AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion



 
><

Partagez | 
 

 Uh ? Une présentation ? Est-ce vraiment nécessaire ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Uh ? Une présentation ? Est-ce vraiment nécessaire ?    Lun 17 Nov - 19:55



 
Delacour
Aphrodite
 


 
Plus jamais ...  Je ne le permettrais pas.
Mais si tu essayes quand même n'oublie de prévoir de quoi soigner ta fierté meurtrie  

 
       
       
   
 

         

             
Informations

                ¤ Surnom : Ice Queen
               ¤ Origine : Française
               ¤ Âge : 18 ans
               ¤ Classe : Terminale
               ¤ Sexe : Féminin
               ¤ Groupe : Populaire
               ¤ Élève interne ? : Oui
               ¤ Orientation sexuelle : Hétéro
               ¤ Job : Lycéenne et mannequin de temps en temps


             

       
Image du personnage
 

   
Description

       

         
♪ Physique ♪

             
Me présenter ? Quel genre d'ermites êtes-vous pour ne pas savoir à quoi je ressemble ? ... Uuuuh ok, here we go !
Bon, commençons par une vue d'ensemble, fermez les yeux un instant et imaginez . Je suis grande, très . Même, et surtout pour mon âge 1m80 à 18 ans, pour une fille c'est quand même pas mal. Très pratique pour dominer les autres, si si je vous assure. Ensuite, uh, imaginez un corps plutôt bien fait avec des formes distribués de manière totalement équilibré et une légère musculature qui me donne un ventre tout le temps plat. Mes jambes et mes bras sont fins mais pas osseux J'entretiens mes mains et mes ongles avec un soin tout particulier depuis l'enfance, fines, délicates, les ongles recouverts d'une couche de vernis transparent mes mains sont parfaites !
....
Comment ça j'en fais trop ? Mais ce n'est que le début ! Et puis vous croyez quoi ? Que je suis née avec ? Vraiment ? ... uhuh vous êtes trop naïf mon enfant, je ne suis pas parfaite .

Enfin bref ,  je n'ai pas fini ! Voici donc le corps en général, passons au visage.
Ma peau est naturellement blanche, et refuse de bronzer peu importe le nombre de séances d'UV. Ce qui est bien dommage d'ailleurs car après ce terrible constat, j'ai du travailler trois fois plus dur pour compenser ce que j'appelle "ma faiblesse physique". Mais yeux sont d'un vert somme tout assez banal et mes cheveux sont très longs,( jusqu'au bas des reins)  lisses et d'un noir corbeau. Ils sont soit détachés soit en queue de cheval suivant l'humeur d'Anna. Que dire de plus ?
Je vous détaillerais plus tard, mais je suis sportive depuis petite et même encore aujourd'hui je le resterais. Garder mon corps en forme est obligatoire, je ne me donnerais aucune tranquillité physique.
Pourquoi ? Uhuh cessez de poser des questions idiotes ! Vous ne croyez quand même pas que je laisserais 15 ans de travail acharné s'effondrer par mon laisser-aller ?
*Regard glacial *  Ne dites plus ce genre d'ineptie devant moi.

Bien ,  allons pour le style. Ici, cela devient un peu compliqué. Sous la tutelle de mes parents, je portais des vêtements soignés, toujours parfaits sans le moindre faux pli. Toujours au top de la mode, un véritable model pour toute une génération. Autant vous le dire, être une idole est bien plus stressant que ce que l'on croit. Seulement voilà il se trouve que  je n'aime pas du tout servir de poupée Barbie ambulante. J'ai donc développé un style qui m'est entièrement personnel. Jusqu'à maintenant, je ne pouvais m'habiller comme je l'entendais que durant mes rares temps libres. Mais ces temps sont définitivement finis. Plus personne ne me dictera ma façon de m'habiller.
Ecoutez attentivement, mon style est un mélange entre les couleurs flashy, quelques notions élémentaires de mode, ainsi que deux trois touches piquées à droite et à gauche. Je porte tout le temps des mitaines, et je ne sors jamais sans mon collier pac-man et mes chaînes en argent.
...
Des précisions ? Uhuh, bien sûr que non, sinon où en serait l’intérêt ? Ce ne serait définitivement pas drôle. Pour des précisions, il suffira de venir me voir ...

             

       

       

         
♪ Moral ♪

             
Uhuh, quelle question pertinente ! Enfin !
Voyons voir ...  Je vais tenter d'être objective mais le résultats n'est pas garantis.

