intérieur. Il lui laissa le loisir de faire le tour de l'appart pendant qu'il s'était servit un verre d'eau histoire de pas finir déshydraté.

- "Installe-toi à ton aise ou tu veux, j'arrive."




[FIN]

~~~~~~~~~~~~




Shinsu x Thomas:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Et t'as encore rien vue
Et t'as encore rien vue
avatar


Âge : 17 ans
Orientation sexuelle : Moi même sexuelle :3 /PAN/ bi...
Job : Serveuse de temps à autre...
Messages : 128

MessageSujet: Re: [Terminé][Les rues]Retour au Chat Noir (la fin des angoisses ?) [PV Shinsu]   Jeu 11 Juin - 8:43

Bonjour mes petits ! Vous faites là un très joli couple, mais vous atteindrez le bonheur suprême en précisant dans votre titre que le RP est terminé ! Bref, j'archive !

~~~~~~~~~~~~




présentation liens RPs journal intime messagerie
Me moquerais je de toi Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Terminé][Les rues]Retour au Chat Noir (la fin des angoisses ?) [PV Shinsu]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé][Les rues]Retour au Chat Noir (la fin des angoisses ?) [PV Shinsu]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Attention au chat noir ... On dit qu'il porte malheur ....
» Un chat noir, s'est un mauvais présage, est-ce bien vrai ? Oui, en voilà la preuve...
» Apparition (LIBRE mais quelqu'un pitié ^^")
» [Ruelles] Où dois-je aller ? [PV: Ayae Yûna Nakamura & Emi Kumiko]
» Saute d'humeur [PV Nuage d'Été] ~{END}~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lumen :: Hors-jeu :: Archives :: Anciens RPs :: Terminés-