Uh ... Je pense pouvoir dire que je suis d'un naturel indépendant et volontaire. Personne ne me marchera plus jamais dessus, quiconque osera me donner un ordre se verra très, très mal reçu. Oui je suis on ne peut plus sérieuse. Je n'ai pas de temps à perdre avec des insectes prétentieux, et s'ils osent se mettre en travers de mon chemin je les écraserais à coups de talon .
Hum, pardon, je peux être un peu effrayante parfois, c'est l'habitude. Pourquoi croyez-vous que l'on me surnomme Ice Queen ? C'est simple, parce que tel, un iceberg, je ne laisse personne me toucher ou m'approcher. De base, je suis trop glaciale avec ceux qui m'entourent pour qu'ils aient la moindre envie d'essayer. Ceux qui ont quand même tenté leur chance à coups de bourrin y ont laissé leur fierté. Cela devient cependant un peu agaçant, c'est terriblement irritant de n'avoir de lien avec personne.
....
Pourquoi je n'essaie pas ? Uh... Comment voulez-vous ? N'oubliez pas le monde d'où je viens, là-bas montrer son véritable soi, c'est donner une chance à ses ennemies de nous écraser.
...
Oui le business est cruel n'est-ce pas ? Mais on s'y fait !

Le problème , voyez-vous n'est pas de se protéger des attaques, ça vient instinctivement. Je n'ai pas réfléchi le jour de ma première sortie public j'ai agis et je suis devenue l'Ice Queen.
Non ... le plus dur, c'est de s'en défaire. L' Ice Queen me colle bien trop à la peau, même dans les moments où je suis seule avec Anna, les seuls où je peux relâcher toute pression. Même dans ces moments là, il m'arrive de me refermer comme une huître ou de m'adresser à elle avec cet air que je réserve à toute personne étrangère. Cet air qui vous regarde de haut, cet air hautain à la limite du méprisant et qui passe sur vous comme si vous n'existiez pas.
Uh ...
Non je ne vous direz pas comment je connais l'effet que ce regard provoque, n'essayez même pas.

Cela ne dure que quelques secondes mais je sais qu'elle les voit et cela m’anéantit plus que n'importe quoi d'autres. Je ne veux pas devenir ce genre de personne, pas avec elle, mais résister est de plus en plus dur...
Quoiqu'il en soit si vous voulez savoir qui est la vraie moi, et bien, je pense qu'en dehors de mon caractère de feu qui est à la base de tout, je suis bien différente de ce que vous voyez. Anna ...
Cessez immédiatement ces jérémiades... Vous saurez qui elle est . Attendre deux minutes ne vous tuera pas n'est-ce pas ?
Anna donc dirait sans aucun doute, que sous mes airs froids, je suis une fille généreuse et toujours prête à aider. Je ne nierais pas, j'aime aider les personnes en difficultés et je déteste ceux qui se sentent obligés d'avoir un souffre-douleur pour se sentir puissant. Cependant je ne suis pas parfaite n'est-ce pas? Des défauts, j'en ai comme tout le monde, je suis très fière, un peu prétentieuse, têtue et gourmande comme pas deux. Ceux provoquent d'ailleurs souvent une véritable guerre intérieure entre mon estomac et ma raison ...
Je suis très bon public, loyale, explosive .... souvent très rancunière et lorsque j'ai un but en tête, ma détermination est sans bornes.
C'est, je pense, le gros résumé de ce que je suis, cependant, je ne suis définitivement pas prête à être moi-même avant un bon moment. Il me faut d'abord poser mes marques et m'imposer avant de me faire écraser, après quoi peut-être que j'envisagerais de lier des relations amicales.
...
N'oubliez pas que parlant de moi-même rester objective est compliqué mais j'ose espérer ne pas être trop loin de la vérité. Uh !

             

       

 

 

   
Histoire

       
Uh ... l'instant décisif, ce que vous attendiez tous avec plus ou moins d'impatience ... Mon histoire !
Commençons donc par éclairer un point qui semble vous agacez : Qui est Anna ?
Anna est ma nourrice, ma gouvernante. Engagée par mes parents quand j'avais un an et elle 18, elle m'a élevé, nourri et éduqué seule. Je la considère comme ma mère, elle est la seule en qui je voue une confiance absolue, la seule à me connaitre telle que je suis vraiment. Cette femme, bien plus que ma nourrice, est ce que j'ai de plus précieux, je donnerais ma vie pour elle.

Bien maintenant ceci éclaircit, laissez-moi vous contez l'histoire de ces 18 dernières années.
Je suis née un 5 septembre 1996 à Paris, en théorie, d'Aflolole Delacour et de Snow Delacour, à l'époque déjà PDG d'une grande chaîne de commerce.

...
Pourquoi "en théorie " ?, uh soyez patient et vous saurez.


Le hasard fait qu'à cette époque de l'année, les affaires de mes parents n'étaient vraiment pas au beau fixe. Les choses auraient-elles été différente si j'étais née pendant l'apogée de leur carrière ? Peut-être. Comme vous l'aurez certainement deviné, mes parents ont vu dans ma naissance, une pub parfaite pour leur société. Rien que la grossesse de ma mère avait été suivi dans le monde entier alors vous imaginez bien que si le nouveau né se retrouve sur tout les écrans, il sera non seulement adulé, mais en plus il rapportera gros ! C'est exactement ce qu'il s'est passé, quelques mois après ma naissance, j'ai commencé à " poser" pour leurs pub et pour des magasines de mode et les affaires ont explosé. Littéralement. Alors, au lieu de me faire arrêter dès le relancement de leur entreprise, mes parents ont vu en moi une pub ambulante source constante de revenue. Il était donc hors-de-question de me faire arrêter.

J'ai donc officiellement commencé ma carrière de mannequin à l'âge de 2 ans, dès que j'ai su tenir à la perfection sur mes jambes. Les entraînements ont commencé mais comme j'étais vraiment trop petite, ils ne duraient pas très longtemps et j'avais pas mal de temps libre. De la maternelle au CM1 j'ai pu suivre une scolarité à peu près normale, dans une école avec une maîtresse et des camarades de classe. A partir du CM2 je n'ai plus jamais remis les pied sous les bancs de l'école, pour la simple raison que les entraînements intensifs ont commencé et que mes shootings étaient de plus en plus nombreux, sans compter les interventions télévisés et mes débuts dans une petite série.

Hum, oui c'était intense, je vous avais prévenu.

Du coup pour ne pas perdre de niveau scolaire j'avais ,Ô joie, un professeur particulier qui me donnait 4 h de cours par jours. Mon emploi du temps s'est vite retrouvé réglé comme une horloge, chaque chose était bien à sa place et le moindre changement provoquait un cataclysme. Je peux le dire sans mentir, j'étais déjà bien accommodée à cette vie, puisqu'elle me collait depuis la naissance, j'étais donc une enfant joyeuse et souriante qui profitait de chaque instant parce qu'à cette âge-là poser pour des photos en jouant toute la journée c'est super cool. Je n'avais pas d'amis, créer des liens alors que j'étais tout le temps en mouvement, c'est compliqué mais j'avais Anna, qui n'avait pas plus de vie sociale que moi. C'était largement suffisant et ça l'ai toujours, moins, mais toujours.

Je ne voyais pas beaucoup mes parents mais ça ne me gênait pas car Anna remplissait à merveille les demandes d'affection et d'attention que tout enfant demande à ses parents.

Puis j'ai eu 12 ans.

Cette année est très importante pour moi car elle est celle où je me suis remise en question, où je me suis demandée pourquoi ?
Il m'ait arrivé de trouver des réponses, parfois je suis sortie de mes réflexions avec encore plus de questions qu'avant.
Cette année là ( la référence ! qui s'en souvient ?) a commencé ma puberté, j'ai énormément grandi, ma poitrine a commencé à pousser et je grossissais plus vite. J'avoue qu'au début j'ai réellement paniqué, mon corps changeait trop vite, je ne me reconnaissais plus. Anna faisait tout ce qu'elle pouvait pour m'apaiser mais je n'étais pas très coopérative.
...
Une crise d'adolescence, moi ? Hahaha, non jamais, j'en avais pas besoin

Quand j'ai commencé à avoir trop de formes au gout des photographes, ont m'a imposé le régime le plus strict qu'une adolescente en pleine croissance puisse supporter. Les heures de sport se sont rallongées, il m'est arrivé de passer une journée entière rien qu'avec mon coach et de revenir le lendemain. Je crois que ma croissance faisait peur aux photographes, car les propositions ont chuté cette année-là .... En y repensant je crois qu'ils ont peur que je ne sois plus "photogénique" et ils ne voulaient pas prendre de risques inutiles. Heureusement, ou pas, c'est dans cette période que j'ai commencé à intéresser les petits et grands écrans. Mais les tournages étaient très long et même je suis convaincue que mes parents ont perdu des occasions en or par fierté je ne suis que très peu apparu dans les foyers de France et d'ailleurs.

Peu de mois après mon anniversaire, un producteur s'est présenté avec un scénario de film où j'avais un rôle secondaire mais souvent présent. L'idée était bonne, Anna avait réussi à me procurer un exemplaire du script avant que mes parents ne se décident. Même si je commençais à comprendre que mon avis ne comptait absolument pas dans le choix des contrats, j'espérais quand même pouvoir y jouer.
Ma joie a donc été grande quand j'ai été convoqué dans le bureau de mon père pour signer le fameux contrat.

Oui depuis mes 10 ans , j'ai ma signature sur tout mes contrats à côté du tampon de la société.

Si j'avais su ...

J'ai eu 4 semaines pour apprendre mon texte puis le tournage à commencé. La scène de mon arrivé restera gravée dans ma mémoire à jamais. Moi dans la voiture d'Anna, celle-ci au volant et puis derrière mon prof, mon coach, la totalité de mes maquilleurs et une voiture entière réservée à ma penderie. Réellement il fallait être là pour le voir, c'était mythique.
De mon point de vue l'ambiance sur le plateau était franchement sympathique, oui le réalisateur nous mettait souvent la pression mais nous étions plus ou moins solidaire entre nous . Par mon jeune âge je suis devenue la mascotte de l'équipe et tous me traitait à peu près comme leur égale.
En revivant mes souvenirs je pense que tous savaient ce qui se passerait, il y avait donc un certain malaise qui régnait dans l'air mais trop occupée par mon emploi du temps, je n'ai pas vu le danger se profiler au-dessus de ma tête .
Malheureusement pour moi, Anna n'était pas souvent présente et lorsqu'elle l'était j'étais trop fatiguée pour discuter. Paradoxalement donc je me suis trouvée très seule en étant pourtant sans cesse entourée.

Puis un jour mes parents sont venue rendre visite accompagnés de très près par le producteur, un petit homme chauve et bedonnant.
Leur venue ne m'a pas mise la puce à l'oreille, j'étais encore assez naïve pour croire qu'ils venaient pour me voir. Pas plus que les regards plus qu'insistant du producteur sur ma personne où le soudain problème qu'il devait impérativement régler avec moi dans sa roulotte. Oui, crédule comme je l'étais j'ai réellement pensé qu'il avait quelque chose à me dire et je l'ai suivi. Je n'ai pas plus compris les regards horrifiés des acteurs présent, blasé du réalisateur et faussement indifférents de l'équipe de tournage.

Je vous avoue que le choc de la compréhension a été si grand que je ne suis sorti de mon état de transe que lorsqu'il devint plus qu'évident qu'il voulait prendre ma virginité. Je ne vous raconterais pas comment j'ai réussi à lui échapper, ni comment il est revenue tout les soirs, ni quelle lutte j'ai mené tout les soirs pour lui échapper.
Par ailleurs, je savais que toute l'équipe était au courant mais que, terrorisée a l'idée de perdre leur job, ils ne bougeraient pas le petit doigt pour m'aider. Je me suis retrouvée considérablement isolée du reste du groupe, supportant seule la douleur cuisante de l'humiliation ainsi que la brûlante honte du souvenir de ce qu'il me faisait lors qu’à bout de souffle je ne luttais qu'avec peine.

Mon premier réflexe aurait été de me tourner vers Anna mais mes parents l'avaient comme par hasard envoyée en une quelconque mission très loin de moi. Sans mon seul point d'ancrage je ne savais plus à qui me raccrocher pour ne pas sombrer. C'est tout naturellement que j'ai sollicité l'aide de mes parents, je n'avais pas de raisons de croire que tout ceci était de leur faute. Pourtant lorsque je voulu me plaindre, lorsque je voulu leur raconter ce qu'il me faisait, lorsque je voulu porter plainte et le faire arrêter ma mère m'a toisé de ce regard qui vous enfonce plus bas que sous terre et m'a dit:

- Ma chère ceci est une leçon de vie, rien de plus. De quoi te plains-tu ? Tu apprends tout simplement que la vie n'est pas toute rose et qu'il faut parfois consentir à des sacrifices pour le bien du plus grand nombre. Cesse de chouiner, relèves toi et apprends en silence.

A ce moment précis, j'eu ,sans mauvaise référence, la révélation de ma vie. Les nombreuses pièces du puzzle se remirent en place dans ma tête, effaçant d'un coup toutes mes illusions vis-à-vis de mes parents, redonnant à Anna la reconnaissance qu'elle mérite. Les rôles que mes parents ont joués dans ce que le producteur me faisait crevait tellement les yeux que je ne compris pas comment je n'avais pas pu le remarquer.
Aussitôt je sentis une colère noire monter en moi à l'égard de ces "parents" seulement intéressés par l'argent et le profit que peut leur rapporter leur fille.
Malheureusement, à 12 ans les possibilités d'action sont carrément limités, et encadré comme je l'étais cela relevait de la mission impossible.

Alors, oui j'ai gueulé jusqu’à m'en enflammer la gorge, j'ai pleuré aussi, durant des nuits entières. Le matin, mes yeux étaient trop rouges et gonflés pour que je puisse jouer. Le tournage traînait en longueur par ma faute mais cela m'importait peu, j'étais bien trop ailleurs pour remarquer les mines inquiètes de mon entourage.  . Petit à petit je glissais vers une sorte de transe de déprime d'où je ne sortais que très peu souvent.

Quand Anna est enfin revenue, j'aurais dû être heureuse mais sa présence me stressait plus qu'autres chose car je savais que je ne pouvais rien lui cacher et j'avais terriblement peur de sa réaction si elle apprenait ce qui se passait le soir à 21h dans la roulotte du producteur.
J'ai tenue bon pendant à peu près une semaine avant de tout lâcher. Elle avait été patiente  et n'avait rien exigé, mais lui mentir était au-dessus de mes force. Alors quand en rentrant très tard le soir je l'ai trouvé m'attendant avec une couverture et deux tasses de chocolat chaud j'ai craqué, simplement. Je lui racontais TOUT dans le détails, pleurant sans cesse, criant parfois et en me raccrochant désespérément à sa veste.

Elle était la dernière qui pouvait réellement m'être d'un réconfort réel, celle que je considérais comme ma mère et qui ne m'avait jamais abandonnée.

Elle m'offrit bien plus que ce que j’espérais, elle m'offrit le réconfort maternel auquel je ne croyais plus, elle m'offrit l'oreille attentive d'une confidente, la foi d'une meilleure amie, le soutien et la force d'un père aux abonnés absents. Morceau par morceau elle me remit sur pied, pas après pas elle prit en main ma détresse, soir après soir elle effaça les traces du passage de l'autre sur mon corps.

Quand je fus à peu près sur pied elle m'engueula,me remettant les idées en place, me reprochant de me complaire dans ma détresse et de me cacher derrière pour ne pas affronter la réalité de la vie. Bien sûr que ce que je vivais était pénible, mais je n'étais pas la seule sur Terre à avoir connu ça. J'avais tout les outils en main pour retourner la situation en ma faveur, il fallait juste que je me blinde un peu plus contre les misères de la vie et que je leur fasse face avec la détermination qui me caractérise depuis toujours.
Une fois ceci dit elle ne me laissa pas le temps de répliquer et m'envoya me coucher avec un bisous sur le front.
Ma nuit fut une nuit de réflexion, son discours ne cessait de me revenir, comme un refrain, et petit à petit une idée vit le jour. Je savais que contre le producteur je ne pouvais rien faire, il avait le soutien de mes parents et je n'avais aucun moyen de pression .Cependant il était riche et ça je comptais bien m'en servir à mon profit futur.

C'est comme cela que je me suis retrouvée à passer un marché avec lui, tant qu'il n'essayait pas de me déflorer, mon corps était à sa totale disposition en échange de quoi je voulais qu'il négocie avec mes parents pour augmenter mon salaire qui me reviendrait à mes 18 ans. N'oublions pas que je n'avais que 12 ans, à cette époque je ne savais pas que dans tout les cas tout l'argent de mes contrats me reviendrait.

...
De la prostitution ? ui, un peu je sais. Seulement sur le coup je n'avais pas trouvé d'autres idée, et je n'en avais pas parlé à Anna


D'ailleurs elle s'est révélée bien plus productif que ce que j’espérais puisqu'il cessa de me convoquer mais augmenta quand même considérablement mon salaire. Je ne sus jamais pourquoi mais je n'allais certainement pas m'en plaindre.
Plus tard je fis par à Anna de mon projet, il était simple et efficace :

- Je voulais me libérer de l'influence de mes parents dès que j'aurais 18 ans, puisqu’à partir de ce jour je serais ma seule responsable légal.
- Pour cela il me fallait être exemplaire durant les 6 prochaines années, il me fallait m'endurcir, me perfectionner en tout pour être sûre, qu'ils ne m'intimideront pas et n'auront rien à me reprocher.
- De plus je devais prévoir l'après-révolte, l'argent, la scolarité et tout le bla bla, Anna se proposa de faire le plus gros puisque je n'y connaissais pas grand chose.

Le 1 juillet 2008 à 23 h 45 marqua le début d'une nouvelle ère où pour une fois c'était le binôme Aphrodite/Anna qui menait la danse.

La fin du tournage se déroula comme dans un rêve, je ne m'en souviens presque pas.

Ma première sortie médiatique après cette période fut à marquer d'une croix blanche, j'avais enfin compris qu'être moi-même était bien trop dangereux puisque je dévoilais mes faiblesses. M'inspirant du regard de ma "mère" et de son attitude en général ( qu' avec le recul je ne peux m'empêcher d'admirer, car il faut le dire elle avait la classe ), je suis pour la première fois devenue l'Ice Queen.
Ce surnom m'a été donné par le journaliste qui m'interviewa et qui ne revenait pas de mon changement fulgurant d'attitude. Depuis il devint ma marque de fabrique, ma signature.

Petit à petit on admis que je n'étais plus une petite fille et qu'il était tant de me considérer comme une adulte-en-devenir.

Ma route cependant fut longue et parsemée d'embûche pour arriver à un résultats optimal et sur la longue durée, il me fallut réprimer mes instincts, apprendre à m'imposer sans hausser le ton, le reste vint plus naturellement et maintenant je ne réfléchis plus.

Je mis donc au travail avec 10x plus d'assiduité, me répétant tout les matins comme un mantra que c'était pour ma liberté. Ce projet me donnait des ailes et me poussait loin, très loin en avant. Je réappris à vivre avec mon nouveau corps qui était bien plus féminin et à le mettre en valeur. S'ajoutèrent aux cours et au coach les séances hebdomadaires chez l’esthéticienne ( et d'UV très vite abandonnés ). S'ajoutèrent aux shootings, aux interventions télévisés, des apparitions fréquentes dans des pub ou des téléfilms. On compte même à mon actif deux trois rôles plus ou moins important dans quelques films à succès.

Anna de son côté s'était mise en recherche d'un lycée ou je pourrais terminer mon année de terminale. Pour des questions de projets d'avenir je ne voulais pas dépenser inutilement mes sous, il était donc hors de questions d'aller en privé ou d'avoir mon propre appart. De plus je voulais connaitre ce qu'était la vie d'une lycéenne lambda dans un lycée banal. Aussi lorsqu'elle me parla de Lumen, je sautais sur l'occasion. Il était parfait, tout simplement parfait dans sa banalité et en plus il avait un internat ! Que demander de plus ?

Ma préparation fut complète dans l'année de mes 17 ans. Tout était opérationnel : j'étais inscrite avec une place a l'internat ( la question de la présence d'Anna se réglerait là-bas mais je ne voyais pas pourquoi elle ne pourrait pas dormir dans ma chambre même si elle était embauchée comme employée du lycée ), et Anna avait réglé les détails avec mes avocats, banquier et médecin traitant . Mes contrats s’enchaînaient les uns après les autres, quasiment sans interruption, je ne sais pas si mes parents se doutaient de quelque chose mais il ne firent rien pour me mettre des bâtons dans les roues.
Bref tout était parfait et je n'avais plus à me soucier de rien .

Les derniers moi avant mes 18 ans passèrent a la vitesse de l'éclair.

Enfin le jour bénie arriva , le 5 septembre 2014, jour Ô combien attendue de mes 18 ans. J'était pleine d’énergie, je ne tenait plus en place, pressée d'en découdre enfin avec mes parents, de pouvoir leur dire leur 4 vérité sans avoir peur d'en subir les représailles.  Si ils refusaient que je m'en aille, s'il me poursuivait je leur répondrait, je me battrait jusqu'à la fin mais il n'auront plus jamais la moindre influence sur ma vie c'est une promesse que j'ai faites a Anna et à moi-même et que je compte bien tenir.

Il n'y a strictement aucun intérêt à vous raconter la dispute avec mes " parents", vous vous en doutez, ils ont essayer de m'humilier, de me rabaisser mais j'ai tenu bon jusqu’au retour d'Anna avec le banquier pour régler une dernière formalitée qui demandait leur signature. Et comme si ma vie n'avait pas été assez compliqué le destin me met une nouvelle claque :
- D'une Aflolole n'est absolument pas ma mère biologique, celle-ci se trouve quelque part dans le monde attendant peut-être un signe que j'existe encore

- De deux j'ai, quelque part dans ce monde une sœur jumelle qui ne sait même pas que j'existe ...

... surtout ne pas péter un câble, n'empêche que c'est un peu dure à digérer mais mes parents seraient trop heureux de voir l'impact que ça a produit sur moi. Alors je suis restée stoïque, bien qu'au fond de moi je hurlais ma rage et je suis partie sans un mot de plus.
C'était donc ainsi, je venais d'apprendre l'existence d'une mère et d'une sœur dont je ne connaissais même pas les prénoms. Et j'étais supposée vivre avec ça sans agir ? Euuh non certainement pas ! Après la période de choc passée, je décidais de les chercher même si je ne savais pas du tout par où commencer et que l'idée d'une éventuelle rencontre me terrifiait.
Anna n'était pas plus au courant que moi, ce qui n'arrangeait pas mes affaires mais ma décision était prise et  sur le trajet vers Lumen, j' annonçais avec force à ma nourrice que je les retrouverais un jour, après tout le monde n'est pas si grand n'est ce pas ?

Bon l'interrogatoire est fini ? Certain ? Bien puis-je avoir la clef de ma chambre ? Merçi et à bientôt !  

       

 

 

 

   
Lycée Lumen


       ¤ Une rapide présentation ? (:  :  mignon Je m'appelle Mélissa, j'ai 18 ans. J'ai commencé le RP il y a 3 ans, mais a cause de problème d'ordinateur j'ai du arrêter, cette année je suis a nouveau équipé pour RP et donc me voici ^^ Que dire d'autre ? uuuh ma couleur préférée c'est toute les nuances de bleu, je suis un peu chtarbé mais je me soigne eeet puis j'adooooore écrire  amour même si ça fait longtemps que je n'ai pas écrit n'hésitez pas pour les critiques, il en faut plus pour me vexer et j'ai besoin de progresser ^^ sooo au plaisir de rp ensemble  bye
       ¤ Code du règlement : Validé par Senri
       ¤ Remarque(s) sur le forum ? Après l'avoir parcourut ( jte connait par coeur ... ) en long en large en travers ( petite soeur !  sifflote ) je déclare avoir très hâte de faire partit de cette communauté qui m'as l'air des plus sympathique :D
       ¤ Premier compte ? Oui[x] Non[]
       ¤ Comment avez-vous trouvé le forum ?  hahaha tu vas rire ! .. en surfant sur le net  sifflote  

 



Dernière édition par Aphrodite Delacour le Jeu 20 Nov - 23:04, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas

Et t'as encore rien vue
Et t'as encore rien vue
avatar


Âge : 17 ans
Orientation sexuelle : Moi même sexuelle :3 /PAN/ bi...
Job : Serveuse de temps à autre...
Messages : 128

MessageSujet: Re: Uh ? Une présentation ? Est-ce vraiment nécessaire ?    Lun 17 Nov - 21:05

Bienvenue :D (en attendant de lire ta description complète ;) )

~~~~~~~~~~~~




présentation liens RPs journal intime messagerie
Me moquerais je de toi Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Célébrité du lycée

Célébrité du lycée
avatar


Âge : 17 ans
Orientation sexuelle : Kurosexuel xDD /Kuro
Job : donne de temps en temps des cours particuliers à Ellen. En même temps, la pauvre ne sait compter que jusqu'à 24 /Kuro
Messages : 472

MessageSujet: Re: Uh ? Une présentation ? Est-ce vraiment nécessaire ?    Lun 17 Nov - 21:33

BIENVENUE PETITE CHOSE 8DD

~~~~~~~~~~~~

Onii x Kuro:
 

Merchi mon p'tit Kuro d'amour pour l'image <3 je t'aime~

sinon gros bisous partout pour tout le monde :keur:

Je m'adresse en #0099ff veuillez ne pas copier ou je vous mords u.u
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Uh ? Une présentation ? Est-ce vraiment nécessaire ?    Lun 17 Nov - 21:37

Bienvenue ouiiiiiiii ! Bienvenuuuuueee !!! :p
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Uh ? Une présentation ? Est-ce vraiment nécessaire ?    Mar 18 Nov - 11:32

Bienvenue ~~ Au plaisir de te revoir! *chez les fifous*
Revenir en haut Aller en bas

Agité

Agité
avatar


Âge : 30 ans
Orientation sexuelle : ce qu'il veut et quant il veut.
Job : Bijoutier
Messages : 79

MessageSujet: Re: Uh ? Une présentation ? Est-ce vraiment nécessaire ?    Mar 18 Nov - 20:12

Bienvenue par ici :) Bonne chance pour la fin de ta fiche !

~~~~~~~~~~~~





#ff0000
Qui suis-je ?
My Diary.


Shinsu X thomas ♥:
 

rape face....:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Et complètement taré
Et complètement taré
avatar


Âge : 17 ans
Orientation sexuelle : Bisexuel ou Asexuel, ça dépend d'ta gueule ♥
Job : Host Boy
Messages : 244

MessageSujet: Re: Uh ? Une présentation ? Est-ce vraiment nécessaire ?    Mar 18 Nov - 21:21

Bienvenue Aphrodite! =)
Et bien, pour le moment, ta fiche est assez cool (j'ai bien aimé la lire o/)
Dommage que ton histoire ne soit pas terminée >>

D'ailleurs, ton avatar n'est pas de la bonne taille. La taille réglementaire est de 200x400p

Bref, je te dis bon courage pour la suite de ta fiche o/

~~~~~~~~~~~~


Ne continue pas de marcher Invité,
tu finiras bouffé par tes ténèbres.

Je choisis de t'ignorer en #996666
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Uh ? Une présentation ? Est-ce vraiment nécessaire ?    Jeu 20 Nov - 6:15

Merci a tous pour votre accueil !heureux Ma fiche devrait être finie d'ici ce week-end si tout va bien, j'y travaille dur apprendre
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Uh ? Une présentation ? Est-ce vraiment nécessaire ?    Jeu 20 Nov - 23:06

Juste un petit post pour dire que je vient de finir ma fiche, je m'excuse d'avance pour les fautes que je pense nombreuse et sinon bonne lecture ^^
Revenir en haut Aller en bas

Et complètement taré
Et complètement taré
avatar


Âge : 17 ans
Orientation sexuelle : Bisexuel ou Asexuel, ça dépend d'ta gueule ♥
Job : Host Boy
Messages : 244

MessageSujet: Re: Uh ? Une présentation ? Est-ce vraiment nécessaire ?    Ven 21 Nov - 0:39





Te voilà maintenant validée, Aphrodite !


Post-validation
• Ta nouvelle couleur te va à ravir !
La première chose à faire maintenant est d'aller recenser ton avatar afin que ceux qui passeront derrière toi savent que ce visage t'appartient déjà.
• Tu peux te tenir au courant des dernières nouvelles sur la page d'accueil
• Si tu souhaites nous en dire plus sur ton personnage avant de commencer, je t'invite à créer ton Répertoire, Journal intime & ta Messagerie grâce à ce lien.
N'oublie pas que pleins d'autres joueurs cherchent des liens entre personnages, donc surtout n'aies pas peur de demander, c'est toujours agréable d'avoir un contact à rajouter (:
Pour commencer à RP
• Tu peux, si tu le veux, passer une petite annonce si tu as des exigences particulières ou des idées de scénarios. Ou simplement pour voir si quelqu'un en a posté une.
• Mais tu n'es pas dans l'obligation de passer par là, héhé ! Tu peux directement te lancer dans un Rp dans n'importe quel endroit du lycée et avec qui tu souhaites ! (mets [Libre] dans le titre si tu n'as pas de partenaire)
Se détendre
• Il n'est pas obligé de RP pour pouvoir faire de sympathiques rencontres. Passe sur la CB, tout le monde vous accueillera comme il se doit, et  puis on y rigole bien !
• Nous avons tous connu ce moment d'ennui quand nous attendons désespérément une réponse à un RP passionnant... un seul remède contre ça, se défouler dans le Flood ! Tu as pris un screen énorme sur la CB et tu veux le partager ? Tu veux parler un peu de ton super personnage ? Montrer tes derniers cosplays, fanfictions, colorations ? Parler de tes projets, de tout et de rien, souhaitez un anniversaire, déclarez ta flamme à un membre... Tout ce que tu veux !
• Et puis comment parler du flood sans parler des Jeux ? Fais attention, il y a quelques addicts aux jeux dans l'assistance...
En vrac

Le règlement www
Les galeries www
L'entraide www
Le trombi' www



15 lignes minimum par Rp
○ Fais un tour sur la CB de temps à autre, on y est bien tu verras
○ Et surtout, amuse-toi !



En cas de besoin, je contacte ...

Kelen I. Xez
MPProfil
ou

Kurodo Shun
MPProfil

© Halloween


~~~~~~~~~~~~


Ne continue pas de marcher Invité,
tu finiras bouffé par tes ténèbres.

Je choisis de t'ignorer en #996666
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Uh ? Une présentation ? Est-ce vraiment nécessaire ?    

Revenir en haut Aller en bas
 
Uh ? Une présentation ? Est-ce vraiment nécessaire ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Présentation] Sobrement, sans vraiment y mettre du sien.
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lumen :: Hors-jeu :: Archives :: Anciennes fiches-